mardi 29 janvier 2013

Guerres asymétriques de civilisation et formes d’ingérences maçonniques en Syrie en Egypte au Mali et ou en Afrique dans les ex-protectorats et colonies ouest-occidentales.







 






Il s’agit  d’initier une  réflexion sur la sédition occidentale, les guerres, les virus de l’ingérence (en Égypte dérives meurtrières du football) des institutions maçonniques dans la psychologie musulmane, profitant des brèches de non réactivité des musulmans.
Une telle  réflexion s’est imposée à nous de manière consécutive :
·        à la guerre de sédition occidentale en Syrie,
·        aux interventions des mercenaires idéologiques maçonniques au Mali,
·        aux concomitantes  atteintes occidentales à l’immunité de l’âme humaine et religieuse.
I-LA CHARIA ET L’ISLAM N’INDUISENT-ILS PAS UN PROTECTIONNISME ISLAMIQUE
La charia et l’islam n’induisent-ils pas un protectionnisme islamique contre l’infiltration et la propagation des virus ouest occidentaux dans la psychologie humaine et musulmane ?
Sous les prétextes des plus fallacieux les institutions maçonniques et sionistes de l’impérialisme de l’occident de l’Ouest ont-ils comme stratégie de recoloniser l’espace mental et géopolitique mondial (gouvernement mondial), surtout   des musulmans ; tant  en Orient, dans les pays du  levant, qu’en Afrique.

La charia doit-elle prendre des mesures de protectionnisme par rapport aux interventions occidentales et sionistes ?
Dans un pays comme la  France qui sert  au sionisme d’instrument  de propagande et de provocation maçonniques, les musulmans et l’islam avaient déjà subis :
·        des atteintes  récidivées  contre le prophète et l’islam à travers des provocations journalistiques réitérées : Charlie Hebdo et autres  « caricatures de Mahomet »… après les attaques orchestrées  d’occident de l’ouest par le biais du mercenariat initié par Salman Rushdie.
·         une seconde vague d’hostilité législative islamophobe dont la France s’était  illustrée par :
a)     L’interdiction du foulard islamique, du port de la Burqa, et des signes ostentatoires.
b)    Auparavant les institutions maçonniques françaises avaient attirées  certains musulmans dans leur piège,  par  leur institution dudit « Conseil Français du Culte Musulman » ; afin de pouvoir opérer en interne, en toute quiétude d’autres atteintes préméditées contre la Oumma et à la religion musulmane sous prétexte de les organiser(...) Avec le soin  de pouvoir recourir à chaque fois pour « légitimation » d’agissements antimusulmans,  à ses interprètes de « l’islam de France » et ou de « l’islam américain »(…)
c)     Le sionisme ne visait en fait qu’à neutraliser la réactivité d’une caisse de résonance de l’Oumma musulmane globale ;  à travers une collaboration  souhaitée passive d’un personnel musulman et « imams dits français » «  et autres notables » ou arrivistes que les autorités maçonniques cherchaient à instrumentaliser et à financer tels des supplétifs et ou Harkis.
Les choses ne se sont-elles pas passées, exactement comme l’avait envisagé le système maçonnique, loin s’en faut ; car bon nombre de musulmans ont eu les moyens de l’intérieur à prendre le contre-pied d’une telle institution rivale, tandis que d’autres s’en sont désolidarisés pour mieux la contre carrer de l’extérieur.
Du fait des institutions maçonniques françaises de s’approprier du label de « L’Institut du Monde Arabe » de concert à la stratégie indiquée du « Conseil Français du Culte Musulman » ;  le sionisme  espérait avoir en possession tous les leviers de contrôle de la pensée arabe et musulmane afin de s’infiltrer dans la psychologie islamique pour y introduire ses virus destructeurs de l’immunité humaine et religieuse.


II-"LE PROJET FRANCE" DE RECOLONISATION DU MONDE ISLAMIQUE SUR LA BASE DÉTOURNÉE D’UNE COLLABORATION MUSULMANE GLOBALE
De ce point de départ, l’occident de l’ouest et le sionisme avaient conçu à partir de la France le projet de recolonisation du monde islamique sur la base détournée d’une collaboration musulmane globale qu’il s’agisse  de masquer l'affaire  par les couvertures :
1.     « africaine »
2.     « malienne »
3.     « CDAO »
4.     « Union Africaine »
5.     « Conseil National Syrien » et autres…

Profitant de cette fenêtre de tirs et des brèches d’attaques ouvertes contre l’islam, les institutions maçonniques ont tenté de prendre de vitesse la réactivité des musulmans censées protéger contre le blasphème : le Coran et notre prophète Muhammad (psl), caricaturé « Mahomet » qui sont des fondamentaux protecteurs des  valeurs de l’existence humaine ou religieuses et de toute l’humanité sur la planète y compris    (des djinns) du monde invisible.

 Ainsi  de manière concomitante et  (consécutive) à leur  guerre de sédition occidentale en Syrie, aux interventions des mercenaires idéologiques et militaires en terre d’islam au Mali, les institutions maçonniques et ou sionistes françaises récidivèrent pour instituer  les blasphèmes suivants :
1.     « L’institution et l’ouverture de leur mosquée homosexuelle sécurisée »  dans l’hexagone,
2.     Le mariage homosexuel, lesbiens  et l’adoption d’enfants par la dépravation des pseudo-parentés ;
3.     La reconnaissance du Conseil national syrien, comme seul représentant du peuple de Syrie ; 
4.     L’institution d’ambassade fantoche  syrienne; 
5.       Requérir  à des livraisons d’armes et au financement du  terrorisme contre l’état,  la population et son président élu.
6.     Recolonisation institutionnelle maçonnique et énergétique des richesses de l’Afrique musulmane à travers le  Mali.


III-CAS MALI-EGYPTE LEURS CARICATURES ET DRAMES : INTERPELLANT LA CHARIA RÉELLE OU L’URGENCE DES MESURES DE PROTECTIONNISME ISLAMIQUE
Compte tenu du subterfuge qui s'est avéré pour la France "de propager  les lumières " dans le monde à travers :
·        « la démocratie »
·        par le feu des  « armes  
·        « leur financement armé actif, de la sédition»,
·        « La France Afrique »,
·        « l’ingérence humanitaire »…
La charia doit-elle prendre des mesures de protectionnisme aux interventions occidentales et sionistes dans son espace géopolitique occupé par les institutions maçonniques de l’arrogance impérialiste ouest  euro-occidentale?
« L’Opium sioniste des peuples », contre les musulmans  s’est avéré, l’infiltration du virus occidental de l’Ouest impérialiste dans la déformation de la psychologie islamique des sociétés musulmanes. A Gao, Tombouctou, Kidal l’armée croisée à vaincre sans péril, ne peut que triompher sans gloire, sur un volcan africain en ébullition ; une bombe à retardement que verra qui  vivra...
Ceci ne pourrait être démenti et pour preuve de ce   syndrome de déformation de la psychologie musulmane ; il est à voir le tapage des médias aux affinités carnavalesques, orientés qui reproduisaient un tel syndrome des  soi-disant : «  liesses  d’une quelconque population malienne, à l’arrivée des mercenaires croisés et de la France Afrique»


EN EGYPTE, PAR EXEMPLE «  LE VIRUS DU FOOTBALL » INHÉRENT A UNE AUTRE INVENTION OCCIDENTALE
En Egypte, par exemple «  le virus du football » inhérent à cette autre invention occidentale a mis tout un pays musulman à feu et à sang.
Dans la mesure qu’il en est ainsi du «  virus du football en Egypte » la charia doit-elle se prononcer, d’une manière,  sur son interdiction en terre musulmane ?
Eu égard l’avant et après des évènements de Port Saïd et leurs antécédents  meurtriers en Egypte .Faudrait-il que la charia interdise «  ce virus de tels matches de football » ; comme « l’alcool et le porc et autre prohibition religieuse » ?
Là aussi, rappelons-nous, entre autre, d’autres virus occidentaux en Egypte. Il s’est avéré que d’autres virus occidentaux dont des nombreux égyptiens réclament l’interdiction.
Il s’agit de la destruction des symboles de l’idolâtrie (les pyramides et le sphinx) qui servent à l’occident et à l’égyptiannisme et ou égyptologie d’orient et d’occident de virus d’infiltration de la psychologie musulmane pour détruire l’islam…
A ces  éléments, il s’ajoute  que la loi musulmane aurait le mérite d’examiner,  en urgence, la question « du football occidental » en terre d’islam ou en Egypte qui attise, comme la drogue, les mauvais instincts et passions ; lorsque le football, comme le tourisme divisent la société égyptienne et servent de diversion pour détourner la société des vrais problèmes vitaux que seul la justice ou la charia a vocation de résoudre.
Une réflexion chariatique s’impose(…) vu les précédents catastrophiques du  match de football en Egypte et  ce qu’il en résulte à Port Saïd des soi-disant « émeutes » et des  réactions d’une population soumise à « l’opium du divertissement footballistique occidental ». Des personnes qui  vont s’attaquer, même à la justice égyptienne(…). Un autre paradoxe à l’instar d’une soi-disant « population africaine du Mali acclamant les militaires français et de la France Afrique »  dans la  recolonisation maçonnique impérialiste ouest occidentale.
En effet seul la charia est habilitée uniquement en terre musulmane à apprécier ce qui est nocif et de  nature à interdire tout ce qui déchaîne les passions, pour empêcher des citoyens musulmans d’aller aux cribles du comportement de sagesse dicté, qu’on le veuille ou non, de la révélation divine qui fait la raison d’être de  la religion musulmane.
Dans la mesure où une activité quelconque est de nature à obnibuler l’entendement, tel « le football » lorsqu’il est exporté par l’occident pour détruire l’unité de la société peut-il être considéré comme « l’usage  de l’alcool et du vin ou de l'opium » qui suscitent les meurtres et déchaînent les passions assassines.
 Le Saint Coran a légiféré contre  l’usage  du vin ou de l’alcool comme du porc et pour l’interdiction du meurtre. L’actualité égyptienne nous indique, à ce que « l’opium du football »  provoque autant de méfaits  pour  l’organisme et la société, en dépit des considérations gustatives et ou passionnelles folles... Comme le vin, l’alcool, l’homosexualité ; qui sont  institutionnalisés du système maçonnique ; tout cela est considéré par l’islam, comme un moyen par lequel le diable cherche à induire le virus de la désobéissance à Dieu, pour incliner à la déraison et  défier   la raison.
Dans une certaine mesure, le porc (pornographie), l’alcool  ont-ils inoculés  dans la psychologie occidentale des fondamentaux et leur législation liberticide :
·        le virus de  la perversion dans la psychologie de certains humains pour légiférer de la licité de l’inceste[1] (dans les passages falsifiés de la bible par les juifs sionistes)
·        les législations du mariage homosexuel (d’hommes entre eux ou de femmes entre elles)
·         la procréation assistée d’enfants au service de l’éducation homosexuelles
Dans une autre mesure le football occidental a introduit  également, des dommages en terre musulmane qui ont frappés ces jours ci l’Egypte de plein fouet après les  calamités hooligans  commis en Angleterre et en Europe par la sauvagerie  meurtrière et le racisme.
C’est donc la charia qui doit intervenir et endiguer en terre musulmane, de tels phénomènes pervers dans le domaine footballistique occidental. Car la charia requiert  selon l’islam le droit de juger et de condamner tout ce qui est vil et qui dégénère l’humanité intrinsèque et les sociétés. Surtout lorsque le football est utilisé, pour exacerber les passions, créer des antagonismes, de division, ou de destruction de l’unité musulmane et de la société ; comme  vecteur de la sédition. Tout phénomène qui  peut servir au déclenchement des passions en Occident ne sert pas nécessairement l’Orient et l’islam.
Par conséquent la justice musulmane a bien des raisons de se mettre en marche. Elle doit condamner les effets nocifs du football comme il convient de condamner, l’alcool et le porc,  l’homosexualité t[2].Surtout s’agissant de « péchés » et autant de  moyen d’infiltration du virus maçonnique et sioniste dans la psychologie humaine et musulmane pour y causer des dégâts irrémédiables.
Les sionistes  ne vantent-ils pas les vertus des liqueurs fortes,  par lesquels ils ont tenté disent-ils : « d’hébéter et de pervertir les peuples chrétiens » selon eux : «  vautrés dans les beuveries et qu’ils peuvent corrompre avec aisance » quand disent-ils : « les non juifs » ne verront pas leurs stratagèmes pour instituer « leur  roi de Sion » et ou leur gouvernement mondial »[3]….
Certes en Egypte et dans le monde musulman, l’opium footballistique maçonnique occidental  peut s’avérer là aussi, un grand danger sur lesquels  les tribunaux, les juges islamiques auraient certes à se prononcer.
En terre d’islam et d’Egypte, il peut s’avérer à l‘ordre du jour les interdictions[4]:
·        des  pyramides et sphinx en Egypte
·        de la fitna ou sédition à travers le football et ses manifestations perverses
Alors que des législateurs occidentaux ont jugé bon pour eux en France et en Europe l’interdiction :
·        du voile islamique,
·        de la burka,
·        des signes de la religion qu’ils ont jugés ostentatoires,  
Aussi la  charia dans sa légalité et légitimité doit-elle interdire :
·        le virus de l’infiltration de l’idolâtrie maçonnique,
·        à l’instar du porc et de l’alcool, dans la psychologie des pays musulmans
·          de même que l’homosexualité et son institution législation
·        Le blasphème de l’ouverture en France et en Occident des mosquées, églises, synagogues sécurisées destinés à combattre les cultes judéo-chrétiens et l’islam par leurs institutions maçonniques et ou sionistes.


IV-L’EFFICIENCE DE LE CHARIA DANS SA LÉGALITÉ ET LÉGITIMITÉ
Cette efficience de la législation musulmane n’est pas uniquement de considérer les effets  sans les causes : c'est-à-dire l’irresponsabilité des personnes musulmanes et chrétiennes en Egypte, passées aux actes  dans un stade de football. Ce qui de toute évidence requiert  de leurs responsabilités pénales individuelles et collectives pour des actes passionnels et des meurtres.
Cependant la justice doit aussi juger les causes, car la charia du prophète (SWWA) ne dit-elle pas qu’il faut user du discernement  moratoire à propos  certains châtiments pour vols et autres en temps de famine… La charia en Egypte ne s’installe telle pas  après quarante années du règne de Hosni Moubarak, (puis de Saddate et autres des assassins des chefs musulmans historiques égyptiens) qui ont été marquées d’une carence de discernement islamique, et d’une famine civilisationnelle musulmane. Ce manquement de discernement de Hosni de Moubarak aura duré  des décennies ; avec l’incitation  du peuple au dévoiement occidental. Les populations égyptiennes aspirantes à la loi divine et prophétique  avaient été frappées des répressions et d’ostracisme. Alors une autre  partie d’une même population  et ou du pays a été ainsi livrée aux passions contraires à  l’islam (...) Il s’agit d’une responsabilité  du plus haut degré imputable à de l’Etat Moubarak, lequel était carencé, alors qu’il n’était pas  censé ignorer ses prérogatives de  rétablir d’en haut, les normes de la conscience humaine en Egypte.


LES RÉACTIONS D’UNE CERTAINE POPULATION A PORT SAÏD EN EGYPTE
Les causes d’une telle situation s’explique par les réactions d’une certaine population à Port Saïd en Egypte, un mécontentement à propos, d’un jugement du tribunal qui a provoqué l’ire et la colère des familles touchées par une décision judiciaire qu’elles n’attendaient pas…D’où la nécessité de sortir l’Egypte de cette « famine civilisationnelle de l’ère Mubarak ». Une remise à niveau de la culture et de la civilisation s’impose à une catégorie de la population,  par l’organisation de l’Etat islamique. Les tribuns et prédicateurs, ont-ils un travail d’éducation et de formation islamiques. La science  politique musulmane efficiente au niveau  de l’université dont la société en islam en est l’émanation, bien plus que les tribunaux aurait son rôle à jouer avec l’enseignement. Une telle catégorie de la population égyptienne se doit d’être rééduquée de sorte que son  niveau culturel et civilisationnel muslmans  lui permette de dépasser ses lacunes inhérentes à l’ère Moubarak pour accepter les décisions des tribunaux égyptiens de  la charia.
Nous interprétons les réactions des ennemis de l’islam en occident, sur ce qui s’est passé en Egypte par rapport à la contestation d’une partie de la population, après le verdict des tribunaux égyptiens de port Saïd ; comme beau jeu sarcastique, de  se réjouir  qu’ils aient su  importer de « leur football occidental »  leurs tares en  terre musulmane et ces désagréments. Etant donné les relations de cause à effet et  les objectifs de la stratégie des institutions maçonniques de fustiger les institutions islamiques, de caricaturer l’islam, la charia et le prophète Muhammad.

V-L’EGYPTE ET LES APPORTS EXPÉRIMENTAUX RÉPUBLICAINS ISLAMIQUES TRENTENAIRES PÉRENNES D’EHL BEIT  AU LIBAN ARABE ET EN IRAN PERSANE ET EN PALESTINE DES RÉSISTANTS AUTHENTIQUES DE L'AXE.
Le chauvinisme et le sectarisme ont été  une plaie puante et pathogène de l’occident consacrée de ses guerres des religions en Europe médiévale et contemporaine impliquant le catholicisme, le protestantisme et autres  confessions.
L’Egypte ou autre pays ne peuvent pérenniser une république islamique  vers l’union  globale des états musulmans fédérés, sans tenir compte des enseignements de l’unité des cheikhs anciens de l’Université d’Alzar et des anciens oulémas Sunnites et chiites pour :
·        L’entente, la coopération
·        Réussir une éducation populaire islamique efficiente
·         bénéficier des expériences d’Ehl Beit  au Liban Irak, Palestine arabes, et en Iran persane tous unanimement résistants.
 Le pire d’un échec annoncé serait de contrarier par la surenchère et le sectarisme les enseignements de l’unité jurisprudentielle des cheikhs anciens de l’Université d’Alzar et des anciens oulémas du chiisme pour l’entente, la coopération et l’amour fraternel inhérent à l'esprit de corps en vue de réussir l’unité géopolitique de la Oumma.
Tout échec conduirait également à faire, part des surenchères doctrinales et à privilégier pour certains, les entorses aux enseignements d’unité inter écoles jurisprudentielles des glorieux victorieux de la révolution islamique moderne : les cheikhs Hassan El Banna le martyr, et  l’imam Ruhollahi Khomeini et autres guides des musulmans préservés.
Ces Savants et Oulémas D’Alzar  n’ont-ils pas enseignés les intérêts fondamentaux de l’islam et de l’Oumma par rapport aux divergences jurisprudentielles[5].

 Conclusions
La charia doit-elle interdire ?
·        Si le football exporté comme tel de l’Occident est porteur de passions ostentatoires et  criminelles ou  de sédition.
 Dans l’Egypte musulmane, la charia doit-elle  détruire et ou  interdire ? :
·        Les pyramides égyptiennes et le sphinx en tant que signes ostentatoires de l’ingérence idolâtrique occidentalo sioniste.
·        Comme commerce touristique occidental illicite d’infiltration, du prosélytisme associationniste  de l’idolâtrie en terre d’islam.
Encore à rappeler que les institutions maçonniques en Occident et en France n’ont pas hésité à légiférer au nom du protectionnisme de leur système d’idolâtrie :
·        L’interdiction du foulard islamique, de la burka, des signes ostentatoires sous peine d’amendes et de l'exclusion raciste et ou islamophobe d'une pseudo-laïcité.
·        Les mosquées sécurisées pour homosexuels
·        Le mariage des homosexuels et lesbiens.
·          L’adoption et procréation assistées d’enfants pour  lesbiens et Gay.
  


 



[1] L’inceste en France, entre père et enfants ou autres parents (frères et sœurs)  adultes n’est pas pénalisé, sauf en cas de viol et dans ces pratiques sur des mineurs.
[2] Le législateur Russe a pris des dispositifs de sauvegarde contre la promotion de propagandes politiques et homosexuelles en provenance de l’impérialisme ouest occidental et des personnes relayant, à travers des associations la subversion de l’intérieur.
[3] Référence les textes sionistes
[4] Des appels en Egypte exigent dans la révolution la destruction des pyramides et du sphinx…
[5] Nous retenons comme enseignement que les frères sunnites et chiites ne doivent pas  se  maltraiter, se  stigmatiser,  s’assassiner, se  tuer, vouloir se   discréditer. Nous devons refuser que nos actes fassent  faire perdurer sur la nation islamique : la domination de l'impérialisme et  des  intérêts financiers et ethniques et ou particuliers ; contre  l'union des musulmans prônée par les anciens oulémas. Puisse Allah permettre à L'Egypte de Hassan Al Banna d’être  proche de vaincre pour le califat réunissant collégialement les Oulémas sunnites et chiites.



mercredi 23 janvier 2013

info islam: DES MARTINIQUAIS DE LA CENSURE DU LIVRE MUSULMAN

 

 Ces  martiniquais des médias de la censure du livre musulman

Que sont ces martiniquais de la censure? : des Nègres Serviteurs ou Captifs sous les Tropiques!


BONDAMANJAK : Débat Laouchez VS Rachid Arhab sur KMT


http://www.domtomnews.com/v1/interview-rachid-arhab-destabilise-roland-laouchez/

interview : Rachid Arhab déstabilise Roland Laouchez


Rachid Arhab, journaliste, membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, n’y est pas allé de main morte avec son interlocuteur, à l’occasion d’une interview sur le plateau de la télévision locale KMT le 5 décembre 2011. En réponse aux questions de Roland Laouchez, la sage du CSA a choisi d’un bout à l’autre de l’interview un ton cinglant, et opposé un silence total à certaines questions, avec une volonté manifeste de souligner les défaillances de son interlocuteur, qu’il juge davantage porté sur (…)

Des faiseurs de Mythes tropicaux !!!

HAITI
Le mythe tropical : des personnes qui comme en Haïti profitent des aides au profit d’un pays pour eux-mêmes,  afin d’empêcher l’avancement de ce même pays et du peuple. Il résulte en du mythe d’Haïti, première république Noire à accéder à son indépendance : Résultat en 2013 IL N’Y A PAS  D’EAU D’ASSAINISSEMENT ni  de tuyaux de distribution publique d’eau pour le pays et le peuple haïtien.

MARTINIQUE

Concernant la Martinique et ses genres de politiciens dénoncés par « Over blog » 

Depuis ½ siècle ils profitent de l’argent du papa noël colonial « assistanat, transfert de fonds, budget » pour eux et leurs partis politiques ; leur mythe est d’empêcher le pays Martinique et ses habitants d’accéder à une prise de conscience réelle (...) afin de neutraliser  ce pays d’accéder ou d’oblitérer  la responsabilité et une réelle marche vers   l’autodétermination : ici encore le mythe des discours politiques (...) n'est ni plus ni moins qu'une partie de poker menteur, dont certains médias dits « nationalistes » sont les receleurs…gagner du temps pour faire disparaitre dans l'Europe un peuple martiniquais composé d'africains, d'indiens, d’amérindiens, d'arabes et autres...
 Des censeurs de l'Islam...
Certains de ces  messieurs, receleurs martiniquais ont censuré  la promotion de mon ouvrage : « L’AME DE L’ISLAM AU CŒUR DES ANTILLES GUYANE CHRONIQUE DE LA MISSION ISLAMIQUE EN MARTINIQUE »(1) pour protéger des escrocs de leurs  amis qui trahissent les intérêts du pays du peuple et de l’islam. La F.M. et les sionistes veillent au grain(...)
Ainsi  vont  ces traitres exécrables
ressources:
http://www.domtomnews.com/v1/interview-rachid-arhab-destabilise-roland-laouchez/