samedi 7 avril 2012

"les bienfaits de la colonisation"mythes et pactes loufoques des juifs sionistes ? Comment ont-ils pu rentrer et occuper la Palestine ? En échange



Quelques mythes et pactes loufoques des juifs sionistes ? Comment ont-ils pu rentrer et occuper la Palestine ? En échange de quoi ?

Ce qu’ils ont inventé :

1. Les sionistes confrontés à leurs ex-exterminateurs occidentaux doivent-ils leur survie aux promesses « à l’immortalité » ; leur ruse fait-elle remonter aux symboles lucifériens de la tentation d’AWA et à ADAM ?

2. LEURS MYTHES DE L’ASCENDANCE, PHARAONIQUE

3. Aussi parmi d’autres de leurs légendes : propagent-ils copieusement leurs mythes de l’ascendance, pharaonique (le sphinx au nez plat négrifié cassé) montés de toute pièce de l’idéologie des mystifications et légendes sionistes pour capter l’alliance du noir fourvoyé par l’apologie d’une tyrannie.

4. Le sionisme avait tenté de faire croire au monde que l’Afrique était d’ascendance pharaonique pour éloigner les africains de la voie divine et ou de la ligne prophétique. Il nécessite un suivi différent des approches connues, pour remonter le fil du phénomène sioniste, avec ses facettes théologiques, politiques mondiales et mystérieuses qui défraient l’entendement.

Heureusement l’islam est bien présent partout en Afrique et dans le monde pour écarter spirituellement « le danger sioniste ethnique racial de peuple élu » anti-divin et anti-prophétique.

LE NŒUD GORDIEN L’ENIGME, DU SIONISME PARACHUTE DES OCCIDENTAUX EN PALESTINE ?

Faut –il , de ses drones de la pensée, et sourire de la mission du sionisme délégué en Palestine. Faut-il la clef de l’énigme, du monde occidental d’avoir parachuté le sionisme en terre arabo musulmane !

5 Les sionistes aux pyramides égyptiennes, à la recherche, des restes humains ou « d’un bon ADN pharaonique » : et pour quoi faire ?

Il est de tradition chez ceux que Moise avait tenté de libérer d’Égypte de toujours rechercher des faux dieux au lieu d’observer la voie de leur prophète. Des « banu Israël » avaient déjà montré leur infidélité créant de toute pièce un veau d’or, qu’ils allaient adorer à la place du Dieu Unique. Depuis ont-il jeté leur dévolu sur les momies égyptiennes à travers, les investigations de leurs savants archéologiques, pour d’innombrables fouilles dans le désert. Que recherchent les sionistes en Égypte depuis Champollion et Napoléon sous couvert des recherches scientifiques et des hiéroglyphes ?

Certains observateurs s’interrogent pourquoi les sionistes effectuent des recherches davantage sur Pharaon leur oppresseur, que sur les traces de leur libérateur et prophète Moïse d’où ils pourraient retrouver Jésus et Mohamed où l’islam ?

Certains rabbins fidèles se prononcent de plus en plus pour l’islam, et ils témoignent de la bonté du prophète Mohammed (paix sur lui) et la bonne vie que les juifs avaient toujours menée avec les musulmans depuis le califat ; alors qu’il ont été poursuivis et persécutés sous les rois Francs et européens jusqu’en Espagne d’où ils avaient été victimes d’inquisition, et expulsés. Alors que leur seul refuge était chez les musulmans et dans le monde arabe, africain et islamique.

Pour preuve que les sionistes, ne font point cas de Moïse, ils ne se sont jamais intéressés à retrouver ni ses traces, ni même son tombeau de Moussa (Moïse) en dépit de leur faux semblant de s’en réclamer du judaïsme. Étonnant, ces sionistes ayant trahi la vocation des fils d Israël sont, au contraire, plutôt friands de sarcophages et de momies égyptiennes ; disent-ils au profit de la science…

6 De la seule science qu’ils aient pu disposer des deux Anges ; il la détienne de : « Harout et Marout » venus les infiltrer d’antan, pour éprouver leur infidélité. Ils avaient appris la sorcellerie au prix de leur déchéance spirituelle… On est en droit de s’inquiéter, de ce qu’ils peuvent bien préparer de leur « kabbale »- au monde ? Avec les guerres et attaques qu’ils ont proférés à maintes occasions.

On peut penser que les sionistes, leurs scientifiques et archéologues recherchent quelque chose, de pas très clair, en pointant leur nez, dans les bas fonds des sépultures des pyramides égyptiennes pour y découvrir quoi ? Ce n’est certainement pas « la route vers l’inde comme les premiers conquistadors sionistes qui avaient génocidé les indiens et aborigènes d’Amérique »… C’est que dans leurs fouilles et fameuses découvertes aux pyramides égyptiennes ; les sionistes sont-ils entrain de jouer aux apprentis sorciers et aux enchanteurs Merlin ! Que cachent-ils au monde ?

Les sionistes confrontés à leurs ex-exterminateurs occidentaux doivent-ils leur survie aux promesses « à l’immortalité » ; une ruse qui fait remonter au scénario luciférien de la tentation d’AWA et à ADAM ?

Sont-ils à la recherche, d’un bon ADN pharaonique des restes humains, pour cloner un faux dieu, pour le monde. Ce qu’attendent , pour adorer, et vouer un culte, bien des esprits éthérés ou tordus, de leur mentor des loges, des occidentaux , des affidés, toutes sortes de sectes d’égyptologues, « les Kamites » « d’Afrika Mateux » ; et aussi, dans ce que notre diaspora noire compte de déviants et de folkloriques , pour ne pas dire des éléments de service… On pourrait repérer de ces africo-politains d’occident et soi-disant intellecto qui ne jurent que par, « Israël » et le sionisme, leur assistante maternelle ; comme des renégats du sud soudan.

Imaginez que les sionistes, parviennent à fabriquer la représentation du faux dieu, qu’ils espèrent, « leur messie » comme d’un soi-disant « dieu réveillé d’une momie pharaonique », comme thaumaturge à l’instar du veau d’or « beuglant et mugissant » comme un veau ou une vache que les sionistes avaient d’antan, déjà fabriqué, des mains du Samaritain. Quelle aubaine d’idolâtrie! Super ! à l’actif de l’archéologie et de l’égyptologie qu’ils tiendraient du miracle accompli. Surtout avec un bénéfice médiatique de diffusion de « CCN « fox News » et autres médias US en faveur de l’intox publicitaire... Bref ! Certain, orthodoxe chrétien éthiopien RAS Tafari y verrait le signe de la bête « 666 » ; d’autre le symbole de « Babylone » manifesté des illustrations de quelque billet de banque occidentale... Un signe de la bête stigmatisée de l’imposteur, l’Antéchrist ou de Djajal …

Les vecteurs de l’arrogance mondiale disséminés des sectes, et autres pub à travers les brochures « Tour de Garde et consort » relaient leurs annonces de la fin du monde (sans livrer bataille à l’imposteur l’Estekbar (l’empire et ses tumeurs cancéreuses et métastases). Tour de pub, tour de Babel, de L’apocalypse, fait les choux gras inouïs des sionistes propagandistes et des esprits éthérés comme le byby de Tel Aviv QUI EST le Bébé de HILARY et le petit chéri d’OBAMA.

A vos marques le monde ! L’apocalypse aujourd’hui ou pour demain ! « Sauvez –vous les sionistes vont frapper ; ils font Très très très peur « Djadjal ! Est proche ! « Ne résistez pas au méchant » telle est leur Kabbale montée.

Les sons du tocsin de l’opium des peuples, de leurs livres falsifiés, font de l’apocalypse l’heure du grand cru favori des sionistes !

Les kabbalistes ont déjà pointées à l’horizon leurs bombes nucléaires fusées à ogives secrètes pour faire revivre un nouvel Allo-causte d’orient, pas comme, l’ Allo-causte d’occident. Un boulot qui va apporter « les bienfaits de la colonisation » aux arabes en Palestine, dans le Sinaï, sur le Golan en Syrie ; et pour retrouver avec ça « la pax américana » ; le mossad et sachaal travaillent avec « le petit champignon de byby qui à soif d’exterminer ( bis) les gens de la famille du prophète en Iran ;byby qui est, un peu de Sa dame le chimique , fais vibrer Tel Aviv par ton logos , et ta mère ! La petite HILARY sa dame de fer !

L’A.I.E.A. Travaille pour OBAMA, SARKO, BLAIR, et byby reste en embuscade avec l’épée de Damoclès, il va frapper ! Tout exploser ! Bébé, byby, veut qu’on le retienne de ses petites caprices !

Affaire (à suivre).

Les Juifs sionistes ont-ils promis aux occidentaux de les conduire en Palestine, qu’ils aillent trouver dans les sarcophages des momies égyptiennes un bon ADN pharaonique, qui selon eux, conférerait « l’immortalité et l’éternité » à eux et aux occidentaux. Cette ruse leur à servi non seulement pour coloniser, mais à se protéger de leurs ex persécuteurs et exterminateurs occidentaux. Les Guignols ont-ils été fourvoyés de leur victimes (les juifs) qui leur avaient promis « « l’immortalité et l’éternité».Ils y croient encore dur comme fer, pour cela ils auraient renoncé à les persécuter et à les exterminer comme ils le faisaient d’antan !

Ah bon !!!

Mais Si le rêve ne se réalise pas ! Quelle sera leur réaction ? : le pire est-il à craindre de nouveau ?

Pour cette raison ils ont renoncé à persécuter les juifs, et ont préféré les protéger qu’ils leur trouvent « l’immortalité » promise. Ils les ont ainsi, copieusement fourvoyés pour rester en vie …

Ce pacte loufoque a t-il valu aux occidentaux d’accepter des faussaires : « un acte de propriété du ciel » , comme subterfuge pour rentrer occuper la Palestine?

lundi 2 avril 2012

MARTINIQUE GUADELOUPE ISLAM ET NATIONALISME DÉRIVES EXTRÉMISTES DE DROITE &" VIGIE PIRATE"



COMITE DE DEFENSE DE L’IMAGE DE LA JUSTICE
(C.D.D.I.J.)
OBSERVATOIRE ISLAMOLOGIQUE DE DEFENSE DE L’IMAGE DE LA JUSTICE.
(O.I.D.D.I.J)
WEST INDIES MARTINIQUE ANTILLES GUYANE
LE 27 03 2012
PAR SUITE DU « PLAN VIGIE PIRATE ALERTE ROUGE » RELEVE D’INSTRUMENTALISATION DE DERIVES EXTREMISTES DE DROITE EN FRANCE ET AUX DERNIERES COLONIES
AVERTISSEMENT
I-LES FAITS
II-COMMENTAIRES DU C.D.D.I.J. ET DE L’ O.I.D.D.I.J.
III-EXAMEN ET PROSPECTION À PROPOS D’UNE COMMISSION ROGATOIRE/
IV-COMMISSION ROGATOIRE POUR LA SECONDE FOIS EN MOINS D'UNE DECENNIE
V-COMPTE RENDU DU RAPPORT D’AUDITION AUX REPONSES DE OBSERVATOIRE ISLAMOLOGIQUE AFRICAIN CARIBEEN DE RECHERCHES AUX QUESTIONS DU CHEF DE LA GENDARMERIE & COMMENTAIRES DES QUESTIONS ET ORIENTATIONS TENDENTIEUSES DE LADITE COMMISSION ROGATOIRE.
VI-LES RUMEURS MISES EN CIRCULATION À RIVIERE PILOTE PAR CERTAINS DÉTRACTEURS
VII-DANS CE DOSSIER FLORENT PATRICK, UN FORCENE PSYCHIATRIQUE N’A STRICTEMENT RIEN À VOIR, AVEC LA CARRURE D’UN TERRORISTE
. VIII--LES DANGERS D’INSTRUMENTALISATION ET DU RACISME EXTREMISTE DE DROITE
IX-HISTORIQUE DE HARCÈLEMENT EN MARTINIQUE DES SERVICES DE LA FORCE PUBLIQUE DE 1982 A MARS 2012 :
X-RELEVE D’UN CONTEXTE D’INTIMIDATIONS RELATIF AUX ABUS
XI-REPONSE AUX QUESTIONS POSEES PAR LE GENDARME ET CHEF DE BRIGADE, QUI SONT SANS RAPPORT AVEC LADITE COMMISSION ROGATOIRE CONCERNANT LA QUETE D'INFORMATION RELATIVE A LA PERSONNALITE DE FLORENT PATRICK.
XII-POURQUOI DE TELS PROCES D’INTENTION A LA RELIGION MUSULMANE EN SE BASANT SUR DES INDIVIDUS DONT LES ACTES NE RELEVENT PAS DE CETTE RELIGION ?
XIII- TÉMOIGNAGES PERSONNELS DE BARIK MAHMOUD BARKA CONCERNANT HARCELEMENT, DÉRIVES ET REPRESSIONS INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES
XIV-MANIFESTATION DE LA FORCE PUBLIQUE A TRAVERS UNE LOGIQUE TENDENTIEUSE DE DÉTOURNEMENTS PROCEDURAUX
AVERTISSEMENT
Suie aux récents attentats liés à Mohamed Mehra à Toulouse et Montauban, constat d’un regain de l’islamophobie, de l’afrophobie, en rapport avec l’extrémisme de la droite française ciblant tout nationaliste musulman, noir, magrébin, Antillo-Guyanais et indépendantiste..
L’objet du rapport du (C.D.D.I.J.) et de L’ O.I.D.D.I.J.( L’Observatoire islamologique de Défense de l’image de la justice) concerne les mobiles obscures, d’une Convocation du 27 03 2012 considérés en rapport à une commission rogatoire par suite du plan français « vigie pirate ». Un phénomène relatif au fantasme franco-français, sans aucun rapport avec la réalité en Martinique, suite« aux affaires terroristes de Toulouse et Montauban ». CECI ETANT , qu’un tel phénomène ait été exploité par l’extrémisme de droite, qui régénère aux dernières colonies : l’islamphobie l’Afrophobie ayant beau jeu, de prendre à partie et cibler tout musulman, noir, magrébin, antillo-guyanais pour des délits de faciès, d’opinion politique et ou confessionnelle. A savoir, l’observatoire dénonce et condamne de telles brèches systémiques introduisant des pratiques d’incrimination comme bouc émissaires des citoyens à cause de leur objections, de leur opinion et militantisme anti-colonialiste aux Antilles Guyane.
Depuis 1982 notre frère musulman et militant nationaliste n’a cessé de subir des harcèlements et intimidations des services sus indiqués, comme le souligne les convocations policières répétitives: 10 Août 1982 l’inspecteur de police BRIANT, le 6 Octobre 1997 Gendarmerie Nationale, 18 Août 1982 convocation 120 rue Victor Sévère Fort de France, 15 Novembre 2001 convocation lieutenant Roger MOMEYdirection régionale des renseignements généraux 4 bis rue Perrinon, 18 Mai 2005 « convocation libellée du ministère de l’intérieur « Entrez en contact avec le 0596 72 80 47 et signé « LE LIEUTENANT DE POLICE SANS ADRESSE ET NOM INDIQUES » ; 2005 convocation de monsieur SANCHEZ -DST(en provenance de Paris venu faire le constat que : « Être Musulman Afro descendant n’est pas chose facile » ; 4 Août 2010 convocation du SRIG 972-Fort de France (Service Régional de l’Information Générale) signé Brigadier Chef CAUPENNE THIERY.
I-LES FAITS
L’An Deux Mil Douze le Vingt Sept Mars à seize heures / commission rogatoire/ Convocation & audition par la Gendarmerie de Rivière Pilote en Martinique / de Barik Mahmoud Barka ( Barrique Serge) chercheur et écrivain musulman.
Appel téléphonique du commandant Chef de la Brigade de Gendarmerie de Rivière Pilote,au siège de L.I.F.A.G.H.C. ( Ligue Islamique Fédérale Antilles Guyane Hexagonale et Caribéenne ) mentionnant une convocation à l’attention de Barik Mahmoud Barka ( Barrique Serge)/ fondateur de l’ institution susmentionnée et auteur du livre « L’Âme de l’Islam au Cœur des Antilles Guyane Chronique de le Mission Islamique en Martinique » un ouvrage qui dénonce le traitement colonial des religions et de l’islam aux dernières colonies françaises.
-Objectif de la commission rogatoire : Appel à témoins de tiers (ayant été auditionné),y compris de Barik Mahmoud Barka, concernant Patrick FLORENT un récidiviste notoire atteint de « skysofrénie » et de démence, bien connu des services de la Justice. Il est reproché au dénommé Patrick FLORENT des « faits et agissements de violence » en début du premier trimestre de l’an 2012.
II-COMMENTAIRES DU C.D.D.I.J. ET DE L’ O.I.D.D.I.J.
Les mêmes faits de violences et des agissements de FLORENT Patrick se sont produits aux environs de 1999. L’intéressé a été incarcéré une première fois, ayant écopé 5 ans de prison, avec interdiction de séjour à Rivière Pilote, pour avoir blessé et handicapé un des gendarmes venus l’appréhender, lors d’un accès de démence. Les enquêteurs avaient retrouvé des armes blanches, haches coutelas et autre ; tout une bric- à- brac ayant suffit au journal France Antilles pour des informations relatives aux suppositions et soupçons "de préparatifs d’explosions de la part du forcené, chez lui ou ailleurs".
Après avoir purgé sa peine de prison, l’intéressé était revenu séjourner à Rivière Pilote, suite à échéance de l’interdiction de séjour. Cependant il n’avait pas respecté les injonctions du suivi sanitaire de traitement. Ce que les mêmes autorités médico-judiciaires et administratives n’avaient pas relevé , pour faire respecter par Florent Patrick l’obligation de soins et de traitements et le suivi des spécialistes en psychiatrie requis. Ipso facto de telles impasses au niveau administratif ont-elles échappées aux autorités compétentes de surveillance, du ministère public.
Il s’explique, en conséquence les faits de violence et les agissements ou les récidives de l’intéressé, au cours des mois en début de l’année 2012. Il convient normalement sur la base des manquements et omissions ou carences des services concernés, d’établir les responsabilités. Les autorités compétentes auraient dues être averties de la situation et de sa dangerosité. Ces autorités sont habilitées et disposent-elles à fortiori, des moyens contraignants d’assurer les modalités du suivi médico–judiciaire s’imposant dans ces circonstances. L’intéressé sorti de prison avait-il été astreint pour sa maladie, aux traitements qui lui était dispensés, lors de sa première incarcération. C'est-à-dire des injections et d'autres médicaments, avec le suivi et l’autorité d’un médecin spécialiste en psychiatrie. Il parait selon certaines rumeurs que FLORENT Patrick avait évoqué le fait que les autorités souhaitaient lui imposer une castration chimique à laquelle il s’était refusé ; tenant à continuer à exercer sa libido.
En dépit de telles lacunes et manquements, il s’est avéré surprenant et incohérent que des tiers et notamment des journaux en Martinique aient préféré occulter les faits et responsabilités réels en privilégiant des allégations sans fondement accréditant la thèse du forcené. Lequel dit-on s’était revendiqué pour ses méfaits et agissements, d’appartenir « AU TERRORISME » et d’être « D’AL QAÏDA » et « de l’islam ». Cette incohérence « du fourvoiement » exprime les dérives , et l’existence à Rivière Pilote, en Martinique, et aux Antilles Guyane d’une volonté concerte de sortir certaines affaires de leur contexte. Il s’agit pour les présentes orientations de l’affaire FLORENT Patrick, d’occulter les responsabilités (administratives et médico-judiciaires ou autres), pour effectuer un transfert sur une fiction. Une telle acrobatie , correspond à posteriori à instrumentaliser les délires liés à une « skysofrénie » et démence.
De là, rechercher des bouc émissaires dans la religion, et à travers la croyance en Dieu et à travers ceux des croyants qui vénèrent le divin dans leur religion sont des atteintes pénales, au regard du droit français, et des législations de la commission européenne des droits de l’homme.
III-EXAMEN ET PROSPECTION À PROPOS D’UNE COMMISSION ROGATOIRE/
Le cas de Monsieur FLORENT Patrick valait-il une commission rogatoire ? Est-ce réellement un cas judiciaire ou le résultat du laxisme et des carences censés être imputables aux récidives psychiatriques de démence d’un forcené ?
Le dossier FLORENT Patrick peut-il justifier les suspicions délibérées envers et ou contre la religion musulmane et des pratiquants du culte, même en cas de vraie et/ ou de pseudo conversion d’un individu ou de son auto proclamation de conversion à l’islam ?
La religion musulmane et même une vraie ou fausse conversion à l’islam de Monsieur Florent Patrick, n’ont de surcroît rien à voir avec :
· les antécédents pathologiques et ou mentaux de l’intéressé,
A savoir il faut répéter et insister comment et pourquoi ni la religion musulmane, ni l’islam, ni une conversion et/ ni une pseudo conversion n’ont rien à voir avec :
· ses antécédents sociaux, infantiles dans une société coloniale et post esclavagiste ; « Monsieur FLORENT Patrick a toujours publiquement déclaré et rêvé vouloir se venger d’une telle société ».
La vérité est que, le cas de Monsieur Florent Patrick a :
· inspiré le roman d’un écrivain, et philosophie martiniquais, il s'agit une publication littéraire à paraître sur l’imaginaire d'un personnage victimaire dans la réalité coloniale.
Monsieur FLORENT Patrick est-ce un cas judiciaire et si oui est-ce le produit du laxisme et des carences qui ont été imputables à ses récidives de violences psychiatriques ?
IV-COMMISSION ROGATOIRE POUR LA SECONDE FOIS EN MOINS D'UNE DECENNIE.
Qu'est-ce qu'une Commission rogatoire organisée pour la seconde fois en moins d'une décennie sur le cas de Monsieur FLORENT Patrick ?
A propos, est-ce un cas judiciaire, un cas médical et de quelle affaire s’agit-il ; eu égard les dispositions d’internement d’office de l’intéressé à l’hôpital psychiatrique de Colson ?
En effet, au final les autorités ; (Préfet, Procureur, Gendarmerie) ont décidé après coup, de l’internement d’office à l’hôpital psychiatrique. A savoir, son cas relevait du traitement dont il s’est privé (de son fait aussi ) durant plusieurs années.
-Cependant pourquoi est ton-on parvenu à dériver, vers des orientations erronées au sujet du dossier médico-judiciaire : -Est cause du climat corrosif en France, consécutif aux récents « évènements terroristes dramatiques de Toulouse et de Montauban ». ? Ne serait-ce, il est une vérité de Lapalisse, qu’on ait pu établir quelque part, un glissement tendentieux , au dossier de FLORENT Patrick, à Rivière Pilote en Martinique. Il est des grains à moudre pour certains qui ont des comptes à régler avec l’islam.
Disons que si les aspects sanitaires, sociaux et judicaires avaient été traités et réglés définitivement lors de la première incarcération de l’intéressé, le dossier FLORENT Patrick ne serait plus d’actualité, ni les récidives, ni cette nouvelle et seconde commission rogatoire (environ 10 ans après la première).
Dans un dossier aussi limpide, ceux qui ont du grain à moudre, dans l’affaire FLORENT Patrick font des amalgames par une volonté de détourner les preuves et les vraies responsabilités.
Il n’y a pas de vide juridique, dans cette affaire il y a des faisceaux de preuves, de laxisme, et de carences qui ont certes des implications que l’on devine.
Il suffirait d’une volonté d’indépendance du judiciaire par rapport à la dictature du filon en Martinique pour établir et trouver les responsabilités. Car en effet des malades réputés dangereux ne peuvent être laissés après l’hopital spychiatrique et la prison en état de récidiver et de provoquer des dégâts collatéraux sur des tiers, les gendarmes venant l’appréhender, et même sur les citoyens de la commune concernés de tels dangers et menaces.
Selon les déclarations de la gendarmerie, « de soupçons d’explosifs » dans la mesure quelles se vérifient des preuves matérielles réelles, un tel individu en la personne du forcené dont il est question aurait été susceptible de troubler gravement l’ordre publique, au cas ou la matérialité d’explosion était produite d’une expertise contradictoire.
Il reste sujet à caution, de « tels préparatifs d’explosion » d’un forcené en l’absence d’une expertise contradictoire, surtout lorsqu’il s’agit des allégations d’un malade atteint de démence et de troubles mentaux « skysofrénie » et démence. ; et qui disposait chez lui; d’un bric- à -brac qui s’apparente à du matériel artisanal fortuit ou lui appartenant.
La réalité en Martinique, n'aurait rien a voir avec la fiction et les fantasmes; celle-ci n'est ni la bombe à retardement des banlieues en France ou ni celle du Moyen Orient. Il CONVIENT D’AFFIRMER D’ANTICIPATION ABUSIVE CERTAINES REACTIONS. Il est aussi abusif, que des dispositions en rapport avec« évènements de Toulouse et Montauban » aient pu, à cause du dispositif « VIGIE PIRATE », corrompre et ou dériver l’entendement. Le maintien de l’ordre ou de la sécurité en Martinique requiert, beaucoup de sérénité et de discernement afin que des erreurs d’appréciation des intervenants à différents niveaux ne produisent des effets contre productifs, auprès de la population par rapport aux objectifs. Cette sérénité du judicaire au service de la justice et de l’ordre public en Martinique un impératif de se dissocier des amalgames et dérives ; tel que l’exige l’État de droit et les corps de la république.
Par conséquent, s'il s'est avéré des errances de raccordement du tempo évènementiel à un quelconque extrémisme à influencer certaines orientations susceptibles de brèches et d'amalgames ; il est du devoir et du droit régalien et des services de protection assermentés de créer tous les court-circuits de nature à préserver la logique d'Etat de droit de celle de l'Etat policier.
La seule garantie étant la mobilisation universelle contre ces fléaux du fascisme et du racisme, et leur condamnation et proscription par la déclaration universelle des droits de l’homme, les instances des tribunaux, la commission européenne des droits de l’homme et la conscience universelle.
V-COMPTE RENDU DU RAPPORT D’AUDITION ET REPONSES DE L'OBSERVATOIRE ISLAMOLOGIQUE AFRICAIN CARIBEEN DE RECHERCHES AUX QUESTIONS DU CHEF DE LA GENDARMERIE & COMMENTAIRES DES QUESTIONS ET ORIENTATIONS TENDENTIEUSES DE LADITE COMMISSION ROGATOIRE.
Monsieur,
Vous êtes le Chef de la Brigade de la Gendarmerie à Rivière Pilote , à l’initiative d'une convocation adressée à Monsieur BARIK MAHMOUD BARKA (Barrique Serge). Le motif de cette convocation, une commission rogatoire, concerne selon vous les agissements reprochés à Monsieur FLORENT Patrick. Cette procédure est marquée de la période actuelle, du plan "VIGIE PIRATE". Nous avons été attentifs au contexte dans les médias et au climat corrosif lié aux attentats sur le territoire de France et de Navarre. En période des élections , nous assistons là dessus à un branle bas sécuritaire stigmatisé selon d'autres propos de candidats et d'observateurs politiques qui stigmatisent les surenchères et dérapages éventuels.
Il est de nous interroger, sur les motifs, et dangers de mettre sur la sellette pour des motifs ultérieurs, sur tout le territoire français et aux Antilles Guyane: des musulmans, des opposants anticolonialistes, en raison de leur opinion, confession aux dernières colonies.
Qu'est-ce que le cas de Monsieur FLORENT Patrick et la deuxième Commission rogatoire concernant l’intéressé, en moins d'une décennie?
A propos, de quelle affaire s’agit-il : d’un cas judiciaire et/ ou cas médical ; étant donné que vous avez signalé à l’audition l’internement de FLORENT Patrick à l’hôpital psychiatrique de Colson, et en même temps ; la poursuite par la Gendarmerie d’une procédure judiciaire ; commission rogatoire ; raison pour laquelle avez téléphoné au siège de la LIGUE ISLAMIQUE FÉDÉRALE ANTILLES GUYANE et convoqué, comme témoin, ledit responsable, en qualité de musulman et de militant patriotique ?
Vous sollicitez à témoin dans une enquête de personnalité de Monsieur FLORENT Patrick qui selon vous a commis quelques délits.
Nous avons entendu le compte rendu de BARIK MAHMOUD BARKA: chercheur auteur de "l'Âme de L'Islam au Coeur des Antilles Guyane Chronique de la Mission Islamique en Martinique " qui dénonce le traitement colonial de la religion.
En l’occurrence, vous lui avez demandé des renseignements concernant FLORENT Patrick qui apparemment a commis un délit et que sait-on !
D'après votre démonstration l’intéressé (P.F.)accusé:
· disposait du livre Saint de l'Islam le Coran,
· il a dessiné en arabe des inscriptions à l'intérieur de sa maison,
· vous avez montré une photo plutôt "floue" : une hache, des outils dont on ne sait, s' il s'agit de machettes, de couteaux, fourches, sans que l’on ne sache exactement leur usage. Il pourrait s’agir aussi, d'outils familiers à des agriculteurs martiniquais se trouvant à leur domicile ; ou servant à cultiver un jardin de proximité.
· vous ne n'avez pas montré de bombe que nous sachions.
· Cependant vous avez dit que l'intéressé disposait de produits artisanaux lui permettant de constituer une bombe.
· Vous n'avez pas montré de bombe, et ces produits artisanaux que nous sachions. N’y connaissant guère, ce domaine requiert selon nous aux spécialistes. Des spécialistes en balistiques et explosifs ont recourt à des expertises. Il faudrait qu'une expertise et contre expertise (contradictoire ) rentrent en ligne de compte. Ainsi il pourra être confirmé de manière irréfutable, ce qui alors, devrait être considéré comme des pièces à conviction incontestables dans ce dossier.
· Nous trouvons que l’audition des témoins devait insister à montrer et produire le matériel retrouvé ; il n’a pas été d’insister sur cet aspect à ce que nous sachions. Bref vous n’avez pas voulu y insister ; vu les autres aspects de l’audition, dont vous êtes seul à connaître, en qualité de chef de gendarmerie de Rivière Pilote, en relation avec le procureur, le préfet et la chancellerie française.
Vous avez axé vos questions, à savoir, comme suit :
· Si Barrique Serge auditionné comme témoin, pouvait vous dire « si Monsieur FLORENT Patrick est un musulman » ?
II vous a été répondu suivant ses connaissances et compréhensions de la qualité de musulman:
· A savoir que Monsieur FLORENT Patrick s'est avéré être connu publiquement, depuis près de dix ans, pour ses premiers agissements délictueux et son état de démence y compris de virulente violence ).
· Un tel comportement s’est avéré en rapport sa maladie pour laquelle il a été suivi, bénéficiant des injections, (piqûres) et soins en prison, après qu'il ait blessé un de vos collègues gendarme il y à près de dix ans.
· Il peut être conclu, même si l'intéressé s'était converti à l'islam ; On ne ne peut d’actualité considérer comme musulman, un tiers qui n'aurait plus sa lucidité et ou qui l’aurait perdue.
· De plus une personne ayant commis les faits reprochés, qui a été astreinte à des soins médicaux pour troubles mentaux et n’ayant pas sa lucidité, ne peut être postulant à l'adhésion à la religion musulmane. La non lucidité exclue et infirme la qualité de musulman de quelqu'un de ce statut. Les agissements, les faits, de délires ou de violence incombent à celle de la personne (lucide et ou non lucide) commettant de tels actes, et non à aucune religion.
Le constat est que vous avez posé des questions, pour tenter de trouver des réponses et explications, en dehors de la maladie mentale de l’intéressé :
· vous avez demandé si quelques influences extérieures auraient pu rentrer dans les agissements et intentions ou projets de la personne incriminée.
· vous avez cité le coran, et d'autres livres religieux trouvés en sa possession.
· Ensuite vous avez interrogé, à savoir, sur ce que BARIK MAHMOUD BARKA (Barrique Serge) savait, sur le service militaire de monsieur FLORENT ; il vous a répondu que non. Ne rien savoir.
· Par glissement dans votre questionnaire, vous avez interrogé BARIK MAHMOUD BARKA (Barrique Serge) sur son service militaire. Il vous a donc répondu qu'en tant que militant anticolonialiste : il avait refusé de participer à une guerre coloniale française au Tchad, (comme mentionné dans son livre) de néo-croisade: une des raisons politique de son refus de cette guerre à l'instar de Mohamed Ali CASSIUS CLAY allias Mohamed Ali au Vietnam, Il avait déserté l'armée française. Il vous dit avoir été jugé et amnistié, (la France n’était pas en guerre) et que cette affaire était révolue.
· A vous entendre, acter l’anticolonialisme de notre frère et camarade, en lui posant des questions ; sans rapport, en qualité de gendarme et chef de Brigade, nous estimons en restant objectif, que vous avez franchi le pas de ladite commission rogatoire concernant la quête d'information relative à la personnalité de FLORENT Patrick.
· Il nous a été fait un compte rendu médical par Monsieur BARIK MAHMOUD BARKA (Barrique Serge) : il a été très énervé par votre appel, il s'en est suivi une poussée de tention artérielle. Il a consulté un médecin ayant établi un certificat médical. Monsieur BARIK subit depuis 32 ans des harcèlements de la police, on a tenté de traumatiser notre frère et camarade pour des motifs confessionnels et politiques. (Voir Harcèlement et tracasseries et menaces répétés).
Vous n’êtes pas censé ignorer ce qui suit à savoir :
· Un laxisme certain, des autorités sanitaires qui interpelle le ministère public du fait que FLORENT Patrick ait été abandonné à sa situation et à son sort, sans obligation de soins depuis plusieurs années, s'agissant d'un individu dangereux à cause de sa maladie.
· Une obligation contraignante de traitement aurait évité les rechutes et conséquences éventuelles. A cause d’un tel laxisme sanitaire, social et administratif ; cet individu atteint de « skysofrénie » et de démence aurait pu occasionner mort d'homme , des violences sur des habitants, sur lui-même, voire terroriser ceux qu'il aurait ciblés.
VI-LES RUMEURS MISES EN CIRCULATION À RIVIERE PILOTE PAR CERTAINS DETRACTEURS
Cette manipulation ou des rumeurs en circulation à Rivière Pilote, ont fait le jeu des psychopathes, forcenés et ou malades mentaux. Il suppose d’une volonté d’induire en erreur les agents assermentés en charge d’enquêter, pour tenter de brouiller les pistes et responsabilités. Notre observatoire a relevé à Rivière Pilote d’autres cas de laxisme et d’exploitation des agissements des malades mentaux contre des tiers.
Considérant les responsabilités et les récidives de Monsieur PATRICK Florent, sont-elles imputables aux carences et incompétences à identifier.
Considérant le placement d’office de PATRICK Florent, à l’hôpital psychiatrique de Colson., par messieurs les Maires de Rivière Pilote, Procureur et Préfet de la république en Martinique ; confirmant cet impératif du traitement de la maladie.
Il y a eu par le passé, non assistance à personne en danger que les surenchères sur le dossier ne peuvent occulter.
Considérant les années de carences, à l’insu de telles autorités, et du suivi médico-judiciaire/impliquant des responsabilités du domaine sécuritaire et sanitaire concernant tels que :
· Le suivi des malades mentaux pour leur dangerosité et leur obligation de traitement.
· La sécurité physique des personnes et des biens et des malades pour eux-mêmes.
· Les questions « d’ordre public » relatives à la sécurité des citoyens dont certains sont plus exposés aux atteintes et dérives.
VII-DANS CE DOSSIER FLORENT PATRICK, UN FORCENE PSYCHIATRIQUE N’A STRICTEMENT RIEN À VOIR, AVEC LA CARRURE D’UN TERRORISTE.
Jusqu’à preuve du contraire, dans ce dossier, il est évident que ce forcené psychiatrique n’aurait strictement rien à voir avec un artificier terroriste. Il prête volontiers aux caricatures et subterfuges des allégations pompeuses d’un malade mental ou d’entériner ses fallacieuses amalgames. Son assemblage, de bric-à- brac de simulation, s'accorde davantage aux simulacres d'un individu atteint de démence et de « skysofrénie » , qu'à un élément "terroriste revendiquant « son arsenal d’explosifs » et projet de semer la terreur.
Très souvent, la démence s’accorde chez certains individus à une obsession de fabriquer des armes avec tout un bric-à- brac ; ce qu’un skysofrène peut trouver sous la main. Les preuves sont nombreuses dans les prisons américaines, avec l’étalage des nombreuses armes des prisonniers fabriquées de toutes pièces, avec des objets de fortune. Des objets de cuisine, couverts, de douches et mêmes des brosses à dents ont été transformés par des prisonniers, en armes blanches (objets non explosifs).
Monsieur FLORENT Patrick qui a séjourné durant cinq années à la prison de Ducos en Martinique pourrait avoir appris tout cela et que sais t-on encore ? Il est clair, la raison ramène aux vraies responsabilités; bien qu’il soit regrettable et insensé, la logique sous-jacente et perverse d’entériner les délires et allégations d'un forcené.
Une volonté de dissimulation quelque part, accuse un de transfert sur la religion musulmane. En Martinique ou aux Antilles Guyane sont visés: toutes les personnes censées pratiquer la religion musulmane, et la politique en non conformité au traitement colonial de l’islam à la pensée politique unique martinicaniste . Et ceux qui font le jeu des forcenés, et des malades mentaux ne servent qu'à créditer leurs actes de violence et leurs agissements. Il s'explique des règlements de compte avec l'islam, de ceux qui veulent masquer les faits ou la réalité, et sortir les faits de leur contexte.
A remarquer aussi, chez le forcené ses allégations : « à se revendiquer de la religion et en même temps ; du terrorisme et « d' AL QAÏDA», ce transfert sur l’islam comme bouc émissaire donne du grain à moudre à Rivière Pilote et ailleurs.
En effet, la logique procédurale et l’attention offerte d'une presse au profit du forcené avait mis en évidence l’exutoire publicitaire rêvé ou recherché des profils de psychopathes en quête d’une tribune médiatique. Des experts et professionnels américains en criminologie et des spécialistes en psychiatrie ont apporté des preuves « du profil jouisseur de certains délinquants atteints de troubles et à des problèmes affectifs.
Les actes de FLORENT Patrick, intéressent l’islamophobie ambiante, se servant manifestement des allégations du forcené, destinées à mettre à mal la religion musulmane. Il est de ceux ayant accrédité par le biais d’un psychopathe la thèse fallacieuse de préparation « de bombes musulmanes » à Rivière Pilote » . S'agissant de faire peur aux honnêtes gens, et à terroriser la population.
Les théoriciens machiavéliques qui ont promu « des points des détails des fours crématoires » ainsi que« des bienfaits à la colonisation ».
Le subterfuge par l’absurde, relève de scénarios burlesques de masques psychologiques d’occupation des consciences des « DOMIENS » RUPIENS (dénomination officielle des habitants des Antilles Guyane).
Ces fonds baptismaux du racisme nouveau et ancien ont véhiculé les fantasmes les plus fous; les fictions et les spectres tels que : " de bombes musulmanes en Martinique ", d' AL QAÏDA et de terrorisme de l'islam aux Antilles Guyane d'expression française". Avant l’avènement de l’OAS en Algérie, ces ballons d'essai provoquaient plus d'adhésion aux exactions sécuritaires réclamées des " Pieds Noirs et des Harkis" exigeant de plus de harcèlement et de tortures contre musulmans et nationalistes algériens.
VIII--LES DANGERS D’INSTRUMENTALISATION ET DU RACISME EXTREMISTE DE DROITE.
Instrumentaliser l’affaire FLORENT ¨Patrick à la réalité évènementielle et mettre sur la sellette la religion et les conversions aux religions, sont susceptibles de fortes réprobations. Une répercussion nationale et ou internationale est susceptible d' alerter nombre de personnes religieuses, laïques et politiques, les masses et militants en éveil et attentifs au racisme aux dérives fascisantes.
Il suffit en l’occurrence d’évoquer des récentes réprobations populaires du racisme et des abus aux Antilles Guyane et en France. A savoir les dérapages extrémistes et racistes ayant entraîné de manière unanime: les réprobations judiciaire et politiques, « des civilisations supérieures »ou « des bienfaits de la colonisation » ayant mobilisé des nombreux Sages ou Religieux et des personnalités laïques et politiques qui avaient pris la défense de la légitimité des civilisations, des religions, des cultes et des croyances humaines.
Nous avons d’autres exemples récents de telles réprobations publiques :
En l’occurrence l’affaire « des civilisations » des protagonistes Claude Guéant Ministre de L’Intérieur Français et Serge LETCHIMY ; Député et Président du Conseil Régional de la Martinique dans un consensus de la classe politique et du mouvement, nationaliste Antillo-Guyanais.
Une telle réprobation populaire aux Antilles Guyane s’était manifestée également contre des castes de propriétaires « Békés d’origine européenne et française » ; messieurs DEJAHAM et HAYOT descendants des esclavagistes en Martinique.
La réprobation s’insurge contre : « DES LAISSER FAIRE » ET « TOUTES LES ATTEINTES » de très grandes dangerosités pour l’image de la Justice ou l’humanité » ET POUR CAUSE :
-A Josseaud Rivière Pilote un autre type de malade mental, en dépit des nombreux séjours à l’hôpital psychiatrique avait décapité son beau père qui en est mort,.
-En 1992-93 Monsieur BARIK MAHMOUD BARKA été acculé de rentrer en Martinique suite à des harcèlements racistes et confessionnels en France. Installé à Rivière Pilote il a été victime de diverses agressions, d’un forcené psychiatrique sous influence extérieure pour déstabiliser à l’instigation de tiers, la mosquée et le périmètre de sécurité de son représentant et son domicile familial.
De telles agressions ont fait l'objet de plaintes sans suite; Monsieur BARIK MAHMOUD BARKA musulman anticolonialiste a été en ligne de mire. Il a été victime de plusieurs tentatives d’assassinats : d’incendies d' une maison, au moment de la prière en compagnie de ses frères et amis.
Maintes requêtes adressées aux autorités nationales et à la Gendarmerie de Rivière Pilote ont pu établir : des agressions à l’arme blanche, coutelas, tentatives d'empoisonnement avec de la "mort aux rats"..
IX-HISTORIQUE DE HARCELEMENT EN MARTINIQUE DES SERVICES DE LA FORCE PUBLIQUE DE 1982 A MARS 2012 :
De tels précédents attestent des harcèlements, tracasseries administratives, policières, judiciaires, et communales[1] auxquels sont exposés aux dernières colonies le musulman. A savoir « Être Musulman Afro descendant n’est pas chose facile » pour ceux qui « luttent sans relâche, sans répit, pour la défense des intérêts de l’islam et le respect des droit de l’homme »[2]. Surtout ceux qui s’efforcent de démontrer au monde entier leur engagement dans leur lutte « contre le traitement colonial de la religion qui est une atteinte aux droits de l’homme »)[3].
A cause des stigmatisations des abus et intimidations, il s’est avéré certains éclairages nécessaires selon notre observatoire islamologique.
X-RELEVE D’UN CONTEXTE D’INTIMIDATIONS RELATIF AUX ABUS
Concernant les nombreuses convocations, auditions, et commissions rogatoires auxquelles ont été soumis Barik Mahmoud Barka responsable musulman qui œuvre pour le respect des droits de l’homme pour son peuple et sa nation
Il se pose un problème de harcèlement, eu égard la quiétude et la tranquillité du citoyen. Ceci étant de nature à perturber les activités musulmanes et les responsabilités de Monsieur Barik Mahmoud Barka : l' auteur de « L’Âme de l’Islam au Cœur des Antilles Guyane Chronique de le Mission Islamique en Martinique ».
RAPPEL PAR BARIK MAHMOUD BARKA DES FAITS DE HARCÈLEMENTS EN MARTINIQUE DES SERVICES DE LA FORCE PUBLIQUE DEPUIS 1982 A CE JOUR :
Depuis 1982 je subis un harcèlement des services comme le souligne les répétives convocations policières : 10 Août 1982 l’inspecteur de police BRIANT, le 6 Octobre 1997 Gendarmerie Nationale, 18 Août 1982 convocation 120 rue Victor Sévère, 15 Novembre 2001 convocation lieutenant Roger MOMEY direction régionale des renseignements généraux 4 bis rue Perrinon,, 18 Mai 2005 « libellé ministère de l’intérieur Entrez en contact avec le 0596 72 80 47 et signé LE LIEUTENANT DE POLICE SANS ADRESSE ET NOM INDIQUES » ; 2005 convocation monsieurSANCHEZ DST(en provenance de Paris venu faire le constat que « Être Musulman Afro descendant n’est pas chose facile » ; 4 Août 2010 convocation du SRIG972-Fort de France (Service Régional de l’Information Générale) signé Brigadier Chef CAUPENNE THIERY ; A savoir « Être Musulman Afro descendant n’est pas chose facile » « pour ceux qui militent sans relâche, sans répit, et qui veulent démontrer au monde entier leur engagement dans leur lutte « contre le traitement colonial de la religion » qui est une atteinte aux droits de l’homme »),
XI-REPONSE AUX QUESTIONS POSEES PAR LE GENDARME ET CHEF DE BRIGADE, QUI SONT SANS RAPPORT AVEC LADITE COMMISSION ROGATOIRE CONCERNANT LA QUETE D'INFORMATION RELATIVE A LA PERSONNALITE DE FLORENT PATRICK.
Logique contextuelle en rapport au plan « vigie pirate » suite affaire terroriste de Toulouse et Montauban :
Qu’on le veuille ou non, tel est le contexte de la convocation du 23 03 2012 relative à ladite commission rogatoire.
A savoir, les délits d’opinion peuvent être utilisés contre ceux qui objectent leur opinion et militantisme anti-colonialiste aux dernières colonies d’Antilles guyane. (Documents ci-joints).
Nous sommes dans une logique contextuelle de suspicion qu’on le veuille on non, faisant planer des doutes en rapport au climat corrosif déclenché, sur tout le territoire par des déclarations de l’extrémisme de droite.
Les affaires de Toulouse et de Montauban, de nombreux éléments de stigmatisation ont conduit en France, des représentants religieux et politiques des communautés à monter au créneau, pour la défense de la vérité et éviter les amalgames. Aux Antilles Guyane les musulmans n’ont personne qu’eux-mêmes pour assurer leur défense. Ils n’ont pas de représentant digne de ce nom comme en France. Ils sont censés se retrouver seuls à affronter les provocations dont ils peuvent faire l’objet. Dans un tel climat de racisme et d'abus et harcèlement : tout individu peut-être une victime potentielle: musulman, noir, magrébin, antillo-guyanais, Tous peuvent faires les frais de délit de faciès, d’opinion, être des bouc émissaires d’islamophobie et d’Afrophobie.
Le militant Barik Mahmoud Barka a été victime de 32 ans de harcèlement de 1980 à 2012. Il s’agit d’un phénomène de provocation confessionnel et politique, depuis plus de trente ans. . Il s’agit d’un délit de faciès, d’opinion politique et d’opinion confessionnelle ciblant un Afro descendant Martiniquais converti à l’islam.
Le principe de liberté et d’égalité peut-il reprocher à un Afro descendant Martiniquais de ne pas être assimilé à « l’aliénation coloniale » et au contraire un militant politique anti-colonialiste et musulman.
Il s’en suit, du caractère intimidant et abusif vu la cadence et la répétitivité des convocations de la Police et de la Gendarmerie nationale, auditions, et commissions rogatoires comme sus indiqué.
La Police et la Gendarmerie nationale en qualité d’agents assermentés de L’État de droit et républicain ne sont pas censés ignorer, le caractère illégal des excès en rapport avec l’extrémisme français ciblant tout nationaliste musulman, noir, magrébin, Antillo-Guyanais musulman. Il en est de même pour les actes illégaux, des fonctionnaires de l’État ou de tiers, condamnés par les lois contre le racisme et l’antisémitisme: des atteintes et tracasseries administratives et provocations; touchant les citoyens, comme bouc émissaires désignés.
Un autre cas de suspicion de harcèlement consiste à incriminer un chercheur, écrivain et islamologue pour ses opinions politiques. Concernant LE RESPECT DE LA CHOSE JUGEE. L’Observatoire est à rappeler que Barik Mahmoud Barka , en tant que militant anticolonialiste, n’a pas le droit d’être inquiété en vertu de ses opinions politiques. Il a été un antimilitariste et objecteur de conscience politique. Il avait été jugé condamné puis amnistié en 1979. Dans son livre intitulé: « L’Âme de l’Islam au Cœur des Antilles Guyane Chronique de le Mission Islamique en Martinique ; il a dénoncé « le traitement colonial de la religion ». Il a expliqué: « avoir déserté du 1ER RPIMA à Bayonne; transformé en corps expéditionnaire d'agression africaine. La France n’était pas en guerre, il s'est rebellé, par opposition politique aux accords militaires, de coopération français en Afrique (à l’instar de Mohamed Ali contre la guerre du Vietnam) dénoncés comme une néo-croisade d’occupation d’un nouveau colonialisme ».
En matière de harcèlement, à compter d’une durée de plus 30 ans, (1980 à 2012) l’observatoire est à rappeler là encore de la répression dont a été victime(Barik Mahmoud Barka ) contre sa famille et ses enfants musulmans: « un crime contre la parenté et l’identité ». Une répression qui est en rapport à sa qualité d’Afro descendant martiniquais et anticolonialiste.
VOIR« un crime contre la parenté et l’identité »: TEMOIGNAGES DES HARCELEMENTS, DERIVES ET DE REPRESSION INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES./ MEMORANDUM DES HARCELLEMENTS A CAUSE DE SA CONVERSION A L’ISLAM, ACCENTUES PAR LA CONDITION DE NOIR AFRO DESCENDANT ET SES OPINIONS POLITIQUES ANTI-RACISTES, ANTI-ESCLAVAGISTES ET ANTI-COLONIALISTES ET ANTI-SIONISTES.
A Savoir- il ne peut être toléré, en France et aux Dernières colonies que l’extrémisme et le racisme QUI VÉHICULENT L’ISLAMOPHOBIE, L’AFROPHOBIE puissent cibler les personnes pour :
· leur race, opinions, leur croyances, confession et appartenances politiques.
De telles dérives avaient été inaugurées avec :
· les affaires Rushdie, du Foulard, des signes ostensibles qui ciblaient les croyants: juifs, chrétiens et musulmans, la viande Hallal et ou Cachère .
· les récents évènements dramatiques de Toulouse et Montauban exploités aux fins de réformer sur tout le territoire français, la logique républicaine de l’État de droit en celle « de l’État policier ».
ü Cette tendance de harcèlement de l’extrémisme et du racisme s’oriente vers une stigmatisation et le délit de faciès et d’opinion politique et ou confessionnelle.
ü Il est à dénoncer et à condamner au nom du droit français et européen, au nom des valeurs républicaines, et de la déclaration universelle des droits de l’Homme :un regain PROGRAMMEE DE RACISME ET DE STIGMATISATION D’INTOLERANCE, D’ISLAMOPHOBIE, D’AFROPHOBIE, ciblant : tout nationaliste musulman, noir magrébin, Antillo-Guyanais musulman.
XII-POURQUOI DE TELS PROCES D’INTENTION A LA RELIGION MUSULMANE EN SE BASANT SUR DES INDIVIDUS DONT LES ACTES NE RELEVENT PAS DE CETTE RELIGION ?
Les velléités extrémistes de droite pour Réformer la logique d’État de droit républicain en logique d’État policier.
Aux Antilles Guyane ouvrir la brèche d’une chasse aux sorcières sous prétexte d’évènements terroristes en France revient à une logique « d’État policier » aux dernières colonies. Ne sont pas effectives de la sécurité, les propagandes équivoques de l’insécurité. Les aspects pervers du cocktail " sécuritaire " vise à contrario à traumatiser et à "déstabiliser " les esprits de raison et de sagesse d’une frange idéologique et confessionnelle consciente d’une population.
En effet, tout ce qui touche aux élites populaires, renvoie à la conscientisation collective. Les événements déclencheurs des sursauts populaires sont venus très souvent des oppressions imposées à l’esprit humain, et aux hommes : des humiliations et des intimidations, qui ont affecté la pensée humaine, ses croyances, ses confessions et ses opinions politiques.
Toutes initiatives sournoises d’instrumentaliser « les fictions » et « terreurs » ne servent qu'aux dérives, et dérapages pour l'intervention de la répression qui a besoin « des exemples ...»
Ne serait-ce par l'absurde, exploiter des troubles, comme à Toulouse et à Montauban, pour les utilisations procédurales abusives ont des effets pervers consistant à travestir la réalité des faits, aux amalgames, et faux en matière de preuve.
Machiavel et Willy Lynch se sont rendu tristement célèbre, des « traités » de manipulation à l’origine de catastrophes humaines et de drames de la barbarie, jamais égalés par la terreur et la tyrannie.
Des spécialistes de telles pratiques de Machiavel à Willy Lynch.
Willy Lynch avait incriminé les noirs, et crée les conditions de chaos propices à l’injustice dirigée contre les plus faibles. Le racisme, et la discrimination par la division ont été inventés résultant à des exterminations de masses par l'apartheid d'occidentaux infligé aux noirs.
Il est stratégiquement à la portée de ceux qui tirent les ficelles, contre l'islam, la religion musulmane de créer des situations de pression "subliminales" sur une conscience antillo-guyanaise qui a été déjà fragilisée. De tels procédés, ont été employés pour tenter de faire échec à la religion musulmane et à l'islam aux Antilles Guyane.
Certains "arrêts sur images" et clichés ont permis d'alimenter les préjugés. Certains médias se sont illustrés à accréditer l’idée de cet énorme mensonge et absurdité de la thèse fiction: « de bombes musulmanes en Martinique ", de terrorisme de l'islam aux Antilles Guyane d'expression française". Les anachronismes à « jouer à la «roulette russe » ont dirigé des rumeurs insensées contre l'islam, à prendre en otage la conscience collective Antillo-guyanaise.
Il n’y à pas loin des tenants de la « civilisation supérieure » à surfer sur la peur artificielle. Cette politique a été inaugurée des "logiques concurrentielles des pseudo-contraires" de l'extrémisme de droite. Le drame revient à expérimenter les amalgames et les banalisations de l' intolérance... Il s'explique des messages subliminaux « de perspectives d’attentats terroristes d’AL QAÏDA en Martinique», ayant à dessein d'acculer au refuge de la colonisation.
«L' occasion fait le larron » de toutes propagandes à faire du cinéma, à créer des fausses pistes « d’islamistes et « d’AL QAÎDA » et à faire croire, qu'il existe en Martinique un autre danger que « les bienfaits de la colonisation française »...
RECHERCHER DES BOUC ÉMISSAIRES AUX CARENCES, OU TAXER LA RELIGION MUSULMANE POUR FAIRE DIVERSION.
Une telle stratégie est planifiée au niveau national français, en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane pour faire obstacle aux éventuelles avancées de la religion musulmane et de l'islam. Le phénomène progressif de la religion musulmane et de l'islam en France, pose un sérieux problème de freinage aux Antilles.
XIII- TEMOIGNAGES PERSONNELS DE BARIK MAHMOUD BARKA CONCERNANT HARCELEMENT, DERIVES ET REPRESSIONS INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES
MEMORANDUM DES HARCELLEMENTS A CAUSE DE MA CONVERSION A L’ISLAM, accentué par ma condition de noir afro descendant et mes opinions politiques anti-racistes, anti-esclavagistes et anti-colonialiste et anti-sionistes.
REPRESSION, CONTRE MA FAMILLE: « UN CRIME CONTRE LA PARENTE ET L’IDENTITE D’UN AFRO DESCENDANT REISLAMISE»…
En Décembre 1979-Janvier 1980 la répression confessionnelle:
Les services français à Paris,13eme, l’État Civil, la Mairie et le Ministère Public, s'étaient refusés d'accepter ma condition de noir et de musulman converti, et le prénom de "AZIZA" pour ma fille à sa naissance.
Le journal libération par deux articles de presse avait signalé cette affaire dans un article titré: « OCCIDENT-LE MAIRE DE PARIS S’OPPOSE AU CHOIX D’UN MARTINIQUAIS MUSULMAN. Ce même article était sous titré: « AZIZA, UN PRENOM INDIGNE D’UNE FRANÇAISE, aux âmes bien nées la civilisation n’attend pas le nombre de journées ». Un tel fait "de civilisation" est toujours d’actualité, vu la réponse SERGE LETCHIMY à Claude GUEANT en rapport avec cette notion assassine de « civilisation ». Il en témoigne d'un conflit xénophobe et racial, mené en permanence, véhiculant le racisme anti noir ou anti-confessionnel, sous les prétextes fallacieux du masque de la laïcité.
LES FAITS SONT TETUS.
Parce que je suis musulman et militant anticolonialiste j’ai été encore victime d’une répression contre ma famille de l’ordre racial et confessionnel; tel qu'il est souligné dans « L’Âme de l’Islam au Cœur des Antilles Guyane Chronique de la mission islamique en Martinique ».
-En 1992 un juge français à Paris et ses collaborateurs ont tenté de me couper de mes six enfants afin d’oblitérer et compromettre leur éducation et avenir dans la religion musulmane.
De 1992 à 2012 j'ai résisté d'une telle agression confessionnelle et raciste, inhérent à l'arbitraire et à l’acharnement judiciaire qui cherchaient à briser la religion dans ma famille.
Il est à noter l’orchestration des complots, d’intrigues, d’abus, atteintes au droit de l’homme qui sont à rajouter au dossier à l’attention de la cour européenne des droits de l’homme, Feu PRÉSIDENT François MITTERRAND avait été alerté; et il avait signifié, un courrier, au préfet de la région Martinique.
L'ENTRISME DES SUPPLÉTIFS CHARLATANS ADEPTES DU NÉOCOLONIALISME AFRICAINS, DANS LE SALE BOULOT DES SERVICES .
1°)-En France certains marabouts charlatans profitent du démantèlement des familles. par des « Abus et Sortilèges. Certaines sectes à Paris et aux Antilles-Guyane détournent des enfants et des familles de musulmans originaires des Antilles se trouvant dans l’émigration et autres. Il est toléré et instrumentalisé les manipulateurs de service. Des « dangereux » marabouts exploitaient, des personnes antillaises faibles et innocentes pour « des mariages forcés », à la recherche de papiers français. Ceux-ci n’hésitant pas à orchestrer des désunions de familles musulmanes antillo-guyanaises pour récupérer les femmes et les enfants en vue d’obtenir à travers eux la nationalité française.
Voir « L’Âme de l’Islam au Cœur des Antilles Guyane » : Annexe Chapitre 2 document « Abus et Sortilèges » :
2°)-Nous avons des témoignages de ceux qui comme dit le Coran « pratiquent (l’interdit) magie pour « séparer l’homme de son épouse ». Certains magiciens ou charlatans, sont parvenus en France et aux Antilles à créer la division dans les couples, à briser des familles musulmanes antillaises « soi-disant pour les éloigner des arabes ».A cet effet, certains d’entre eux ont voulu pousser certaines jeunes filles de parents antillais convertis à ne pas porter le foulard islamique. Il est à témoigner de l’influence et de l’ascendant négatif de tels éléments. Et ceci donne raison à tous les principes de précaution et les dispositions, contre la promiscuité et tous les vecteurs de la fornication et de la corruption autant de fléaux qui menacent l’esprit et la vie humaine. D’où la nécessité de la foi, et du savoir, et de la Da’wa (l’Appel à l’islam) pour lutter contre toutes ces déviances.
3°)-Dans les mêmes perspectives d’éducation islamique antillo-guyanaises, délocalisées en Algérie, par notre feu Cheikh TOURE du Sénégal. Nous avons dû déplorer l’entrisme de services spéciaux français, à l’intérieur des cellules familiales par l’intermédiaire de leurs agents et ou les médecins de famille et d’autres éléments. Ce qui a coûté de graves préjudices de par l'action néfaste des services de répression islamophobes français, qui ont cherché à apostasier et détourner de l'islam les enfants et les femmes tombés sous leur coupe.
Je déclare et accuse tous ces abus et violations anti-musulmanes, afrophobes, islamophobes et racistes, afin quelles cessent, de même que leurs dommages. Nous sommes déterminés à la saisine des avocats qualifiés dans ces spécialités y compris, de la cour européenne des droits de l’homme et les autres juridictions.
Je déclare être victime de tels abus et tracasseries par le fait d’être musulman et afro descendant engagé dans un processus pour la justice véritable ; en qualité de militant, écrivain musulman et auteur de divers articles d’opinion. J’ai pris, dés l’âge de 20 ANS, mes responsabilités, en désertant de l’armée, avec le mouvement nationaliste martiniquais, contre le colonialisme français en Afrique. Aujourd'hui encore, les services colonialistes français continuent à me persécuter et harceler, bien qu'ayant été jugé et amnistié, elles veulent me porter des atteintes à cause des mes opinions politiques et religieuses.
Les autorités coloniales nous fourvoient, le racisme français ne peut accepter qu’un noir martiniquais et ou antillo-guyanais, bien qu’il ait la nationalité « française » et ladite "citoyenneté" sur le papier, puisse devenir PRESDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE . Tel est le sens de « toutes les civilisations ne se valent pas ».
Il est inacceptable des autorités, sous divers prétextes de persécuter des militants nationalistes et libres, et des Afro descendants. Lesquels sont ciblés de même que leur opinion anticolonialiste aux dernières colonies. Les convertis à l’islam, tels que dans mon cas, de quoi sont-ils coupables ? Pourquoi un militant est-il harcelé 40 ans après avoir été jugé amnistié ? C’est qu'on lui reproche d'avoir pris position politique en 1970 et déserté l’armée, y compris contre la torture et les dérives coloniales, par opposition aux accords de coopération militaire français en Afrique, (à l’instar de Mohamed Ali contre la guerre du Vietnam) dénoncés comme une néo-croisade d’occupation.
XIV-MANIFESTATION DE LA FORCE PUBLIQUE A TRAVERS UNE LOGIQUE TENDENCIEUSE DE DETOURNEMENTS PROCEDURAUX :
Une Commission rogatoire ne peut prendre la religion musulmane et ses adeptes pour cible . Des faits divers et les agissements de délinquants, de psychopathes, ne peuvent incriminer les conversions à l'islam.
Nous condamnons l' exploitation des comportements et des faits et agissements de délinquants sysofresnes, de psychopathes, malades mentaux et d’enquête,
Nous condamnons toute Exploitation des commissions rogatoires orientées consécutives aux rumeurs et dérives incompatibles à l’État de droit et républicain.
DEMANDONS AUX PREFETS ET PROCUREURS DE LA REPUBLIQUE DE VEILLER AU RESPECT DES LOIS DE LA CONSTITUTION REPUBLICAINE ET :
La cessation des harcèlements des services français et autres.
Nous procéderons à cet effet à la Saisine des tribunaux de la république française et de toutes instances antiracistes et des droits de l’homme et ou de la commission européenne des droits de l’Homme.
Le 02 04 2012
En collaboration avec le Centre Islamologique Africain Caribéen
(C.D.D.I.J.) (O.I.D.D.I.J)


[1] Voir document annexe ; lettre de Chérif N’DIAYE adressée au préfet de région Martinique.
[2] Voir Internet google : objet et but de la Ligue Islamique Fédérale Antilles Guyane Hexagonale et caribéenne ( L.I.F.A.G.H.C.A.. Ligue islamique fédérale Antilles Guyane hexagonale et caribéenne. Copyright © http://www.islamcaraibe.com 2010 | information légale ...) VOS LETTRES: B.P. N°39 RIVIÈRE PILOTE 97211 MARTINIQUE

Tel & Fax: 0596 647 153 & 0596 68 23 96
Telportable: 0696 409 415 & 0696 16 15 42
E.mail: lifhag@yahoo.fr site : http//www.islamcaraibe.com

[3] L’Âme de L’Islam au Cœur des Antilles Guyane Chronique de la Mission Islamique en Martinique /Barik X Mahmoud Barka Editions L.B.T.M. MACKANDAL,2009 (Collection C.I.A.C.R.P.M. /Centre Islamologique Africain Caribéen de Recherches et de la Pensée Musulmane)-Avenue Wanakaéra-Rivière Pilote 97211 B.P N°39- Martinique/ E mail: librairiebibliothequemackandal@yahoo.fr