dimanche 7 décembre 2014

UNITE ISLAMIQUE NOUS SOMMES EN FAVEUR DE DE LA REPRÉSENTATION OFFICIELLE DES CHIITES AUX ANTILLES


L’UNITÉ ISLAMIQUE PEUT-ELLE PASSER  PAR  L'INFORMATION & LA RECONNAISSANCE MUTUELLE  DES PEUPLES MUSULMANS ...

&  DES AUTRES 
NATIONS OPPRIMES?


SUIVANT CETTE OBJECTION  PÉDAGOGIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES IMAMS : 



E mail : lifhag@yahoo.fr:

  *SUGGÉRONS aux instances officielles AHL BEIT  (Ecole de la Famille du Prophète) DE FRANCE ET d' EUROPE,  aux DOM TOM (département et territoires d’Outre Mer)   la nécessité de faire connaître  l’existence  du chiisme et des chiites:
     aux DOM et TOM et autres :dans ces pays ou nous sommes directement concernés  tels que :
Martinique (972).
  *Guadeloupe (971).  
  *Guyane (973). 

En ce qui concerne la Martinique la Guadeloupe et la Guyane:

*seules les autorités saoudiennes sont officiellement représentées en ce qui concerne, le wahhabisme à travers leurs structures associatives et représentants.
Il est opportun d’étudier &   de faire connaître l’importance géopolitique du chiisme  et son influence à travers le monde et dans les pays émergents de la planète.
L’OBJECTIF ETANT :  l’officialisation de l’information au profit  de  ces populations et des musulmans à travers les Télévisions locales et officielles de l’Etat Français et des TV privées.


AVANT 1916 , L’ISLAM A TOUJOURS ÉTÉ UN SYSTÈME INDÉPENDANT DU SYSTÈME OCCIDENTAL ,DANS SA DYNAMIQUE ACTUELLE DE REINTEGRATION SYSTEMATIQUE ,ET DE RÉSISTANCE NE PREVOIT-IL PAS VIS-A VIS DES PEUPLES OPPRIMES DES CARAÏBES LE SOUTIEN A LEUR AUTO DÉTERMINATION ?



http://www.islamcaraibe.com/index.html


CENTRE ISLAMOLOGIQUE AFRICAIN-CARIBEEN DE RECHERCHES
 ET DE LA PENSEE MUSULMANES
E mail : lifhag@yahoo.fr
Site Internet:http://www.islamcaraibe.com/index.html

 TEL : 0696 40 94 15
«  Peuples afro-caribéens et toutes  composantes confessionnelles,  laïques et ethniques unissez vous ! ».



AUTODÉTERMINATION  EN RAPPORT AVEC ORTHODOXIE DES RELIGIONS    CHRISTIANISME, L’ISLAM, LES ASPIRATIONS FONDAMENTALES DES  PEUPLES.

AVANT 1916 , L’ISLAM A TOUJOURS ÉTÉ  UN SYSTÈME INDÉPENDANT DU SYSTÈME OCCIDENTAL ,DANS SA DYNAMIQUE ACTUELLE DE REINTEGRATION SYSTEMATIQUE ,ET DE RÉSISTANCE NE PREVOIT-IL PAS  VIS-A VIS DES PEUPLES OPPRIMES DES CARAÏBES LE SOUTIEN A LEUR AUTO DÉTERMINATION ?

L’islam conçoit  et admet les évolutions des peuples opprimés qui passent par l’autodétermination. C’est là l’actuelle tangente conceptuelle de la réalité évènementielle auquel les peuples et nations caribéennes doivent poser solidement les pieds.
 Eu égard l’observatoire régional caribéen et sud–américain il est patent de faire constat des grands  retours, des traditions populaires et religions qui font l’histoire des civilisations. Il ne va pas sans dire qu’à l’unissons du combat planétaire de l’islam, l’on remarque que  l’anti-impérialisme des peuples réintègre désormais le divin et le sacré ou leurs  traditions religieuses unitaires d’une résistance spirituelle, nature-culture, sociale et temporelle.
 Désormais de par leurs attaches traditionnelles des peuples naguère fractionnés, victimes des frontiérismes, divisés par la tierce culture dominante occidentale, emboîtent le sacré et du divin, à l’unisson de l’islam contre l’impérialisme. Le sacré ou  le divin au cœur de l’anti-impérialisme vient  en prévision, telle une alternative salutaire et libératrice, face à l’impasse des travers et des dangers du nationalisme ethno racial, né en occident, un contre modèle de plus en plus rejeté par les victimes du système.
Avec les  missionnaires et conquistadors occidentaux  le nationalisme ethno racial de l’occident avait fait table rase de l’existant culturel, de la nature-culture  chez les peuples et pays dominés.
Epargné de tels travers,l’islam a toujours été un système indépendant en terre islamique, le comble c’est la triste expérience de la sortie contraignante à laquelle la oumma (communauté islamique internationale) a été acculée dès 1916 par les stratégies impérialistes occidentales et pro-occidentales de l’intérieur. Une sortie forcée de son orbite et  à l’intégration forcée de systèmes étrangers ; d’où les convulsions planétaires pour la réintégration actuelle qui se vivent mondialement   et dont opposants et partisans du changement ne peuvent se montrer indifférents.
Pour ce qui diffère dans le cas spécifique, des caraïbes dans ses évolutions différentes de la réalité historique du monde islamique doté puis dépouillé,  de son propre système islamique, culturel et ou institutionnel indépendant ;  puis maintenant en voie de revendication, d’efforts tout azimut , en vue  nécessairement de sa réintégration.
 Il ne va pas sans dire qu’il en est tout autrement des peuples caribéens qui n’ont pu avoir ni la liberté ni le pouvoir de finaliser la création et ou la conception de  leur propre système  indépendant de celui imposé par les colonisateurs ou impérialistes occidentaux. Mettons à part l’expérience ô combien salutaire et positive évolutive : cubaine, haïtienne, bolivarienne  vénézuélienne, et les systèmes indiens bolivien ou d’ailleurs, des tribus incas et autres, etc.
Il conviendrait de faire remarquer, que parallèlement  toutes les convulsions et tentatives de résistance islamique à sortir du système occidental pour réintégrer leur propre système intéresse, dans notre réalité quotidienne et  au plus haut point tous les pays anti-impérialistes latino-américains  aspirant à se dédouaner de l’hégémonie occidentale et américaine …
Pour ne citer que Cuba de Fidel Castro, la Vénézuéla de Hugo Chaves, la Bolivie de Moales, le Brésil , les résistances haïtienne, guatémaltèque, colombiennes etc. etc.… Sans parler en Asie de la Coré du Nord et des résistances : multiformes, et muti-obédiences dans tout le reste du monde.
 De ce fait une solidarité objective lie implicitement et objectivement tous ceux des peuples aspirant à l’autodétermination et à se libérer du système occidental et ou du libéralisme.
 Et quelle aspiration légitime  selon le positif raisonnement ! que des nations non européennes des caraïbes et de l’Amérique du Sud  de  s’inspirer  de tous les  anti-systèmes  entrain de s’opposer par les résistances orientales et ou moyen-orientales face à l’occident. Et ce, pourquoi pas,  dans une logique de pédagogie de sortie  des impasses hégémoniques occidentales  voire là où gangrènent  les néo-colonialismes multiformes.
 De là les pays  caribéens, sud-américains, de cette pédagogie anti-systémique vont pouvoir  réinventer par eux et pour eux, et à leur niveau,  un système différent de celui des SUPERPUISSANCES d’occident et de l’Amérique. Rejoignant le postulat de 1955 de BANDOUNG du non alignement en s’inscrivant dans une logique de solidarité basée sur une conception  d’un « pluri vert » en remplacement d’un   univers centré sur les politiques post-coloniales américaines et ou occidentales, anti-écologiques et contre la nature et l’humain.
 En ce sens, n’en déplaise à certaines subjectivités qui ne prennent pas l’habitude de l’intérêt supérieur de leurs peuples et nations mais qui gambergent dans un nombrilisme corporatiste pro occidental.  Il  est une affirmation qu’il doit exister des liens objectifs Sud sud, entre  les peuples  opprimés d’obédience  islamique ou non islamique quels qu’ils soient. Il en convient comme  la circulation naturelle des atomes de l’univers, que de tels  liens constructeurs, une voie de la  libération de l’oxygène de la vie humaine, et des peuples pour leur survie et  développement.
Ces liens des peuples transcendent les divisions que les Superbes et manipulateurs sous prétexte
du christianisme et « de l’islam américain » et de d’autres idéologies veulent créer pour tenter de  briser les stratégies  communes des peuples censés s’opposer aux pôles d’injustices de la domination mondiale, en fomentant des querelles entre nations, religions, des méfiances, antagonismes,  qui n’ont rien à voir avec ni  l’essence, ni l’esprit, ni la lettre des textes divins sacrés et des messagers Jésus, Moïse,  Mohamed (Paix sur eux).



C . I. A. C. R. P. M.


mercredi 3 décembre 2014

MARTINIQUE FACE A L'AXE DE LA RESISTANCE ET LE COLONIALISME OU DICTATURE DU COPINAGE

O.P.F.I. SYANS POLITIK BOKAY
ORGANISATION DE PROPAGANDE DES FRERES DESILES
PEUPLE MARTINIQUAIS


Depuis la « régionalisation » coloniale (socialiste de François MITTERAND) en Martinique, à la nouvelle collectivité de 2015 de la A.C.U. (Assemblée Coloniale Unique) des mutations antinationales et antipatriotiques ont été entreprises du type république bananière néocoloniale, d’obédience maçonnique, soumise à la dictature du filon jusqu’à cette phase ultime annoncée de dictature pure et simple de la « France Afrique d’Outre-Mer… »
Le peuple doit-il compter sur lui-même et avec l’Axe Résistance pour faire échouer ce complot anti patriotique et anti national du Nouvel Ordre Mondial mettant aux ordres les gouvernements colonialistes Franco Européens et leurs valets néo colonialistes et collaborateurs…
Depuis longtemps il est dénoncé, des 34 communes y compris sur les radios et en particulier sur RFA (Radio Fréquence Atlantique) :
* Les exactions dont les Martiniquais ont été victimes de la part du système de dictature du filon : (certains élus et sous békés nègres élus municipaux et autres, avocats ou praticiens de la justice coloniale).
* Dans les 34 communes les justiciables Martiniquais victimes des injustices se comptent par centaines et par milliers.
* De telles injustices n’ont pas manquées d’être dénoncer par les associations de défense des victimes (MPREOM, et autres, des auditeurs et auditrices qui interviennent sur les radios).
* On rend justice aux petits copains mais on bafoue le bon droit des « sans voix », ceux qui ne sont pas des réseaux de partisanat ou de corruption
*Même des décisions de tribunaux ne sont pas appliquées par certains premiers magistrats (maires des communes)
* Rare sont les occasions ou le système et les sous békés obtempèrent de leurs exactions, poursuivant sans égard leur persécution injusticière des opprimés martiniquais.
* certains avocats du système font leur choux gras de la souffrance et misère populaire des justiciables éconduits de la justice coloniale : ces martiniquais constituent un vivier de fond de commerce à l’instar des marabouts, et d’autres associations qui n’ont  pu en rien changer  depuis 50 ans…
* Certaines mobilisations cinquantenaires n’auraient pas changé grand-chose de la réalité d’une telle souffrance populaire.

Ne devrions- nous pas arrêter de jouer les pompiers en politique à l’instar des républiques bananières de la dictature du copinage et du filon ?

·         Ce sont des organisations réellement nationalistes liées à l’Axe de la Résistance Mondiale, des patriotes non inféodés aux complots maçonniques «  de droite et de gauche » qui devraient proposer de réelles solutions alternatives à l’instar d’un mouvement de libération : dans une telle situation les opprimés et les justiciables ne devraient compter que sur eux même ; à savoir créer au niveau national des mobilisations et regroupement pour un rapport de force face au colonialisme et à sa justice.  Sachant qu’ils ne peuvent compter sur ces hommes politiques de connivence au système et ces soit disant élus.

D’autant que les opportunismes veulent selon leur dire « limiter les dégâts » : c'est-à-dire ne pas dénoncer leurs co-dictateurs qui visent  l’Assemblée Néocoloniale Unique et ainsi protéger leurs instances électorales propagandistes à aveugler le peuple par leur coalition et battage politique.
Comment s’en sortir de ce que Vladimir LENINE stigmatisait de « gauchisme maladie infantile de communisme » ? :
·         Du verbiage et sectarisme d’un gauchisme servant de couverture au social réformisme ayant ces objectifs en fonction de l’agenda du Nouvel Ordre Mondial.
·         Certains ne prétendent –ils pas de leur stratagème stopper la critique empirique et l’analyse objective des contradictions face au colonialisme et au système capitaliste.
Sinon que signifie limiter les dégâts s’agissant :
1 – ne pas dénoncer les co-dictateurs de l’Assemblée Néocoloniale
2 – de couvrir tel ou tel Néocolonialisme trans - autochtone avec leur simulacre et scénario déjà sanctionné par le peuple… pour ceux qui avaient commis les fautes gravissimes  de se couper des bases populaires pour tomber sur le joug des influences d’obédience maçonnique.
3 – valider un « indépendantisme  sans programme économique qui du jour au lendemain serait désemparé si un décret de retrait de la nationalité française aux martiniquais viendrait de Paris… ». Alors ce serait la CATA… «pour les fonctionnaires révolutionnaires décriés  par le chanteur rasta Kali », mais surtout pas pour le peuple des travailleurs  agricoles et de tous ceux des masses indépendantistes martiniquaises qui n’attendent pas des mandats du colonialisme français et européens, mais des perspectives de développement  économique en dehors de l’assistanat auxquels sont scotchés des faux opposants anticolonialistes.
4 – est –il justifié de s’attaquer en Martinique depuis deux décennies aux militants nationalistes et patriotes de l’Axe de la Résistance sous prétexte « d’être mal élevés et indisciplinés »
En réalité il s’agissait de les empêcher de tirer les enseignements de la chute du mur de Berlin comme l’on fait naguère les leaders révolutionnaires et les partisans du M.N.A. (Mouvement des Non Alignés) présidé par la république Islamique d’Iran.
Il faut préciser que les Non Alignés à travers les chinois, cubains (comme Fidel CASTRO), CHAVEZ, Daniel ORTHEGA et Evo MORALES de Bolivie ont créés de nouvelles alliances avec les peuples et gouvernements révolutionnaires non communistes.

Nous pouvons citer la Syrie, l’Iran, le Hezbollah, Vladimir POUTINE de la Russie.
Les positions révolutionnaires de Fidel CASTRO, d’Hugo CHAVEZ, d’Evo MORALES, de Vladimir POUTINE  bras dessus, bras dessous avec Ahmadinejed de la Révolution Islamique d’Iran sont frappés du déni à cause du syndrome du  « gauchisme de la maladie infantile du communisme » dénoncé par Vladimir LENINE. Alors qu’à contrario certains gauchistes soutiennent les terroristes appelés «  hypocrites (Moujahidines) du peuple Iranien » et les opposants Syriens du même acabit qui ont été dénoncés officiellement par une agence cubaine d’information pour le complot avec la C.I.A et le MOSSAD sioniste à MIAMI de connivence avec des anti castristes. http://www.voltairenet.org/article174300.html une nouvelle internationale du terrorisme
http://thecubaneconomy.com/articles/2012/01/poor-fidel-repudiated-by-his-own-brother-and-reduced-to-playing-%E2%80%9Cchicken-little%E2%80%99%E2%80%9D/
L’opposition syrienne prend ses quartiers d’été à Miami par Agence Cubaine de Nouvelles, Jean Guy Allard

5 – nous savons que certains intellectuels athées de leur « nationalisme occidentalo antillais d’influence maçonnique de l’éducation nationale française avaient été Afrophobes et Négrophobes tel qu’enseigné de leur idéologie du laïcisme et de l’anticléricalisme gauchiste bourgeois.

6 – Ces intellectuels avaient programmés ainsi d’aliéner nos nations et nos populations contre l’Afrique et ces spiritualités. Disons que ces gens là n’ont à s’en prendre qu’à leur ignorance occidentale et ou Afrophobes…
Nous rappelons que les frères et camarades Fidel CASTRO et CHAVEZ n’ont jamais été contre la spiritualité et l’Afrique. Au contraire ils n’ont jamais oblitérer l’identité africaine au sein de leur  peuple. Ces Révolutionnaires exemplaires ont promotionné l’identité africaine des populations déportées de même que leur culture et civilisations. Le leader cubain a toujours soutenu la SANTARIYA et d’autres traditions spirituelles des Yoruba, Mandingues et autres à cuba. Le martyr Hugo CHAVEZ était de la spiritualité de son peuple. Ce à quoi nos intellectuels et politiciens devraient y réfléchir à plusieurs fois pour exorciser l’Afrophobie et la Négrophobie systémique de l’éducation nationale française enseignées et propagées. Nous respectons tous les militants, intellectuels, et les hommes politiques dégagés des influences néfastes de telles obédiences. Notre devoir est de soutenir tous ceux qui choisissent de faire des événements de décembre 1959 un véritable symbole de rupture avec le système colonial, ses intrigues et manipulations.

Enfin nous revendiquons et nous acceptons le fait « d’être mal élevés » à l’occidentalisme colonial et « d’être indisciplinés» aux règles et conventions du système auxquels certains adhèrent  en faisant mine de les réprouver. Et ce pour quoi le chanteur rasta Kali avait le mérite de dénoncer en tant que visionnaire.
O.P.F.I. SYANS POLITIK BOKAY ORGANISATION DE PROPAGANDE DES FRERES DES ILES

Matinik/ IWANAKAERA le 03 12 2014

lundi 13 octobre 2014

ISRAEL OU L’OCCUPATION ET LE COLONIALISME FRANÇAIS CONDAMNES A DISPARAÎTRE POURQUOI ???

L’Axe de la Résisstance en Palestine  est la signification politique de la: liquidation du système sioniste ou le  refus  de "deux  peuples deux états" dans les territoires occupés par Israël.
L’Axe de la Résistance aux Dernières colonies Françaises  indique aussi la : liquidation du système d’occupation colonial franco sioniste dit(TPM) : « Troisième Puissance Maritime Mondiale » ou deal impérialiste de contrôle de l’espace géopolitique insulaire de L’Océan Atlantique à la mer caraïbe, du pacifique à l’océan indien en échange de l’octroi de vacation politique néocolonialiste transautochtone.
Dans cette  perspective antisioniste et anti mondialiste il est  attesté que les nationalismes et patriotismes que ce soit en Palestine  ou aux Dernières colonies Françaises relèvent d’un même combat contre  des occupations d’une même nature usurpatrice impérialiste.
S’agissant d’engager réellement le soutien et la lutte contre  ces deux occupations en Palestine et aux Dernières Colonies Françaises (TPM) ; quelles analyses s’imposent?
En Palestine, il s’agit d’une occupation par décret impérialiste d’un territoire appartenant aux Palestiniens.
Aux Dernières Colonies Françaises, il est question d’une occupation similaire de territoires appartenant aux peuples de : (Martinique, Guadeloupe Guyane, d’Argentine (Malouines), Réunion, Mayotte, Nouvelle Calédonie, Polynésie, Walis et Futuna et autres)
Pour SYANS POLITIK BOKAY  des analyses doivent être menées dans toute stratégie de soutien, qu’il s’agisse de la Résistance Palestinienne ou de perspective de libération des Peuples des Dernières Colonies.
Nous devons nous féliciter  et ne pas faire l’impasse, comme  des occidentalisés autochtones, sur le fait du droit de la Résistance  Palestinienne de bénéficier du réel et principal soutien révolutionnaire de  L’Axe de la Résistance: de l’aide de l’Iran, du Hezbollah libanais, de la Syrie en matière de financement et de logistique (armement, missiles, drones, formation asymétrique pour  combattre l’occupation sioniste).
Concernant la perspective de libération des Peuples des Dernières Colonies nous devons tirer les conséquences étant donné ; l’extension mondiale  de l’Axe de la Résistance aux  alliés et amis de nos peuples, tels que : l’Alliance Bolivarienne en Amérique  du Sud (Venezuela, Cuba, Bolivie, Nicaragua, et autres pays  de la région dans la Caraïbe) ; de la Russie de la Chine et  des pays  BRICS, eux aussi les  amis et les  alliés potentiels des peuples Martiniquais et des dernières colonies.

Cet axe de résistance au nouvel ordre mondial est la puissance globale  constituant les vecteurs stratégiques, logistiques et leviers politiques Moyen-orientaux et d’internationalisation des luttes résistancielles anti impérialistes et anti sionistes  que ce soit en Palestine, en Syrie, au Liban en Irak,au Yémen, Bahreïn  et  dans le monde  où les peuples réclament aide et assistance  face à l’impérialisme.
Nous tenons à souligner que  la résistance palestinienne ne se limite pas à l’OLP (L’Organisation de Libération de la Palestine) mais est composée de diverses organisations dont nous pouvons citer le FPLP, le HAMAS, Le Djihad Islamique et de multiples brigades consensuelles pour la résistance. Cependant toutes ces organisations ne partagent pas les accords de CAMP DAVID et ou les accords d’OSLO, « du plan impérialiste occidental, « DEUX PEUPLES DEUX ETATS » entérinant la forfaiture d’occupation US-REAL de l’Angleterre et de ses comparses  européennes dites  de la communauté internationale.
Une majorité d’organisation palestinienne  dans la ligne  de « L’Axe de la Résistance  Antisioniste" combat pour la libération intégrale de la Palestine occupée, sa restitution  et la liquidation du système sioniste US-RAEL instauré en 1948 par l’ingérence euro-occidentale et les trahisons des réactionnaires et impérialistes arabes pro sionistes.
Cet objectif de la résistance palestinienne ou celle de l’Axe de la Résistance  poursuit l’éradication du système sioniste et l’instauration d’un système juste fédéral regroupant le peuple arabe  et tous les autres citoyens patriotes y compris les noirs originaires discriminés tous palestiniens.




Nous signalons dans la même optique que la Résistance des Peuples des Dernières Colonies à l’occupation Française européenne ne peut se limiter aux organisations traditionnelles ;  même si elles ont près de 50 ans d’existence, y compris pour la Guadeloupe la Martinique en l’occurrence : le MIM, le CNCP, PALIMA, APAL , MPREREOM , GRS , MODEMAS, PKLS et leur autres  organisations syndicales.
L’évidence de la donne imprévisible, relève aussi des logiciels, d’autres formations, organisations, associations, militants qui existent pour soutenir l’Axe de la Résistance avec comme objectif,  la libération nationale et le patriotisme. Ces organisations doivent s’opposer au néocolonialisme transautochtone et au deal-complot maçonnique  de vacation néocolonialiste en échange des concessions géopolitiques sus indiquées au profit de l’impérialisme et au nouvel ordre mondial. La particularité de cette ligne politique est également de Soutenir la Dissidence Anti sioniste française et Européenne anti mondialiste.



Contrairement aux idées reçues du système de détestation des nations: Le peuple français n’est pas l’ennemi de nos peuples, mais les sionistes qui contrôlent les rouages gouvernementaux et institutionnels dont les nations  françaises et européennes opprimées et occupées qui cherchent à se libérer de l’oppression de telles entités et lobbys extérieurs et intérieurs.

Cette nouvelle résistance française et européenne et des Partisans, à l’instar du général DE Gaulle contre les nazis, comprend des français autochtones et naturalisées et autres, des personnalités dissidentes nationalistes et anti mondialistes qui regroupent 2 millions d’adhérents, du panafricanisme  60 000 membres en France et davantage de militants parmi les peuples africains et tiers mondistes, le Mouvement français «  Egalité et Réconciliation » + de 300 000 militants  y compris d’autres dissidents et formations de la résistance contre le nouvel ordre mondial qui comptent des  dizaines de millions de français.
L’Axe de la Résistance aux Dernières Colonies Françaises et le combat anti-impérialiste et Anti Sioniste ne peut faire l’impasse sur les équivoques  et contradictions ou trahisons politiques en Amérique du Sud aux Caraïbes ou en Martinique :
1ER POINT : A PROPOS DE L’IMMIGRATION PALESTINIENNE ET ARABE DANS LE MONDE

Il faut signaler l’existence dans le monde, en Amérique du Sud et aux Caraïbes :
a) Des courants arabes et  palestiniens pros US ET OCCIDENTAUX qui combattent l’Axe de la Résistance
b) Et d’autres courants arabes et palestiniens  ANTI-SIONISTES ET ANTI-IMPERIALISTES partisans de la  Résistance.
c) En Amérique du Sud des sources sûres : « L’opposition syrienne prend ses quartiers d’été à Miami », indiquent dans la doctrine des complots de la CIA et des services sionistes  les connivences entres ARABES ET SYRIENS ANTI BACHAR ET CUBAINS ANTI CASTRISTES contre l’Axe de la Résistance et l’Alba dont (Cuba, Venezuela, Nicaragua, Bolivie et d’autres nations révolutionnaires). Sources :par Agence Cubaine de Nouvelles, Jean Guy Allard :
 http://www.voltairenet.org/article174300.html une nouvelle internationale du terrorisme.

2EME POINT : Notre lutte nationaliste et de libération nationale anti-impérialiste peut-elle faire l’impasse de cette réalité du traitement colonial de l’immigration aux dernières colonies.
Depuis 1931, en Martinique en particulier, des contradictions sont à résoudre dans le traitement colonial de l’immigration arabe et palestinienne par le système colonial.
a)Certains de ces éléments ont été dès le départ très proches de la doctrine de l’administration coloniale et préfectorale et des Békés de par « LEUR NEGOCE IMPORT-EXPORT ET AUTRES » et des alliances équivoques à l’intérêt national.
b) Une immigration de cette nature recrutée et rapprochée des Békés a été constituée en minorité de domination à l’instar des lobbys asiatiques réactionnaires et de  certain de la réaction d’immigration arabe et palestinienne dont l’esprit de corps n’a jamais été avec notre peuple colonisé et opprimé martiniquais.

La recherche de la nationalité française, de la double nationalité «  L’APPAT  DU GAIN DOLLAR /EURO » entraînant  cette immigration à faire le jeu des sionistes Békés. S’agissant de la marginalisation économique, financière et foncière de la nation et de la majorité de notre peuple ; le comportement corporatiste et sectaire économique d’une telle immigration s’est assimilé à la doctrine des Békés juifs qui vivent l’autarcie et LE SYNDROME, DE LA MINORITE ASSIEGEE, QUI  EXCLU DU NEGOCE ET PARTAGE ET DE LA RÉPARTITION DES RICHESSES, la majorité d’une nation ou d’un peuple condamné à l’asphyxie économique dans son pays.

3EME POINT : Un tel complot rejoindrait le plan sioniste impérialiste anti national du nouvel ordre mondial.


C’est suivant l’agenda d’un tel deal géopolitique que l’impérialisme français  ou européen  concéda au social réformisme: « des vacations de pouvoir politique » : ART 73/74 et autres soi-disant « évolution statutaires »,contre la révolution  et pour favoriser l’opposition à l’Axe de la Résistance. Ceci trahissant la souveraineté, et l’autodétermination ou l’indépendance.
En échange de quoi  les impérialistes du nouvel ordre mondial ont décrété leur deal de confiscation, aux peuples des dernières colonies, leur  espace géopolitique, positionnant  la France au rang de « 3eme puissance maritime mondiale ».
A l’instar du leurre impérialiste « DEUX PEUPLES DEUX ETATS EN PALESTINE OCCUPEE » rejeté, par l’Axe de la Résistance et le Peuple Palestinien au profit de la restitution de son territoire et de sa réintégration au Moyen-Orient.
Le nationalisme et le patriotisme martiniquais fidèle à l’Axe de la Résistance et à la Dissidence française et européenne contre le Nouvel Ordre Mondial,  condamne tout statut non-conforme à l’autodétermination et à la souveraineté nationale et  tout deal géopolitique concédant aux impérialo sionistes cette zone d’influence  géostratégique insulaire et continentale et maritime. S’agissant d’une manipulation à confisquer l’indépendance des peuples et nations au profit d’une  3eme puissance maritime mondiale.
Il s’agit de rejeter le scénario impérialo sioniste d’empêcher la réintégration des nations et peuples  riverains des mers et océans caraïbes, atlantique, pacifique, océan indien et autres ; à l’Amérique Latine ou à l’ALBA ,  aux  BRICS et  pays émergents dont la Russie, la Chine, l’Inde , l’Afrique et autres pays du Tiers-Monde pour contrer leur développement identitaire, politique, économique et scientifique.
DECLARATION DE SYANS POLITIK BOKAY/FORT DE FRANCE LE 09/10/2014

ANALYSES  PREALABLES AU SOUTIEN A LA RESISTANCE PALESTINIENNE & A LA  LUTTE DE LIBERATION  PATRIOTIQUE ET NATIONALE AUX DERNIERES COLONIES



samedi 11 janvier 2014

DE LA QUENELLE ANTILLES GUYANE & MÉMORANDUM DE L’HISTOIRE DE L’ANTI-SÉMITISME A LA RÉSISTANCE ANTI SIONISTE

DE LA QUENELLE ANTILLES GUYANE &  MÉMORANDUM DE L’HISTOIRE DE L’ANTI-SÉMITISME A LA RÉSISTANCE ANTI SIONISTE




Préliminaires
Les sémites qui sont des Hébreux : noirs arabes juifs et autres peuples d’Afrique et d’orient se doivent être solidaires de l’antisionisme, ainsi que  l’humanité entière.
A) Les juifs antisionistes israéliens dans le monde ont déclaré,  reconnaître et condamner avec  la plus grande fermeté, ci-suit, leurs déclarations:
·         «  le sionisme a fabriqué dans l’histoire des faits pour la production de  l’antisémitisme qui a fait tant de mal aux juifs eux-mêmes.
·         Les dérobades  du système de bouc émissaire, tournent autour des camouflages et des transferts criminels condamnés par les juifs antisionistes,
·          Les allégations sionistes du Talmud font l’objet  de production du racisme  envers les gentils : (goy et ou goyin) en dénigrement de leur humanité, par  la pseudo-théologie d’apologie de crime et (du racisme-apartheid) contraire aux enseignements de Dieu, de la sainte Thora, et de la sagesse du judaïsme et des juifs respectueux de l’orthodoxie prophétique) ».
B) ll est a rappeler : l’histoire de la déportation  et la Traite des populations noires d’Afrique vers les Amériques, les Caraïbes et les Antilles Guyane par des esclavagistes juifs sionistes ;dont font état de nombreux chercheurs   historiens  européens, Nord et Sud : américains,  et caribéens ;  dont le martiniquais feu Pierre Davidas dans le  livre « CE QUE JE DIS DU SIONISME » : un exposé détaillé des crimes de déportation, d’esclavage des colonialistes juifs européens et français. En  Martinique : «  les colons exploiteurs juifs dénommés  les Békés (pied-noir) descendants de Marchands d’esclaves à Saint-Pierre. Des colons européens, d’origine Hollandaise et autres « blancs  ASHKÉNAZE YIDDICHOPHONE juifs actionnaires de la compagnie des Indes Occidentales… » (Ce que je dis du Sionisme  Editions Antilla 1984 auteur Pierre DAVIDAS).

PREMIÈRE PARTIE
Considérant les principes fondateurs A.G.P.S.E (Antilles-Guyane Peuple sans Etat),
Compte tenu de l’occupation des médias, des institutions, français et européens par  l’influence tierce d’un autre état, qu’une majorité de l’opinion publique n’a cessé de dénoncer comme étant l’Etat sioniste d’Israël.
Nos peuples des Antilles Guyane ne peuvent que respecter DIEUDONNE, le peuple opprimé de France, les patriotes et résistants  français et européens qui sont censés être leurs véritables alliés dans la lutte  commune contre le sionisme : le vrai visage du colonialisme français et de l'impérialisme européen.


Du point de vue des derniers colonisés où en sont les  français et européens  par rapport au sionisme ?
         La gouvernance française renvoie à des clichés et stéréotypes qui agacent l’opinion et qui ne crédibilisent pas les responsables politiques. Au contraire ces politiciens se sont faits décrédibilisés. Ils sont de plus, stigmatisés par leur incompétence à résoudre les nombreux problèmes de la France et des français en colère.  Ces dirigeants  colonisateurs, affichent une totale dépendance et addiction au sionisme. Ils cautionnent et supportent  les dérives agressives d’Israël en Palestine. Des milices affiliées, pro sionistes interdites aux  Etats-Unis sévissent de manière criminelle, en toute aisance et liberté en France ; au point qu’on affirme  qu’elles sont  adoubées.
          En effet des informations en circulation dans l'opinion internationale ont fait état, de l'existence des influences  d'une tierce entité dénommée "ISRAEL" ou du sionisme  disposant de ses réseaux, des agences, médias, officines et  agents intégrés au sein des   institutions.
         A cet effet, l'opinion publique française et européenne s’est  s'indignée en  manifestant son mécontentement envers l’établissement. Une position exprimée par tous ceux qui dans le monde condamnent l’occupation.
  L’expérience de la libération et de la résistance française et européenne avait reçu  le soutien et l’engagement d’autres peuples. Ils avaient   consentis de nombreux sacrifices. Ils  s’indignent de toutes formes nouvelles d’occupation. Leur souvenir du général de Gaulle  des résistants de la France libre, contre l’occupation de l'Allemagne nazie ; rappelle à la mémoire du régime de  Vichy et l’existence des collaborateurs  français « de droite et de gauche »...
En ce sens, la  QUENELLE de DIEUDONNE  tacle  la réalité française; raison pour laquelle ce geste interpelle la société et ses acteurs politiques indifférenciés par rapport au positionnement  au  sionisme. Ce phénomène qui perturbe la France et ou l’Europe   correspondrait « qu’en même !! » à deux périodes  d’une collaboration… Une période « collabora –sioniste « » est répertoriée dans l’histoire et l’autre inscrite dans une réalité française qui dérange. Surtout à cause des effets secondaires, humoristiques,  des renvois à un passé pavoisé, de cicatrices au  vif selon les bords politiques. En conséquence ceux  qui, se considèrent visés et sur la sellette par les renvois, de la liberté d’expression,  ne peuvent  réagir de manière intempestive  et peu empirique. Les critiques artistiques ou les recherches historiques objectives, documentées mêmes probantes  se sont avérées insupportables. Sans  douter des effets secondaires, des transferts de la réalité au passé  intemporel de toute collaboration indélébiles,  « aux crimes contre l’humanité ». Les effets placebos n’ont pas toujours les vertus curatives en dépit des  certificats et propagandes   victimaires. Le chef de la preuve   s’est toujours révélé comme antidote de la propagande victimaire,  ce qui dérange autant les stéréotypes de consommation que les  attachés publicitaires orchestrant  tous certificats et  revendications du martyr et de l’héroïsme. Les procédés ont fait long feu  aux USA et ailleurs  dans le monde, puisque  la justice et les tribunaux se sont prononcés pour des formes d’abus et d’escroqueries lucratives qui se sont servis de la mémoire des victimes, des atrocités criminelles du nazisme infligées au peuple juif au sein duquel des éléments profiteurs exploitent les occisions qui font le larron.   
La quenelle, telle une psychanalyse,  ramène à un passé et une actualité troublante la société et ses acteurs politiques, traumatisés par les vertus exorcisantes de l’humour acide.
L’histoire documentée et impartiale  à ses quenelles aux  atrocités de tous les crimes commis contre l’humanité.
L’empirisme de la quenelle de  la recherche  historique ne privilégie concernant ces crimes contre l’humanité ni les catégories supérieures et inférieures ou « damnés de la terre ».
La souffrance victimaire d’un corps et d’une âme humaines martyres et génocidés des atrocités, et forfaitures  criminelles qu’ils soient du nazisme, de l’esclavagisme, des flibustiers de  l’apartheid, et du sionisme n’a pas de hiérarchies sociales, raciales ou d’obdience. 
Il faut rechercher là les protagonistes autour de la quenelle avec des motivations d’affirmer ou d’infirmer pour la défense ou l’accusation en fonction des positions et renvois du passé à la réalité.
Le combat de la quenelle  traverse l’histoire des  civilisations.  DIEUDONNE  par son renvoi à ses origines africaines ; il n’a rien à se reprocher. Ce qui n’est pas le cas de ses détracteurs. Ceci explique son aise face à ses inquisiteurs contrariés à voir un l’humoriste, découvrir leur vrai visage. La tradition à vouloir se vacciner  de son passé historique est une forme de flagellation castration. Ce complexe de culpabilité lorsqu’il devient la hantise des   acteurs « civilisationnel » dérange. Partant  à ce niveau les velléités de falsifications, de montage trahissent des erreurs et libertés de déformation des faits. Cette réalité est à la base des entrepreneurs de la falsification et des montages.  Sauf le crime parfait les résurgences du savoir sont allergiques au diktat de la pensée unique. En face l’historien, le chercheur, l’intellectuel libre penseur n’ont comme alternative d’être soit un consommateur de la pensée,
C’est le secret de la confiscation de la mémoire qui conduisit s’approprier de l’histoire. Les bourreaux et vainqueurs ont été les premiers entrepreneurs à écrire l’histoire de manière à l’immortaliser et revendiquer l’exclusivité de son écriture, du penser tout en stigmatisant et clouant au pilori toute recherche contradictoire  empirique ou objective.
A cet effet des bourreaux des peuples premiers ont commencé  à écrire de leur propre main l’histoire, leurs doigts à peine séchés du sang   des peuples victimes, qu’ils avaient auparavant  martyrisés   et ou génocidés. Après avoir   établi leur les  de règles de « civilisation » et du droit, et de contrôle des richesses de leurs  victimes. Quand les avatars des résistants en captivité ont été acculés des cachots à souscrire aux   diktats et  clauses de la reddition de leurs peuples assujettis, nous avons en exemple le cas Haïti première république noire.
L’embarras à droite et à gauche relève d’une phobie de remise en cause du politiquement correct. Les socialistes actuellement au pouvoir sont renvoyés à leur « image du politiquement correct ». Face aux perspectives de suicide politique, le  traumatisme collectifs   des apparatchiks  de « droite comme de gauche ramène à fourbir leurs armes secrètes institutionnelles  et systémique, qui nécessitent des sacrifiés et bouc émissaires pour se tirer d’affaire. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire les cibles les plus faciles à impacter pour un issue de secours ne sont-elle pas : la liberté d’expression, la recherche et l’histoire, les libertés fondamentales, le droit des gens et des citoyens, décidément sous le « maccarthysme » des cibles faciles  qui sont à la portée de l’autorité exercée en malveillance, par des politiques se sachant  fragilisés et éphémères ; du fait qu’elles sont assujettis au pouvoir du verdict populaire et des urnes.

 De cette analyse découle, les recours aux garde-fous institutionnels du système sous influence  sioniste. Ceci révèle la fragilité de l’homme derrière « l’autorité » ; y compris leur fragilisé et faiblesse lorsqu’ils sont mis à nus et exposés à la réflexion, à la pensée, à la liberté d’expression, aux manifestations , aux historiens, et artistes humoristes faiseurs de « rois » qu’en bien même ils sont stigmatisés de « pitoyable bouffon »   dans cette partie d’échec et mat ou de poker menteur  de politiciens  aux abois…