vendredi 29 novembre 2013

Les Amériques accepteront-elles Les Trahisons Géopolitiques de certaines Elites néocolonialistes des "DOM TOM ET RUP"

Les nations et Gouvernements  Latino-américains, l’ALBA et les Organisations intergouvernementales
 Sud américaines et Le peuple Nord Américain accepteront-ils ???
La trahison géopolitique de certaines  élites  des « D.O.M. T.O.M et R.U.P. » ?



IL s’agit de l’existence d’un   deal de 1946 à nos jours : ECHANGE  DE  POUVOIR NÉOCOLONIALISTE VASSALISE pour autoriser à perpétuer   LA ZONE D’INFLUENCE  DE LA PRÉSENCE FRANÇAISE OU EUROPÉENNE sur les territoires des Amériques et les Caraïbes !


 S’agissant  de la  MARTINIQUE  par où a commencé le complot en 1946, ceux qui ont poursuivis cette trahison à nos jours  se sont fait connaître mondialement comme
  INCOMPÉTENTS  POUR REPRÉSENTER LE  PEUPLE MARTINIQUAIS ET LA NATION CARIBEENNE
I)-NOUS DÉNONÇONS :
 a) l’infiltration du  CARICOM par des agents français, pratiquant le cheval de Troie.
b) la récupération des néocolonialistes notoires antillo-guyanais  et leur tentative de  s’accaparer de la dynamique panafricaine d’organiser la sixième Région de l’Union Africaine de la diaspora.
Le cadre institutionnel  de l »a sixième région d’Afrique »  s’oppose radicalement au cadre institutionnel français et européen auquel auxquels adhèrent les collaborateurs de l’occupation colonialiste  aux dernières colonies.
Depuis  puis plus de six décennies des  élus locaux ont adhéré et se complaisent  à collaborer et à servir l’occupant de toutes leur compétences…   
Aujourd’hui ces milieux de trahison qui ont noyauté et détourné  la politique au profit de leurs maîtres financiers occupants colonialistes français et européens , s' intéressent  depuis quelques réunions organisées récemment à l’Atrium en Martinique  à  «  la sixième région d’Afrique » projet de l’Union Africaine concernant le redressement anticolonialiste des africains ,la libération nationale  et  l’autodétermination des patries  de la diaspora et  l’émancipation de la diaspora noire africaine dans le monde.
En quoi «   le projet de sixième région d’Afrique   «  concerne «  le maire néocolonialiste, de ST ANNE »  (voirr ci-dessous déclaration du militant de l’Arc Michel Louis Sideney) ? Un prestidigitateur soi-disant  « nationaliste  » camouflé derrière un groupuscule dénommé MIR , un  drapeau national «   Rouge Vert et Noir » dont il s’est auto-approprié  et sous couvert de  « l’idéologie  xénophobe ethno raciale  des sionistes le noirisMe  ?
Il s’agit  en réalité d’une nouvelle et énième manœuvre  d’infiltration  de l’ennemi colonial, par ses opportunistes mandatés; pour tenter  de récupérer de « la sixième région d’Afrique »tout en  discréditant le panafricanisme et ou le mouvement BOLIVARIEN de libération nationale.
Les traitres ont tenté  de semer la confusion nationale et patriotique ;  vis-à-vis des alliés internationaux  anti-impérialistes des peuples latino américains, caribéens, et américains dans le Tiers monde. Ils ont  expérimenté leurs intoxications  y compris envers  d’autres pays engagés d’Afrique, du  monde arabe, de l’Iran, alliés de l’ALBA, de la Russie et de la Chine : des puissances et pays émergents
Certains néocolonialistes des dernières colonies spécifiquement en Martinique, de leur simulacre
politicien de pseudo soutien à la Palestine ont été :
a)    A  exclure de leur côte d’amour « à cause de l’islam »  le Hamas et l’axe de la Résistance  qui sont pourtant des alliés de l’ALBA et des gouvernements et pays émergents d’Amérique du Sud et du Monde.
b)    Des suppôts  des éléments  arabes anti-Bachar AL ASSAD dans la région, de connivence avec des anti-castristes  dévoilés à Miami pour leurs complots
En réalité la position des néocolonialistes martiniquais, est le non dit d’une alliance objective avec le sionisme et Israël à l’instar du renégat  de la partition du Sud Soudan SALVAKIR l’allié noiriste
d’Israel et du sionisme international pour la division de l’Afrique.
Ceci à l’instar de la division programmée par ces néocolonialistes Martiniquais ayant accepté :
a)    la balkanisation des Caraïbes et de l’Amérique du Sud par leur deal de normalisation perpétuelle de l’influence colonialiste de l’occupation française
b)    Le pacte franco –européen pour un pour pouvoir vassalisé, un protectorat en échange de l’assistanat, et implicitement le refus de l’accession à l’autodétermination et à la libération nationale des dernières colonies du joug de l’occupation coloniale français et ou européenne.

LE MONDE CONNAIT  LES MANIFESTATIONS  ET PLANS DU COLONIALISME  ,DANS LES DERNIÈRES COLONIES OU  TERRITOIRES OCCUPES : ( Polynésie, Martinique, Guadeloupe,   Guyane, Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna).

Les masses et générations conscientes des  peuples   sont  sensées   connaître ceux-là mêmes  qui  aux dernières colonies partagent  la responsabilité active de l’intégration de notre peuple au sein de la nation française et européenne, par leur positionnement dans le système colonial.
Il s’agit d’une politique de  pourrissement  faisant croire à la population et au peuple, de cette pédagogie anti-patriotique de mauvais exemples,   que l’occupation coloniale française et européenne serait viable.
Ceci  étant distillé sous le couvert de  discours,  de positionnements et manœuvres « nationalistes » de façade pour  pouvoir occuper le terrain , barrer la route aux véritables  militants de la cause nationale , et maintenir un semblant de légitimité  à tromper l’opinion nationale.
Ces politiciens   n’ont pas  avisé la population sur la réalité du colonialisme, car ils  participent par leur collaboration « qu’ils  appellent traîtreusement « droit ou devoir régaliens » à l’occupation. De cette  infamie pédagogie   ces  néocolonialistes n’en finissent pas   d’émarger aux frais  de l’assistanat  colonial, depuis des décennies (mairies, conseil général, conseil régional, assemblée unique ), et autres types de collectivités et institutions ennemies de la nation.  
Ces néocolonialistes ont expressément  fait le choix de maintenir le peuple dans le cadre impérialiste institutionnel français et européen contraire aux principes de  souveraineté et d’autodétermination qui militent pour un autre  cadre naturel réel d’opposition, relevant du droit des peuples à  disposer d’eux-mêmes.
Parce qu’ils ont été disposés à être   formés  par l’occupation, durant les décennies d’assimilation, en qualité de serviteurs et collaborateurs en  administrateurs des affaires des colons occupants français.                                                          
Il revêt du caractère néfaste  explicite de la participation au nouveau colonialisme en tant que serviteur  de l’ennemi colonial, contre les intérêts  nationaux  et du peuple  martiniquais,

AUJOURD’HUI  AU NOM DE QUELS INTÉRÊTS DEVRAIT-ON  SE  TAIRE DE  TOUS CES  LEURRES  POLITICIENS ET DÉMARCHES  FOLKLORIQUES DE RECUPERATION « DE LA SIXIEME RÉGION D’AFRIQUE » ?

II)-NOUS DÉNONÇONS EGALEMENT QUE :
Pour empêcher notre peuple  caribéen  ET LES AUTRES NATIONS DES DERNIÈRE COLONIES d’inverser le  statut-quo  PAR DES ENTENTES  ET RALLIEMENTS    aux objectifs de L’ALBA par exemple, et ou  aux aires anti impérialistes régionales caribéennes, sud américaines et internationales,LES NEO COLONIALISTES font   écran au profit de l’ennemi colonial par :
A)      La départementalisation en 1946 de la droite à la gauche coloniale.
B)      La régionalisation, en 2000, de la gauche coloniale française
C)      L’intégration coloniale collective européenne et  leurs  simulacres de mobilisation anti  Front national français : (qui n’est ni le pouvoir colonial, ni les propriétaires Békés leurs  coalisés de la mascarade dans le dos du peuple).
D)      Les ennemis de la patrie jouent  le jeu dangereux de l’enracinement du  pouvoir institutionnel colonial français dans la tête et l’esprit des masses populaires pour :
1.       tromper les masses qu’elles ne soient pas détournées du système colonialiste français,et de ses auxiliaires néocolonialistes martiniquais.
2.       pérenniser aux commandes politiciennes, ceux  qui collaborent à l’exercice  des taches régaliennes de l’Etat colonial en exploitant leur propre pays et en trahissant leur propre peuple à travers des mensonges.
LES FAITS  SONT TÊTUS :
a)    Aux dernières colonies françaises d’Amérique  le rôle des exécutants politiciens  équivaut à  êtes :
Des supplétifs du système autochtones intellectuels, cadres[1] et politiques institués comme fossoyeurs de du peuple et de la nation.
b)    Des éléments autochtones (de droite et de gauche), reliés aux officines exogènes, vecteurs chargés de la transition occidentale de par leurs  fonctions.
c)    -Vecteurs faux opposants endogènes alignés et des  officines, des  affiliations occidentales et coloniales et ou néocoloniales.
 Les pôles endogènes (d’adoption  des références de camouflage  relais de récupération un pseudo nationalisme martiniquais.
c)    Ils ont été à l’origine  des actions violentes  contre les compatriotes  martiniquais les incriminant et dénonçant  comme à la Gestapo…

e)     Leurs  positions  sont celles de camouflage (« réparation, écologie, marches et manifestations politiciennes », et récupération autant du 22 Mai (guerre des africains d’abolition de l’esclavage), et de la sixième régiond’Afrique) ; tout cela en  se servant d’une même phraséologie.
f)      Cette phraséologie  a été utilisée, comme méthode «  affective »  d’infiltration-idéologique de l’ennemi ; à l’instar(de la négritude–départementalisationen 1946) .
g)    La  dite phraséologie est devenue de nos jours « afrocentrisme » .
h)    Les convergences entre « la négritude–départementalisation en 1946 » et« l’afrocentrisme -2013» de nous jours sont  que de tels concepts  n’ont servis qu’à démobiliser la résistance ouvrière et paysanne martiniquaise contre  le colonialisme et ou les rois békés français(qui  entretiennent ces politiciens à la Martinique) .
i)       En 1946 les uns se sont servis du mirage littéraire  français « négritude »pour  se camoufler en politique derrière« le fameux discours sur le colonialisme » ; en 2003 d’autres se sont servis d’autres  mirages ethno racaiux  pour  fourvoyer des martiniquais: « A Dieu le Code Noir » « Na m’appelez pas Kréole » « Notion de Spécificité et d’égalité Juridiques l’exemple de la Martinique à travers la Protection Sociale » « Dieu créa l’homme Noir »…
j)         De tels concepts des noiristes anciens et présents  lauréats et serviteurs de  l’éducation coloniale et néocoloniale française, et qui cachent mal  une opération de diversion de la laïcité  désincarnée des maîtres colonialistes et sionistes ni plus ni moins : l’athéisme et un fétichisme   matérialisme noiristo-fasciste uns nouvelle fabrication du sionisme apatride,
k)   De tels éléments  sont  aux Antilles Guyane et dans l’émigration  le cancer et le Sida de l’unité africaine de par leurs  obédiences divisionnistes.
l)       Leurs propagandes de service ont comme objectif (la laïcité ; sous couvert de l’affectivité noire) la désinformation par le biais  d’un pseudo : « égyptologie ou  kamitisme »ignoré  de l’Afrique parce que d’aucune utilité et actualité, vivante et réelle.
La vérité est que de tels   groupuscules sont des éléments aigris contre le tiers monde et la planète entière ; parce qu’ils  n’ont    aucune audience et influence  en Afrique.
m)  Néocolonialistes ils ont été de  1946 à ce jour, par opposition à ce  qui doit inéluctablement triompher, du  véridique nationalisme et patriotisme à défaire le colonialisme et leurs  manœuvres dont,  certes, notre  peuple leur en  demandera des comptes.
n)    Ces  éléments comploteurs  néocolonialistes ayant  enregistrés sur six décennies de nombreuses fautes, trahisons et  échecs. Ceci en confirmation de leur  incompétence politique pour la véritable sauvegarde de l’héritage des  luttes révolutionnaires ancestrales que notre peuple  doit poursuivre sans ces éléments néocolonialistes , sur notre territoire  irrigué  du sang glorieux  de la liberté  des valeureux ancêtres africains marron.
Sans aucune alternative économique autre que celle «  d’émarger chez  l’ennemi, comme ses mandataires, une telle non  existence politique d’indépendant, s’est résumée  à vivre des concepts impuissants, qui ont  été des opiums pour  aveugler et endormir nos populations.

 NOUS CITONS  CERTAINS OBSERVATEURS AVERTIS AYANT   ANALYSE  ET TÉMOIGNE DE MANIÈRE EMPIRIQUE  DE CES  CRIMES   ANTI-NATIONAUX ET ANTIPATRIOTIQUES DES NEO COLONIALISTES :

·         Notre martyr  CABORT MASSON LES a dénoncés à la postérité  :: «  le jeu des élites martiniquaises entre l’Etat français éloigné considéré comme bon et la caste des Békés proches et honnie, en substance« les Élites martiniquais ses ne sont pas encore « pour soi »mais des bâtards cherchant de façon infantile la protection de la Mère« généreuse » contre un Père féodal et tortionnaire ».
·         Le militant anticolonialiste Michel-Louis Sidney, LES  a dénoncés : (2003/article du NaïfN°113 Août-Sept 2003 pp : 17 ) : « Michel-Louis-Sidney sort du Silence »:
a)       « De grand virage à droitede l’élite nationaliste qui plonge les indépendantiste martiniquais dans latourmente… De consensus sans contenu des chefs-historiques de la coalition  nationalistes avec le colonialisme pour gagner la confiance de Paris, à quelques semaines mise en place par le gouvernement français ».
b)       Michel-Louis Sidney,  LES avait dénoncés  et qualifié d’opportunistes, deKamoflaj : « devenu hymne à la trahison pour le clan. Il a été cité à l’époque Garcin Malsa actuel maire de Sainte Anne[2]qui avait dit-il dès 1983 ouvert la voie à la confusion en réclamant la souveraineté dans le fait colonial ».
·         ·        Le martyr feu Pierre DAVIDAS LES avait dénoncés     : Ceux –ci  se réclamant soi-disant du MIR« Mouvement international pour la réparation » sur RFO MARTINIQUE ; d’une tentative d’assassinat par incendie à domicile(l’écologiste rival, Pierre DAVIDAS, en tant que fondateur du mouvement L’APPEL) , avec  cocktail  Molotov à Genipa, Rivière Salée,à cause de son  opposition à  CEUX QU’IL AVAIT DÉSIGNÉS et    surnommés : « SATAN et le DÉMON »  au cours de ses critiques publiques,  lors de  ses émissions écologistes de l’APPEL..

·         Max Dufrenot* a dénoncé (publication  MAP :Mouvement des Autonomistes et des Patriotes) : Les patriotes martiniquais ne sont pas indépendantistes car leur subconscient refuse ce statut ! »
·         Publié et (partagé  sur Internet et Facebook )