dimanche 7 décembre 2014

UNITE ISLAMIQUE NOUS SOMMES EN FAVEUR DE DE LA REPRÉSENTATION OFFICIELLE DES CHIITES AUX ANTILLES


L’UNITÉ ISLAMIQUE PEUT-ELLE PASSER  PAR  L'INFORMATION & LA RECONNAISSANCE MUTUELLE  DES PEUPLES MUSULMANS ...

&  DES AUTRES 
NATIONS OPPRIMES?


SUIVANT CETTE OBJECTION  PÉDAGOGIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES IMAMS : 



E mail : lifhag@yahoo.fr:

  *SUGGÉRONS aux instances officielles AHL BEIT  (Ecole de la Famille du Prophète) DE FRANCE ET d' EUROPE,  aux DOM TOM (département et territoires d’Outre Mer)   la nécessité de faire connaître  l’existence  du chiisme et des chiites:
     aux DOM et TOM et autres :dans ces pays ou nous sommes directement concernés  tels que :
Martinique (972).
  *Guadeloupe (971).  
  *Guyane (973). 

En ce qui concerne la Martinique la Guadeloupe et la Guyane:

*seules les autorités saoudiennes sont officiellement représentées en ce qui concerne, le wahhabisme à travers leurs structures associatives et représentants.
Il est opportun d’étudier &   de faire connaître l’importance géopolitique du chiisme  et son influence à travers le monde et dans les pays émergents de la planète.
L’OBJECTIF ETANT :  l’officialisation de l’information au profit  de  ces populations et des musulmans à travers les Télévisions locales et officielles de l’Etat Français et des TV privées.


AVANT 1916 , L’ISLAM A TOUJOURS ÉTÉ UN SYSTÈME INDÉPENDANT DU SYSTÈME OCCIDENTAL ,DANS SA DYNAMIQUE ACTUELLE DE REINTEGRATION SYSTEMATIQUE ,ET DE RÉSISTANCE NE PREVOIT-IL PAS VIS-A VIS DES PEUPLES OPPRIMES DES CARAÏBES LE SOUTIEN A LEUR AUTO DÉTERMINATION ?



http://www.islamcaraibe.com/index.html


CENTRE ISLAMOLOGIQUE AFRICAIN-CARIBEEN DE RECHERCHES
 ET DE LA PENSEE MUSULMANES
E mail : lifhag@yahoo.fr
Site Internet:http://www.islamcaraibe.com/index.html

 TEL : 0696 40 94 15
«  Peuples afro-caribéens et toutes  composantes confessionnelles,  laïques et ethniques unissez vous ! ».



AUTODÉTERMINATION  EN RAPPORT AVEC ORTHODOXIE DES RELIGIONS    CHRISTIANISME, L’ISLAM, LES ASPIRATIONS FONDAMENTALES DES  PEUPLES.

AVANT 1916 , L’ISLAM A TOUJOURS ÉTÉ  UN SYSTÈME INDÉPENDANT DU SYSTÈME OCCIDENTAL ,DANS SA DYNAMIQUE ACTUELLE DE REINTEGRATION SYSTEMATIQUE ,ET DE RÉSISTANCE NE PREVOIT-IL PAS  VIS-A VIS DES PEUPLES OPPRIMES DES CARAÏBES LE SOUTIEN A LEUR AUTO DÉTERMINATION ?

L’islam conçoit  et admet les évolutions des peuples opprimés qui passent par l’autodétermination. C’est là l’actuelle tangente conceptuelle de la réalité évènementielle auquel les peuples et nations caribéennes doivent poser solidement les pieds.
 Eu égard l’observatoire régional caribéen et sud–américain il est patent de faire constat des grands  retours, des traditions populaires et religions qui font l’histoire des civilisations. Il ne va pas sans dire qu’à l’unissons du combat planétaire de l’islam, l’on remarque que  l’anti-impérialisme des peuples réintègre désormais le divin et le sacré ou leurs  traditions religieuses unitaires d’une résistance spirituelle, nature-culture, sociale et temporelle.
 Désormais de par leurs attaches traditionnelles des peuples naguère fractionnés, victimes des frontiérismes, divisés par la tierce culture dominante occidentale, emboîtent le sacré et du divin, à l’unisson de l’islam contre l’impérialisme. Le sacré ou  le divin au cœur de l’anti-impérialisme vient  en prévision, telle une alternative salutaire et libératrice, face à l’impasse des travers et des dangers du nationalisme ethno racial, né en occident, un contre modèle de plus en plus rejeté par les victimes du système.
Avec les  missionnaires et conquistadors occidentaux  le nationalisme ethno racial de l’occident avait fait table rase de l’existant culturel, de la nature-culture  chez les peuples et pays dominés.
Epargné de tels travers,l’islam a toujours été un système indépendant en terre islamique, le comble c’est la triste expérience de la sortie contraignante à laquelle la oumma (communauté islamique internationale) a été acculée dès 1916 par les stratégies impérialistes occidentales et pro-occidentales de l’intérieur. Une sortie forcée de son orbite et  à l’intégration forcée de systèmes étrangers ; d’où les convulsions planétaires pour la réintégration actuelle qui se vivent mondialement   et dont opposants et partisans du changement ne peuvent se montrer indifférents.
Pour ce qui diffère dans le cas spécifique, des caraïbes dans ses évolutions différentes de la réalité historique du monde islamique doté puis dépouillé,  de son propre système islamique, culturel et ou institutionnel indépendant ;  puis maintenant en voie de revendication, d’efforts tout azimut , en vue  nécessairement de sa réintégration.
 Il ne va pas sans dire qu’il en est tout autrement des peuples caribéens qui n’ont pu avoir ni la liberté ni le pouvoir de finaliser la création et ou la conception de  leur propre système  indépendant de celui imposé par les colonisateurs ou impérialistes occidentaux. Mettons à part l’expérience ô combien salutaire et positive évolutive : cubaine, haïtienne, bolivarienne  vénézuélienne, et les systèmes indiens bolivien ou d’ailleurs, des tribus incas et autres, etc.
Il conviendrait de faire remarquer, que parallèlement  toutes les convulsions et tentatives de résistance islamique à sortir du système occidental pour réintégrer leur propre système intéresse, dans notre réalité quotidienne et  au plus haut point tous les pays anti-impérialistes latino-américains  aspirant à se dédouaner de l’hégémonie occidentale et américaine …
Pour ne citer que Cuba de Fidel Castro, la Vénézuéla de Hugo Chaves, la Bolivie de Moales, le Brésil , les résistances haïtienne, guatémaltèque, colombiennes etc. etc.… Sans parler en Asie de la Coré du Nord et des résistances : multiformes, et muti-obédiences dans tout le reste du monde.
 De ce fait une solidarité objective lie implicitement et objectivement tous ceux des peuples aspirant à l’autodétermination et à se libérer du système occidental et ou du libéralisme.
 Et quelle aspiration légitime  selon le positif raisonnement ! que des nations non européennes des caraïbes et de l’Amérique du Sud  de  s’inspirer  de tous les  anti-systèmes  entrain de s’opposer par les résistances orientales et ou moyen-orientales face à l’occident. Et ce, pourquoi pas,  dans une logique de pédagogie de sortie  des impasses hégémoniques occidentales  voire là où gangrènent  les néo-colonialismes multiformes.
 De là les pays  caribéens, sud-américains, de cette pédagogie anti-systémique vont pouvoir  réinventer par eux et pour eux, et à leur niveau,  un système différent de celui des SUPERPUISSANCES d’occident et de l’Amérique. Rejoignant le postulat de 1955 de BANDOUNG du non alignement en s’inscrivant dans une logique de solidarité basée sur une conception  d’un « pluri vert » en remplacement d’un   univers centré sur les politiques post-coloniales américaines et ou occidentales, anti-écologiques et contre la nature et l’humain.
 En ce sens, n’en déplaise à certaines subjectivités qui ne prennent pas l’habitude de l’intérêt supérieur de leurs peuples et nations mais qui gambergent dans un nombrilisme corporatiste pro occidental.  Il  est une affirmation qu’il doit exister des liens objectifs Sud sud, entre  les peuples  opprimés d’obédience  islamique ou non islamique quels qu’ils soient. Il en convient comme  la circulation naturelle des atomes de l’univers, que de tels  liens constructeurs, une voie de la  libération de l’oxygène de la vie humaine, et des peuples pour leur survie et  développement.
Ces liens des peuples transcendent les divisions que les Superbes et manipulateurs sous prétexte
du christianisme et « de l’islam américain » et de d’autres idéologies veulent créer pour tenter de  briser les stratégies  communes des peuples censés s’opposer aux pôles d’injustices de la domination mondiale, en fomentant des querelles entre nations, religions, des méfiances, antagonismes,  qui n’ont rien à voir avec ni  l’essence, ni l’esprit, ni la lettre des textes divins sacrés et des messagers Jésus, Moïse,  Mohamed (Paix sur eux).



C . I. A. C. R. P. M.


mercredi 3 décembre 2014

MARTINIQUE FACE A L'AXE DE LA RESISTANCE ET LE COLONIALISME OU DICTATURE DU COPINAGE

O.P.F.I. SYANS POLITIK BOKAY
ORGANISATION DE PROPAGANDE DES FRERES DESILES
PEUPLE MARTINIQUAIS


Depuis la « régionalisation » coloniale (socialiste de François MITTERAND) en Martinique, à la nouvelle collectivité de 2015 de la A.C.U. (Assemblée Coloniale Unique) des mutations antinationales et antipatriotiques ont été entreprises du type république bananière néocoloniale, d’obédience maçonnique, soumise à la dictature du filon jusqu’à cette phase ultime annoncée de dictature pure et simple de la « France Afrique d’Outre-Mer… »
Le peuple doit-il compter sur lui-même et avec l’Axe Résistance pour faire échouer ce complot anti patriotique et anti national du Nouvel Ordre Mondial mettant aux ordres les gouvernements colonialistes Franco Européens et leurs valets néo colonialistes et collaborateurs…
Depuis longtemps il est dénoncé, des 34 communes y compris sur les radios et en particulier sur RFA (Radio Fréquence Atlantique) :
* Les exactions dont les Martiniquais ont été victimes de la part du système de dictature du filon : (certains élus et sous békés nègres élus municipaux et autres, avocats ou praticiens de la justice coloniale).
* Dans les 34 communes les justiciables Martiniquais victimes des injustices se comptent par centaines et par milliers.
* De telles injustices n’ont pas manquées d’être dénoncer par les associations de défense des victimes (MPREOM, et autres, des auditeurs et auditrices qui interviennent sur les radios).
* On rend justice aux petits copains mais on bafoue le bon droit des « sans voix », ceux qui ne sont pas des réseaux de partisanat ou de corruption
*Même des décisions de tribunaux ne sont pas appliquées par certains premiers magistrats (maires des communes)
* Rare sont les occasions ou le système et les sous békés obtempèrent de leurs exactions, poursuivant sans égard leur persécution injusticière des opprimés martiniquais.
* certains avocats du système font leur choux gras de la souffrance et misère populaire des justiciables éconduits de la justice coloniale : ces martiniquais constituent un vivier de fond de commerce à l’instar des marabouts, et d’autres associations qui n’ont  pu en rien changer  depuis 50 ans…
* Certaines mobilisations cinquantenaires n’auraient pas changé grand-chose de la réalité d’une telle souffrance populaire.

Ne devrions- nous pas arrêter de jouer les pompiers en politique à l’instar des républiques bananières de la dictature du copinage et du filon ?

·         Ce sont des organisations réellement nationalistes liées à l’Axe de la Résistance Mondiale, des patriotes non inféodés aux complots maçonniques «  de droite et de gauche » qui devraient proposer de réelles solutions alternatives à l’instar d’un mouvement de libération : dans une telle situation les opprimés et les justiciables ne devraient compter que sur eux même ; à savoir créer au niveau national des mobilisations et regroupement pour un rapport de force face au colonialisme et à sa justice.  Sachant qu’ils ne peuvent compter sur ces hommes politiques de connivence au système et ces soit disant élus.

D’autant que les opportunismes veulent selon leur dire « limiter les dégâts » : c'est-à-dire ne pas dénoncer leurs co-dictateurs qui visent  l’Assemblée Néocoloniale Unique et ainsi protéger leurs instances électorales propagandistes à aveugler le peuple par leur coalition et battage politique.
Comment s’en sortir de ce que Vladimir LENINE stigmatisait de « gauchisme maladie infantile de communisme » ? :
·         Du verbiage et sectarisme d’un gauchisme servant de couverture au social réformisme ayant ces objectifs en fonction de l’agenda du Nouvel Ordre Mondial.
·         Certains ne prétendent –ils pas de leur stratagème stopper la critique empirique et l’analyse objective des contradictions face au colonialisme et au système capitaliste.
Sinon que signifie limiter les dégâts s’agissant :
1 – ne pas dénoncer les co-dictateurs de l’Assemblée Néocoloniale
2 – de couvrir tel ou tel Néocolonialisme trans - autochtone avec leur simulacre et scénario déjà sanctionné par le peuple… pour ceux qui avaient commis les fautes gravissimes  de se couper des bases populaires pour tomber sur le joug des influences d’obédience maçonnique.
3 – valider un « indépendantisme  sans programme économique qui du jour au lendemain serait désemparé si un décret de retrait de la nationalité française aux martiniquais viendrait de Paris… ». Alors ce serait la CATA… «pour les fonctionnaires révolutionnaires décriés  par le chanteur rasta Kali », mais surtout pas pour le peuple des travailleurs  agricoles et de tous ceux des masses indépendantistes martiniquaises qui n’attendent pas des mandats du colonialisme français et européens, mais des perspectives de développement  économique en dehors de l’assistanat auxquels sont scotchés des faux opposants anticolonialistes.
4 – est –il justifié de s’attaquer en Martinique depuis deux décennies aux militants nationalistes et patriotes de l’Axe de la Résistance sous prétexte « d’être mal élevés et indisciplinés »
En réalité il s’agissait de les empêcher de tirer les enseignements de la chute du mur de Berlin comme l’on fait naguère les leaders révolutionnaires et les partisans du M.N.A. (Mouvement des Non Alignés) présidé par la république Islamique d’Iran.
Il faut préciser que les Non Alignés à travers les chinois, cubains (comme Fidel CASTRO), CHAVEZ, Daniel ORTHEGA et Evo MORALES de Bolivie ont créés de nouvelles alliances avec les peuples et gouvernements révolutionnaires non communistes.

Nous pouvons citer la Syrie, l’Iran, le Hezbollah, Vladimir POUTINE de la Russie.
Les positions révolutionnaires de Fidel CASTRO, d’Hugo CHAVEZ, d’Evo MORALES, de Vladimir POUTINE  bras dessus, bras dessous avec Ahmadinejed de la Révolution Islamique d’Iran sont frappés du déni à cause du syndrome du  « gauchisme de la maladie infantile du communisme » dénoncé par Vladimir LENINE. Alors qu’à contrario certains gauchistes soutiennent les terroristes appelés «  hypocrites (Moujahidines) du peuple Iranien » et les opposants Syriens du même acabit qui ont été dénoncés officiellement par une agence cubaine d’information pour le complot avec la C.I.A et le MOSSAD sioniste à MIAMI de connivence avec des anti castristes. http://www.voltairenet.org/article174300.html une nouvelle internationale du terrorisme
http://thecubaneconomy.com/articles/2012/01/poor-fidel-repudiated-by-his-own-brother-and-reduced-to-playing-%E2%80%9Cchicken-little%E2%80%99%E2%80%9D/
L’opposition syrienne prend ses quartiers d’été à Miami par Agence Cubaine de Nouvelles, Jean Guy Allard

5 – nous savons que certains intellectuels athées de leur « nationalisme occidentalo antillais d’influence maçonnique de l’éducation nationale française avaient été Afrophobes et Négrophobes tel qu’enseigné de leur idéologie du laïcisme et de l’anticléricalisme gauchiste bourgeois.

6 – Ces intellectuels avaient programmés ainsi d’aliéner nos nations et nos populations contre l’Afrique et ces spiritualités. Disons que ces gens là n’ont à s’en prendre qu’à leur ignorance occidentale et ou Afrophobes…
Nous rappelons que les frères et camarades Fidel CASTRO et CHAVEZ n’ont jamais été contre la spiritualité et l’Afrique. Au contraire ils n’ont jamais oblitérer l’identité africaine au sein de leur  peuple. Ces Révolutionnaires exemplaires ont promotionné l’identité africaine des populations déportées de même que leur culture et civilisations. Le leader cubain a toujours soutenu la SANTARIYA et d’autres traditions spirituelles des Yoruba, Mandingues et autres à cuba. Le martyr Hugo CHAVEZ était de la spiritualité de son peuple. Ce à quoi nos intellectuels et politiciens devraient y réfléchir à plusieurs fois pour exorciser l’Afrophobie et la Négrophobie systémique de l’éducation nationale française enseignées et propagées. Nous respectons tous les militants, intellectuels, et les hommes politiques dégagés des influences néfastes de telles obédiences. Notre devoir est de soutenir tous ceux qui choisissent de faire des événements de décembre 1959 un véritable symbole de rupture avec le système colonial, ses intrigues et manipulations.

Enfin nous revendiquons et nous acceptons le fait « d’être mal élevés » à l’occidentalisme colonial et « d’être indisciplinés» aux règles et conventions du système auxquels certains adhèrent  en faisant mine de les réprouver. Et ce pour quoi le chanteur rasta Kali avait le mérite de dénoncer en tant que visionnaire.
O.P.F.I. SYANS POLITIK BOKAY ORGANISATION DE PROPAGANDE DES FRERES DES ILES

Matinik/ IWANAKAERA le 03 12 2014