dimanche 5 février 2012

DETERMINISME DES IMPACTS DES SANCTIONS CONTRE L’IRAN ET LA SYRIE EN AMERIQUE LATINE ET DANS LA CARAIBE : TOLÉRANCE COLONIALE ZERO



DIMANCHE 5 FÉVRIER 2012
DETERMINISME DES IMPACTS DES SANCTIONS CONTRE L’IRAN ET LA SYRIE EN AMERIQUE LATINE ET DANS LA CARAIBE : TOLÉRANCE COLONIALE ZERO

DETERMINISME DES IMPACTS DES SANCTIONS CONTRE L’IRAN ET LA SYRIE EN AMERIQUE LATINE ET DANS LA CARAIBE :

TOLERANCE ZERO A LA PAIX COLONIALE AUX PRE –CARRES ET ZONES D’INFLUENCES COLONIAUX ET NEO COLONIAUX

Les ondes de chocs politiques et économiques peuvent –elles avoir des ricoches augures? En Amérique Latine et dans la Caraïbe Le REGAIN DES ACTIVITES de l’impérialisme et de ses comparses européens et US-RAEL doivent être une alerte majeure, pour les patriotes, les nationalistes, la gauche révolutionnaire, les musulmans de cette région,et du monde entier, y compris le mouvement indépendantiste, et nationaliste aux dernières colonies (Martinique-Guadeloupe-Guyane).

Déjà les agressions contre la Syrie et L’Iran produisent des effets indésirables sur les alliés des pays anti-impérialistes à l’échelle de l’Amérique du Sud et ou internationale en Orient. La Chine et la Russie en ont observé, avec efficience certes, au conseil sécurité de l’ONU, le caractère réel des sanctions unilatérales et l’interventionnisme belliqueux de l’occident et de ses « chevaux de Troie de la démocratie et des droits de l’homme», tels que ces marginaux de régimes féodaux et pétrodollars capitalistes, mandatés, à l’envers du respect des souverainetés nationales en étant les exportateurs associés de leurs conflagrations confessionnelles, régionales, mondiales et nucléaires.


« LE PRESIDENT VENEZUELIEN HUGO CHAVEZ A DECLARE *» :

*« Le président vénézuélien Hugo Chavez a déclaré samedi que les sanctions internationales contre l'Iran sont d'empêcher certains de transactions commerciales de son pays avec Téhéran.
Les gouvernements américains et européens ont imposé des sanctions qui cherchent à faire pression sur l'Iran sur son programme nucléaire.Chavez a déclaré que les sanctions ont touché une usine automobile géré conjointement assemblage au Venezuela.
"Nous avons eu quelques problèmes en raison du blocus sur l'Iran, maintenant que nous avons une usine irano-vénézuélienne," a déclaré M. Chavez. "C'est un problème pour amener les parties ... même pour nous de payer le montant dû en dollars" à une société iranienne.
Il a dit la production à l'usine a diminué en raison d'un manque de pièces.
Chavez a des liens étroits avec l'Iran et a défendu son programme d'énergie nucléaire. Alors que les Etats-Unis et ses alliés accusent l'Iran d'utiliser le programme pour développer des armes nucléaires, l'Iran a rejoint Chavez en disant qu'il n'existe aucune preuve.
Le dirigeant vénézuélien a renforcé le commerce avec l'Iran, l'enrôlement des sociétés iraniennes pour aider à construire des logements sociaux dans le pays et aussi le lancement de coentreprises, y compris une usine de tracteurs et des usines laitières. »

IL EN DEPEND D’EMPECHER TOUTES LES TENTATIVES DE RECOLONISATIONS: LES IMPERIALISTES ONT DES ENJEUX VITAUX DANS CES REGIONS DU MONDE.

*« L'année dernière, le gouvernement américain a imposé des sanctions sur la compagnie pétrolière d'Etat vénézuélienne, Petroleos de Venezuela SA, en disant qu'il avait livré au moins deux cargaisons de produits pétroliers raffinés valeur d'environ $ 50 millions.

Ces sanctions, cependant, ont eu peu d'impact. Les sanctions barrer la compagnie pétrolière vénézuélienne de tout contrat du gouvernement américain et de licences d'exportation pour les technologies sensibles, mais ne l'empêchent pas de continuer à vendre du pétrole pour les Etats-Unis.
Sources : (Chavez: sanctions contre l'Iran risque Hurt Auto mixte)
CARACAS, Venezuela Février 5, 2012 (AP) »

CONSTAT DE L’AGRESSIVITE DE L’IMPERIALISME FRANÇAIS CONTRE L’IRAN ET LA SYRIE :

1°) Sur quoi d’autre a été basé l’agressivité de l’impérialisme français contre l’Iran et la Syrie basée si ce n’est sur le compte de l’ex protectorat colonial français en Syrie et au Liban travers l’ONU et le Conseil de Sécurité ?

A voir les multiples déclarations de Sarkozy , les activités du ministère des Affaires étrangères, de Alain JUPPE il n’est pas un euphémisme qu’ils sont situés dans la droite lignée de leur héritage : ( napoléon, fasciste et raciste) pour avoir rétabli l’esclavage aux colonies et n’en parlons pas des sionistes missionnaires : Balfour, Size et Pickon, à Lawrence d’ARABIE.

2°) Le colonialisme français et ses collectifs européens, en qualité de communauté « colo-sioniste » veulent après leur échec au veto Russe et Chinois recréer inlassablement d’autres forums avec leurs partenaires d’un nouveau protectorat en Syrie au Liban et en Palestine. L’espoir peut bien faire vivre l’impérialisme, c’est qu’il n’a droit à aucun.

3°) La pression létale et destructrice de l’impérialisme avec le chef de file France, US-RAEL, Angleterre contre les pays émergeants, avait commencée à travers « des armes, des contre révolutions externes » espionnage, assassinats, de scientifiques.

4°) Actuellement les impérialistes et ou sionistes et leurs « sanctions économiques » contre l’Iran et la Syrie ont visé manifestement, à provoquer certains dégâts collatéraux au plan de la coopération économique entre la république Bolivarienne du Venezuela et d’autres pays anti-impérialistes Sud-américains. Tout ce qui étant des actes de guerres d’agressions, induit des ripostes nationales et internationales en adéquations à de telles hostilités- pressions.

Dans la tourmente, et à cause du Casus belli, ou guerre froide déclarée par les impérialistes US occident, SRAEL ; nous sommes revenus à un carrefour historique de libération comme naguère avec le nazisme, à l’instar du même défi et obligation de résistance ayant prévalu lors des anciens derniers conflits mondiaux en occident faisant suite aux déclanchements des révoltes et révolutions contre les colonialismes :

a) En Palestine, en Égypte, au Liban, en Syrie contre l’Angleterre et les sionistes juifs et européens.

b) en Éthiopie et en Libye (Sénoussi) contre les colons italiens.

c) en Indochine (Vietnam) en Afrique (Algérie- Afrique du Nord, au Congo contre le colonialisme français, Américains et autres) .

DEFIS HISTORIQUE A RELEVER, PAR LA GAUCHE ANTI-IMPERIALISTE ET REVOLUTIONNAIRE LATINO-AMERICAINE ET CARIBEENNE.

Nous sommes dans une configuration des défis historiques d’hostilité tels qu’ils ont toujours été relevés, avec un enthousiasme héroïque, par la gauche anti-impérialiste et révolutionnaire latino-américaine, et les réseaux et anti-sionistes depuis les guérillas de la jungle sud américaine, ainsi que les mouvements des peuples ; y compris des îles caribéennes, par des vrais indépendantistes, nationalistes et patriotiques sans exclure les dernières colonies Martinique, Guadeloupe, Guyane dont des ressortissants étaient déjà rentrés en dissidence dans les grands moments de l’histoire.


COLONIALISME D’ETAT EN GUADELOUPE –MARTINIQUE-GUYANE

« TOLERANCE ZERO A LA PAIX COLONIALE ».


La réalité politique aux Caraïbes et en Amérique Latine, se doit de répondre efficacement à une même alternative de renaissances des luttes d’autodétermination et de libération contre le néocolonialisme et le colonialisme.

Les pressions des impérialistes occidentaux sont entrain de développer des ondes de choc létales et destructrices au plan économique et international. Cette situation, étant de nature à dicter le chemin de la lutte, de l’opposition, pour la simple nécessité vitale de résister par sursaut d’humanité à la prédation coloniale et impérialiste de l’empire. Cette politique de prédation coloniale et impérialiste vise à porter atteinte à la velléité de souveraineté des peuples vis-à-vis de l’occident de l’ouest et des US. Son objectif est de porter atteinte à tout ce qui concerne l’émergence politique, culturelle, scientifique, économique et diplomatique pour les autres pays, peuples et nations épris de liberté pour leur paix.

Cette mondialisation de l’agression capitaliste et néolibérale de l’impérialisme qui touche les pays et peuples non-alignés et les dernières colonies devrait remettre sur la sellette l’arrogance de l’État impérialiste et du colonialisme français tant au niveau de l’ALBA (Alliance Bolivarienne en Amérique Latine), de l’Union Africaine ( expurgée de la France Afrique et de ses officines sionistes) et des pays ou le mouvement de l’axe de la résistance anti-impérialiste et anti-sioniste : en Palestine, Liban, Syrie, Irak, Iran et autres. Là où se situe d’autres observatoires gouvernementaux et internationaux des mouvements sur l’oppression et l’esclavage impérialiste des peuples et nations affaiblis par le colonialisme[1].



LA REALITE EN AMARIQUE DU SUD ET AUX CARAIBE EST UN CARREFOUR D’UN FRONT DE LA RESISTANCE POUR :

a) faire reculer l’impérialisme et sa volonté tutélaire d’exercer à travers une stratégie imposée de « zone d’influence européenne et ou américaine » dans la Caraïbe et en Amérique du Sud par le biais des dernières colonies françaises.

a) les dernières colonies devenues, par ce biais à la faveur d’élites coloniales, des niches de corruption politique et su sionisme, et par ailleurs, des bases d’exploitation capitalistes. De ces bases d’agressions policières et militaires coloniales, sont menées des stratégies vers d’autres pays de la région sous divers prétextes non dits : y compris du contrôle des marchés de la drogue pour le monopole des impérialistes, le financement de leurs services impérialistes et officines de la contre révolution mondiale.

Dans de telles perspectives ou la gauche révolutionnaire urbaine, et les réseaux des guérillas de la jungle latino américaine se révèlent des leviers de défense anti-impérialistes et anticolonialistes et ou contre le néocolonialiste. Il est souhaitable que de telles forces de libération nationale sud américaine et caribéenne progressent en matière d’efficacité aux complots impérialistes. A l’instar de l’exemple et de l’expérience du Hezbollah, du Djihad Islamique et du Hamas ; ce qui compte sont les preuves de l’éthique et l’efficacité de la résistance au colonialisme, au néocolonialisme et au sionisme.

Toute la région caraïbe et de L’Amérique du Sud et leurs gouvernements nationalistes devraient s’unir et s’entraider pour créer l’évènement d’un correctif aux dernières colonies françaises. Dans ces pays des politiciens nationalistes faibles ont été victimes du colonialisme français. L’impérialisme français a su tirer avantage de cette faiblisse en leur imposant d’accepter juridiquement et économiquement de leur céder la souveraineté des îles caraïbes. Par la même dictature ils ont été forcés et contraints d’accepter toutes les zonzes d’ influences et présences et projets du colonialisme en échange « des transfert de fonds et des lignes budgétaires ». Un système d’élection au système colo-sioniste occidental et français liant poings et pieds de tels politiciens aux mandats coloniaux et occidentaux.

Ces temps des exigences vitales des peuples sud américains et caribéens, peuvent faire résonner l’heure des pressions populaires, sur les éléments insulaires soi-disant nationalistes devenus, les amis forcés du colonialisme français, à cause de leur faiblesse et de la perte du contrôle sur les affaires de la Martinique de la Guadeloupe et de la Guyane et de leur peuples et nation respectives. Alors devront-ils faire face à leur destin et enfin, à prendre leur distance aux dictats du sionisme colonial français, afin de servir réellement la liberté, la libération et ou la souveraineté de leur peuple.

SYANS POLITK BOKAY POUWRA ADAN KONSYANS (Sciences politiques aux dernières colonies ; le pouvoir est dans la conscience).


[1] Un fons d’Assistance anti impérialiste a fait l’objet d’un accord entre Hugo Chavez, les pays de l’ALBA, et le président de L’Iran .
Et tout récemment : « Le président iranien accomplit une tournée en Amérique latine pour renforcer ses relations politiques et économiques dans une région où il compte déjà des amis, dont Hugo Chávez, fer de lance d'une alliance socialiste antiaméricaine et soutien fervent au régime de Téhéran, mis à l'index par le Conseil de sécurité des Nations unies pour son programme nucléaire.
15.01.2007 | Philippe Randrianarimanana

Publié par Abou Abdallah Mahmoud

DETERMINISME DES IMPACTS DES SANCTIONS CONTRE L’IRAN ET LA SYRIE EN AMERIQUE LATINE ET DANS LA CARAIBE : TOLÉRANCE COLONIALE ZERO


DETERMINISME DES IMPACTS DES SANCTIONS CONTRE L’IRAN ET LA SYRIE EN AMERIQUE LATINE ET DANS LA CARAIBE :

TOLERANCE ZERO A LA PAIX COLONIALE AUX PRE –CARRES ET ZONES D’INFLUENCES COLONIAUX ET NEO COLONIAUX

Les ondes de chocs politiques et économiques peuvent –elles avoir des ricoches augures? En Amérique Latine et dans la Caraïbe Le REGAIN DES ACTIVITES de l’impérialisme et de ses comparses européens et US-RAEL doivent être une alerte majeure, pour les patriotes, les nationalistes, la gauche révolutionnaire, les musulmans de cette région,et du monde entier, y compris le mouvement indépendantiste, et nationaliste aux dernières colonies (Martinique-Guadeloupe-Guyane).

Déjà les agressions contre la Syrie et L’Iran produisent des effets indésirables sur les alliés des pays anti-impérialistes à l’échelle de l’Amérique du Sud et ou internationale en Orient. La Chine et la Russie en ont observé, avec efficience certes, au conseil sécurité de l’ONU, le caractère réel des sanctions unilatérales et l’interventionnisme belliqueux de l’occident et de ses « chevaux de Troie de la démocratie et des droits de l’homme», tels que ces marginaux de régimes féodaux et pétrodollars capitalistes, mandatés, à l’envers du respect des souverainetés nationales en étant les exportateurs associés de leurs conflagrations confessionnelles, régionales, mondiales et nucléaires.

« LE PRESIDENT VENEZUELIEN HUGO CHAVEZ A DECLARE *» :

Le président vénézuélien Hugo Chavez a déclaré samedi que les sanctions internationales contre l'Iran sont d'empêcher certains de transactions commerciales de son pays avec Téhéran.

Les gouvernements américains et européens ont imposé des sanctions qui cherchent à faire pression sur l'Iran sur son programme nucléaire.Chavez a déclaré que les sanctions ont touché une usine automobile géré conjointement assemblage au Venezuela.

"Nous avons eu quelques problèmes en raison du blocus sur l'Iran, maintenant que nous avons une usine irano-vénézuélienne," a déclaré M. Chavez. "C'est un problème pour amener les parties ... même pour nous de payer le montant dû en dollars" à une société iranienne.

Il a dit la production à l'usine a diminué en raison d'un manque de pièces.

Chavez a des liens étroits avec l'Iran et a défendu son programme d'énergie nucléaire. Alors que les Etats-Unis et ses alliés accusent l'Iran d'utiliser le programme pour développer des armes nucléaires, l'Iran a rejoint Chavez en disant qu'il n'existe aucune preuve.

Le dirigeant vénézuélien a renforcé le commerce avec l'Iran, l'enrôlement des sociétés iraniennes pour aider à construire des logements sociaux dans le pays et aussi le lancement de coentreprises, y compris une usine de tracteurs et des usines laitières. »

IL EN DEPEND D’EMPECHER TOUTES LES TENTATIVES DE RECOLONISATIONS: LES IMPERIALISTES ONT DES ENJEUX VITAUX DANS CES REGIONS DU MONDE.

*« L'année dernière, le gouvernement américain a imposé des sanctions sur la compagnie pétrolière d'Etat vénézuélienne, Petroleos de Venezuela SA, en disant qu'il avait livré au moins deux cargaisons de produits pétroliers raffinés valeur d'environ $ 50 millions.

Ces sanctions, cependant, ont eu peu d'impact. Les sanctions barrer la compagnie pétrolière vénézuélienne de tout contrat du gouvernement américain et de licences d'exportation pour les technologies sensibles, mais ne l'empêchent pas de continuer à vendre du pétrole pour les Etats-Unis.

Sources : (Chavez: sanctions contre l'Iran risque Hurt Auto mixte)

http://a.abcnews.com/images/Site/byline_ap.gifCARACAS, Venezuela Février 5, 2012 (AP) »

CONSTAT DE L’AGRESSIVITE DE L’IMPERIALISME FRANÇAIS CONTRE L’IRAN ET LA SYRIE :

1°) Sur quoi d’autre a été basé l’agressivité de l’impérialisme français contre l’Iran et la Syrie basée si ce n’est sur le compte de l’ex protectorat colonial français en Syrie et au Liban travers l’ONU et le Conseil de Sécurité ?

A voir les multiples déclarations de Sarkozy , les activités du ministère des Affaires étrangères, de Alain JUPPE il n’est pas un euphémisme qu’ils sont situés dans la droite lignée de leur héritage : ( napoléon, fasciste et raciste) pour avoir rétabli l’esclavage aux colonies et n’en parlons pas des sionistes missionnaires : Balfour, Size et Pickon, à Lawrence d’ARABIE.

2°) Le colonialisme français et ses collectifs européens, en qualité de communauté « colo-sioniste » veulent après leur échec au veto Russe et Chinois recréer inlassablement d’autres forums avec leurs partenaires d’un nouveau protectorat en Syrie au Liban et en Palestine. L’espoir peut bien faire vivre l’impérialisme, c’est qu’il n’a droit à aucun.

3°) La pression létale et destructrice de l’impérialisme avec le chef de file France, US-RAEL, Angleterre contre les pays émergeants, avait commencée à travers « des armes, des contre révolutions externes » espionnage, assassinats, de scientifiques.

4°) Actuellement les impérialistes et ou sionistes et leurs « sanctions économiques » contre l’Iran et la Syrie ont visé manifestement, à provoquer certains dégâts collatéraux au plan de la coopération économique entre la république Bolivarienne du Venezuela et d’autres pays anti-impérialistes Sud-américains. Tout ce qui étant des actes de guerres d’agressions, induit des ripostes nationales et internationales en adéquations à de telles hostilités- pressions.

Dans la tourmente, et à cause du Casus belli, ou guerre froide déclarée par les impérialistes US occident, SRAEL ; nous sommes revenus à un carrefour historique de libération comme naguère avec le nazisme, à l’instar du même défi et obligation de résistance ayant prévalu lors des anciens derniers conflits mondiaux en occident faisant suite aux déclanchements des révoltes et révolutions contre les colonialismes :

a) En Palestine, en Égypte, au Liban, en Syrie contre l’Angleterre et les sionistes juifs et européens.

b) en Éthiopie et en Libye (Sénoussi) contre les colons italiens.

c) en Indochine (Vietnam) en Afrique (Algérie- Afrique du Nord, au Congo contre le colonialisme français, Américains et autres) .

DEFIS HISTORIQUE A RELEVER, PAR LA GAUCHE ANTI-IMPERIALISTE ET REVOLUTIONNAIRE LATINO-AMERICAINE ET CARIBEENNE.

Nous sommes dans une configuration des défis historiques d’hostilité tels qu’ils ont toujours été relevés, avec un enthousiasme héroïque, par la gauche anti-impérialiste et révolutionnaire latino-américaine, et les réseaux et anti-sionistes depuis les guérillas de la jungle sud américaine, ainsi que les mouvements des peuples ; y compris des îles caribéennes, par des vrais indépendantistes, nationalistes et patriotiques sans exclure les dernières colonies Martinique, Guadeloupe, Guyane dont des ressortissants étaient déjà rentrés en dissidence dans les grands moments de l’histoire.

COLONIALISME D’ETAT EN GUADELOUPE –MARTINIQUE-GUYANE

« TOLERANCE ZERO A LA PAIX COLONIALE ».

La réalité politique aux Caraïbes et en Amérique Latine, se doit de répondre efficacement à une même alternative de renaissances des luttes d’autodétermination et de libération contre le néocolonialisme et le colonialisme.

Les pressions des impérialistes occidentaux sont entrain de développer des ondes de choc létales et destructrices au plan économique et international. Cette situation, étant de nature à dicter le chemin de la lutte, de l’opposition, pour la simple nécessité vitale de résister par sursaut d’humanité à la prédation coloniale et impérialiste de l’empire. Cette politique de prédation coloniale et impérialiste vise à porter atteinte à la velléité de souveraineté des peuples vis-à-vis de l’occident de l’ouest et des US. Son objectif est de porter atteinte à tout ce qui concerne l’émergence politique, culturelle, scientifique, économique et diplomatique pour les autres pays, peuples et nations épris de liberté pour leur paix.

Cette mondialisation de l’agression capitaliste et néolibérale de l’impérialisme qui touche les pays et peuples non-alignés et les dernières colonies devrait remettre sur la sellette l’arrogance de l’État impérialiste et du colonialisme français tant au niveau de l’ALBA (Alliance Bolivarienne en Amérique Latine), de l’Union Africaine ( expurgée de la France Afrique et de ses officines sionistes) et des pays ou le mouvement de l’axe de la résistance anti-impérialiste et anti-sioniste : en Palestine, Liban, Syrie, Irak, Iran et autres. Là où se situe d’autres observatoires gouvernementaux et internationaux des mouvements sur l’oppression et l’esclavage impérialiste des peuples et nations affaiblis par le colonialisme[1].

LA REALITE EN AMARIQUE DU SUD ET AUX CARAIBE EST UN CARREFOUR D’UN FRONT DE LA RESISTANCE POUR :

a) faire reculer l’impérialisme et sa volonté tutélaire d’exercer à travers une stratégie imposée de « zone d’influence européenne et ou américaine » dans la Caraïbe et en Amérique du Sud par le biais des dernières colonies françaises.

a) les dernières colonies devenues, par ce biais à la faveur d’élites coloniales, des niches de corruption politique et su sionisme, et par ailleurs, des bases d’exploitation capitalistes. De ces bases d’agressions policières et militaires coloniales, sont menées des stratégies vers d’autres pays de la région sous divers prétextes non dits : y compris du contrôle des marchés de la drogue pour le monopole des impérialistes, le financement de leurs services impérialistes et officines de la contre révolution mondiale.

Dans de telles perspectives ou la gauche révolutionnaire urbaine, et les réseaux des guérillas de la jungle latino américaine se révèlent des leviers de défense anti-impérialistes et anticolonialistes et ou contre le néocolonialiste. Il est souhaitable que de telles forces de libération nationale sud américaine et caribéenne progressent en matière d’efficacité aux complots impérialistes. A l’instar de l’exemple et de l’expérience du Hezbollah, du Djihad Islamique et du Hamas ; ce qui compte sont les preuves de l’éthique et l’efficacité de la résistance au colonialisme, au néocolonialisme et au sionisme.

Toute la région caraïbe et de L’Amérique du Sud et leurs gouvernements nationalistes devraient s’unir et s’entraider pour créer l’évènement d’un correctif aux dernières colonies françaises. Dans ces pays des politiciens nationalistes faibles ont été victimes du colonialisme français. L’impérialisme français a su tirer avantage de cette faiblisse en leur imposant d’accepter juridiquement et économiquement de leur céder la souveraineté des îles caraïbes. Par la même dictature ils ont été forcés et contraints d’accepter toutes les zonzes d’ influences et présences et projets du colonialisme en échange « des transfert de fonds et des lignes budgétaires ». Un système d’élection au système colo-sioniste occidental et français liant poings et pieds de tels politiciens aux mandats coloniaux et occidentaux.

Ces temps des exigences vitales des peuples sud américains et caribéens, peuvent faire résonner l’heure des pressions populaires, sur les éléments insulaires soi-disant nationalistes devenus, les amis forcés du colonialisme français, à cause de leur faiblesse et de la perte du contrôle sur les affaires de la Martinique de la Guadeloupe et de la Guyane et de leur peuples et nation respectives. Alors devront-ils faire face à leur destin et enfin, à prendre leur distance aux dictats du sionisme colonial français, afin de servir réellement la liberté, la libération et ou la souveraineté de leur peuple.

SYANS POLITK BOKAY POUWRA ADAN KONSYANS (Sciences politiques aux dernières colonies ; le pouvoir est dans la conscience).



[1] Un fons d’Assistance anti impérialiste a fait l’objet d’un accord entre Hugo Chavez, les pays de l’ALBA, et le président de L’Iran .

Et tout récemment : « Le président iranien accomplit une tournée en Amérique latine pour renforcer ses relations politiques et économiques dans une région où il compte déjà des amis, dont Hugo Chávez, fer de lance d'une alliance socialiste antiaméricaine et soutien fervent au régime de Téhéran, mis à l'index par le Conseil de sécurité des Nations unies pour son programme nucléaire.

15.01.2007|Philippe Randrianarimanana

mercredi 1 février 2012

"SYRIE: CHOISIR SON CAMP" HILARY LAHAB


"SYRIE: CHOISIR SON CAMP" HILARY LAHAB

Infos

· Syrie: chacun doit "choisir son camp" (Clinton)

· Par Europe1.fr avec AFP (ci-dessous )

COMMENTAIRES DU CENTRE ISLAMOLOGIQUE AFRICAIN CARIBEEN.

DU TEMPS DU MESSAGER D’ALLAH MOHAMAD (PAIX SUR LUI) : Le diable était apparu aux arabes et aux musulmans, sous la forme de ABU LAHAB(un impérialiste arabe), pour haranguer les foules, contre l’islam. Aujourd’hui le lien est fait de par la posture de HILLARY CLINTON, « la secrétaire d'État américaine qui « a appelé mercredi "chaque membre du Conseil de sécurité de l'ONU à choisir son camp" en Syrie :

HILLARY CLINTON :

« "Etes-vous dans le camp du peuple syrien, êtes-vous dans le camp de la Ligue arabe, êtes-vous dans le camp des peuples du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, ou êtes-vous dans celui d'une dictature brutale?", a déclaré Hillary Clinton au département d'État à Washington. "Chaque pays va devoir méditer cette question et prendre une décision", a-t-elle ajouté. -Syrie: chacun doit "choisir son camp" (Clinton) Par Europe1.fr avec AFP -Publié le 1 février 2012 à 22h19 Mis à jour le 1 février 2012 à 22h19

"Chaque membre du Conseil doit prendre une décision et choisir son camp", a-t-elle répondu à la question d'une journaliste portant sur l'attitude de la Russie, qui a prévenu mercredi qu'elle mettrait son veto à toute résolution qu'elle jugerait "inacceptable".

HILLARY LAHAB :

Le diable veut-il encore et toujours tromper lorsqu’il parle aux gens de « ses vérités » :« droit de l’homme » « de démocratie » et « paix » . ..

Exemple : Palestine, Cuba, Vietnam, Algérie, Irak, Afghanistan et autres…

Tel ABOU LAHAB l’ennemi des musulmans HILLARY LAHAB a exhorté les arabes à L’ONU à l’instar : de la réincarnation du mal… cet épisode est-il à rappeler la venue du DJADJAL l’imposteur (l’antéchrist) ? Est-elle proche ?

RAPPEL :

Lorsque les intérêts impérialistes le commandaient ne sont-ils allés jusqu’à utiliser les scientifiques nazis : « au profit des causes balistiques, d’armes de destructions massives, et ou bactériologiques, armes pathologiques et autres utilisées en Afrique du Sud dans le tiers monde et sur divers fronts de résistance des peuples dans le monde »…

AU CONTRAIRE :

Ceux des humains qui sont réellement épris de liberté, de résistance et de justice et qu’ils soient patriotes, nationalistes, anti-impérialistes, musulmans ou non ils ne peuvent en aucun cas, suivre de tels personnages que ces imposteurs impérialistes destructeurs de l’humanité, des ennemis des peuples opprimés et des peuples émergeants .

Est-ce un signe pour faire prendre conscience à ceux qui n’ont pas de guide « qu’ALLAH peut « les démasquer », leur laisser comme le dit le saint coran « A LA DISPOSITION DU DIABLE » ; c'est-à-dire sous la coupole des sionisto américains et ouest occidentaux qui cheminent dans la voie de ABOU LAHAB.