mardi 30 avril 2013

Viduité Sioniste en Palestine le Sinaï, le Golan occupés:Intervention Internationale:Armes Nucléaires, Thermonucléaires, Chimiques et Bactériologiques






Une intervention internationale  de l’Amérique et de l’Europe  « US-OTAN » en Syrie  va telle accélérer la viduité sioniste en Palestine occupée ?
  Le Golan de la Syrie et le Sinaï de  Égypte occupés ; seront-ils libérés du même coup, pour renter en possession de leur propriétaire légitime et respectif ?
Dans le camp  des bellicistes américains et européens, c’est la grande incertitude ; la donne est d’autant aussi imprévisible pour  les nations victimes  visées par les interventions occidentales de l’Amérique et de l’Europe  « US-OTAN ».

 
D’autant, concernant  Israël, et ses arsenaux chimiques, nucléaires, et thermonucléaires, bactériologiques il n’est pas cependant  à exclure,  que toute la région soit anéantie  avec  tout le monde  en cas d’embrasement, et ou  d’explosions. 
Avant une telle conflagration, la non sécurisation des arsenaux chimiques, nucléaires, et thermonucléaires israéliens, fait courir au monde entier  les plus grands risques.

 David Cameron, Barack Obama et consorts devraient s’interroger, sur les capacités des occupants de la Palestine de sécuriser des armes aussi dangereuses pour le monde ; car lorsqu’on occupe la terre d’un autre peuple; il devient impossible de sécuriser véritablement des armes ; surtout  quand ce peuple est déterminé à récupérer par tous les moyens  son territoire.
Dans une telle configuration avec ses multiples paramètres ; l’intervention internationale recherchée des sionistes en Syrie à proximité immédiate «  d’Israël », du Liban et de la Jordanie n’aurait rien à voir en termes de conséquences  destructrices, aux précédentes aventures des  occidentaux en Irak, en Afghanistan, en Libye et au Mali.
Dans l’évolution des armes nucléaires, thermonucléaires et chimiques ou bactériologiques avouées ou inavouées au Proche et Moyen Orient, il semble que certains bellicistes ; en tête  les USA et l’OTAN ; aient pris la mesure du risque, et d’y réfléchir du danger pour tout le monde, pour eux,  Israël et leurs valets dans la région : la Jordanie, la Turquie, le Qatar, le Bahreïn et l’Arabie Saoudite ou autres.
 Lorsque de part et d’autre  toutes les armes seront mises sur la table dans la région, lors d’une conflagration internationale le grave danger, à ne pas s’en douter, c’est manifestement les conséquences nucléaricisdes et gazicides et bactéricides.
Premier danger, en cas d’intervention étrangère ; il sera engagé de part et d’autre le pronostic vital d’Israël et des  ennemis d’Israël. 
L’Amérique et l’OTAN  par leur instinct belliqueux veulent-ils le déclenchement  d’une guerre qui embraserait non seulement d’Israël mais la Jordanie, jusqu’aux pays européens et occidentaux, sans exclure d’autres pays arabes et non arabes dans la région  dont : le Liban, la Turquie, l’Arabie Saoudite, l’Afrique et une partie de l’Europe Occidentale et Orientale.
Dans ce cas de figure les terroristes et les kamikazes se frottent-ils déjà les mains, d’une intervention des américains, et européens US et OTAN. Ces pays que ces mêmes terroristes kamikazes ont appelés de leur vœu, avec les faux « Amis de la Syrie », pour porter le conflit là en Syrie à proximité immédiate « d’Israël ».
 Les terroristes et les kamikazes s’en réjouissent qu’on leur ait offert l’autel idéal pour se sacrifier là où s’y retrouvent: tous les symboles eschatologiques dans  les lieux  et conditions  « d’une guerre sainte » « d’une belle mort en martyrs»  (pour les terroristes) à aller se sacrifier là bas …
Dans un autre cas de figure du  sort ; une intervention ne pourrait être que contreproductive pour les fauteurs de guerres et bellicistes occidentaux.
a)    les fanatiques et les kamikazes  ou terroristes qui ont été financés et armés par l’Occident et de ses valets arabes, n’attendent que l’heure et le signal du retournement, afin de tenter de faire exploser le monde entier avec les occidentaux eux-mêmes.

b)   En cas il serait épargné au monde,  le scénario d’auto-destruction nucléaire,  chimique et bactériologique ; l’autre face de la médaille ne serait-elle pas non plus   en faveur du sort des interventionnistes occidentaux ?

c)    Parce qu’une intervention des américains et européens de l’OTAN permettrait plus rapidement une reprise immédiate, du Sinaï égyptien et du Golan syrien occupés par Israël: ce qui serait en fait de bonnes augures pour réconcilier les Coptes chrétiens et Musulmans en Égypte et les Chiites, Alaouites et Sunnites et autres arabes en Syrie et dans le Dar Al Islam.
 Les occidentaux oublient-ils que nous  sommes au 21 ième siècle et qu’ils peuvent être contrés par d’autres puissances régionales et mondiales, capables de les neutraliser et faire échouer les sionistes dans leurs génies destructeurs ayant  entrainé l’humanité aux deux dernières guerres mondiales  ?
En fin de compte, après avoir mis le feu aux poudres en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie et dans le Sahel arabo-africain ; les sionistes sans ne pouvoir rien contrôler, prennent  le risque d’être précipités dans le fossé qu’ils ont eux-mêmes creusé.
Les anciens scénarios ne peuvent plus être réitérés, car beaucoup disent que Bachar El Assad ne tombera pas, comme la chute des Ottomans pour l’installation d’Ataturc…
En effet depuis la création des conditions d’occupation de la Palestine par  la S.D.N.(Société des Nations) pour  l’installation d’une entité sioniste ou «  pseudo Israël »  par les occidentaux et leur communauté  internationale ; il est clair que l’U.E. et les USA leur chef de file de la conspiration  ont pris le relais  de la guerre belliciste.
Ces interventionnistes dans le cadre d’un plan machiavélique ont raccroché à leur train de guerre des États arabes et non arabes  fantômes qui ont été  crées de toutes pièces  au service des visées d’Israël et des sionistes.
En Syrie actuellement, la région et le monde s’approchent du fossé creusé depuis trois ans par l’occident en préparation d’une intervention sous les prétextes en tous genres.
Cette fois, les indicateurs et de nombreux paramètres extrêmes dangerosités prévoient que les choses ne vont pas se passer en Syrie comme les interventions de l’OTAN et des US-RAEL en Irak, Afghanistan, Libye.
Certains dirigeants occidentaux, le savent, mais ils se fourvoient  à l’idée qu’il leur serait plutôt profitable de remplacer le président de la Syrie sans le verdict du peuple syrien et des urnes.
Comme à l’accoutumée c’est par des Contras d’une contre révolution, comme à Cuba et au Nicaragua que les sionistes ont commis l’erreur d’affronter la révolution anti-sioniste et l’Axe de la Résistance  dont Bachar El Assad est issu, en un des piliers héritiers pour la nation arabe, le Tiers-monde, les Pays émergents du BRICS et les  pays du mouvement des non alignés dont la République Islamique de l’Iran assume la présidence du M.N.A.
Concernant l’irrationalité d’une Europe et d’une Amérique en  récession économique ; le culot de  leur position équivoque, c’est que ces mêmes  bellicistes de l’OTAN et de L’U.E. se sont engagés à démarcher pour leurs intérêts commerciaux et de développement auprès  des pays émergents du BRICS, de la Russie et de la Chine ; lorsqu’il ne s’agit pas de rechercher leurs bons offices à cause d’une menace Nord-Coréenne ;  enhardie de son bon droit à la réunification de la COREE  divisée aussi par les sionistes, en Corée du Sud et Corée du Nord.
Comme s’y oppose la Corée du Nord ; la situation en Syrie  revient à donner aussi raison dans leur bon droit, à l’Axe de la Résistance Anti-sioniste et au président Bachar El Assad de  s’opposer à toute nouvelle partition d’un pays arabe, en l’occurrence de son pays : La Syrie
L’histoire du Proche et du Moyen Orient apporte les   témoignages de tous les complots  des Occidentaux,  Européens et US-RAEL qui depuis 1916 ont pris en otage et  pour cible les pays et peuples arabes et non arabes, les chrétiens et les musulmans de cette région du monde.
En effet bien des États arabes fantômes de l’occident, ont été  crées de toutes pièces par les sionistes pour soumettre aux dictatures les peuples en Jordanie, au Bahreïn, Arabie Saoudite, Qatar et autres.
Faut-il que l’U.E. et les U.S.A leur chef de file de la conspiration comprennent actuellement que tous se trouvent au bord de la fosse et qu’ils peuvent y précipiter  cette région du monde et leurs peuples et eux-mêmes et leurs nations dans une situation dangereusement irréversible.
Le Pape François d’occident lui, l’a bien compris et pour preuve, son appel du Vatican à un règlement politique en Syrie. Il avait appelé également à la paix et à la libération de tous les otages, et ou des prêtres orthodoxes  qui ont été kidnappés par  des bandits…
Ce même discours du chef de l’église chrétienne à  Rome, rejoint celui des chefs des églises orthodoxes dans le monde et de tous les esprits des hommes politiques éclairés pour ne citer que ceux de la Russie, du Liban, du  BRICS, lesquels  réclament la fin des hostilités pour éviter toute catastrophe destructrice au monde.
Cependant des pays interventionnistes, ne cessent   « de jouer avec le feu et à la roulette russe » par leur manipulation géopolitique  de connivence sioniste avec les pétrodollars. Leur seul argument insensé, faisant fi des élections du peuple, et d’un gouvernement légitime, c’est de dire : « avoir programmé l’après Bachar » ; alors qu’ils affichent le financement, l’aide diplomatique, l’aide en armement et ou en logistique  au  terrorisme patenté ou aux illégaux Contras syriens et de tous poils ramenés dans le pays et qui sont soutenus ou épaulés aux frontières turques, libanaises, irakiennes, jordaniennes et autres.
Une telle incohérence  tactique et géostratégique est mise en œuvre, alors que l’Occident est en crise et en récession économique. De tels gouvernants occidentaux gaspillent les deniers  de leurs peuples américains, et européens criblés par des impôts, des millions de chômeurs, de pauvres, sans logis. Alors que les médias et la politique de mal gouvernance des occidentaux,  s’en chargent de manipuler leurs opinions publiques ; qu’elles ne comprennent rien au déluge des guerres que leurs préparent leurs gouvernements  pour qu’ils y soient tous engloutis.
C’est dans de telles conditions fallacieuses que sont blâmés ceux là mêmes qui ont prévu,  cette catastrophe  qu’ils se  sont engagés de stopper  par l’Axe de la Résistance.
A savoir, loin de blâmer le Hezbollah et l’Armée Arabe Syrienne dans leur action contre les fanatiques et les terroristes ; pour  préserver ce pays et toute une région ; les occidentaux (à défaut de soutenir) devraient comprendre  les actions de stabilisation de la Syrie entreprise par Bachar, le Hezbollah et l’Iran pour  éviter les contagions terroristes destinées à anéantir le Liban, l’Irak, Égypte, la Syrie,  y compris indistinctement, leurs populations :  les chrétiens, les musulmans et les autres communautés et peuples de la région.
 Depuis longtemps  L’Axe de la Résistance,  Bachar El Assad et le Hezbollah avaient bien compris; l’urgence  de sauver des visées funestes et catastrophiques indiquées, la Syrie et le Liban  et toute la région  des  objectifs géopolitiques mis au point entre les sionistes, qui expérimentent une même logistique dans leur macabre stratégie:
   1. l’E.U.  Les USA et ou l’OTAN leur chef de file
2. Leurs valets politiques dans la région.
3.  Leurs valets armés fanatiques et terroristes.
4. Leurs valets de la désinformation médiatique à l’échelle régionale et mondiale.
Cette pédagogie de stabilisation de L’Axe de la Résistance, Bachar et le Hezbollah doit démontrer au contraire que  les interventions de l’OTAN et des US-RAEL en Irak, Afghanistan, Libye Syrie sont à l’origine de  la déstabilisation des nations arabes, des chrétiens, et des musulmans  de la région et du monde entier.
Vouloir asphyxier l’Iran à cause de ses bienfaits globaux, en leur imposant des sanctions et des menaces et embargos, relève de vouloir à tout prix plonger le monde dans le chaos et la guerre.
Alors que le prophète de l’islam a intégré les juifs, comme parlementaires dans l’Etat islamique de Médine [1]; ce qui pourrait être leur statut à la libération de la Palestine ; puisque les juifs n’avaient pas d’Etat ayant toujours vécu en symbiose avec les autres peuples arabes et autres en Orient.
 Les sionistes et l’U.E. et les USA se tiennent ensembles pour plonger les juifs, les arabes, les chrétiens et les musulmans et autres dans une guerre pour leur disparition respective.
 Alors qu’une telle logique de  disparition des juifs ou d’autres communautés est contraire à l’islam et diamétralement opposée aux objectifs des musulmans  chrétiens et laïcs ; qui  sont de concilier à  la coexistence des peuples, des  races des nations et des religions pour la pérennité de l’humanité solidaire contre l’injustice.
La raison saurait gré que l’Occident félicite la République Islamique d’Iran de sa pédagogie de stabilisation de la région pour l’entente des peuples, communautés et religions chrétiennes, juive et musulmanes.

CENTRE ISLAMOLOGIQUE AFRICAIN CARIBÉEN DE RECHERCHES








[1] Le prophète de l’islam a laissé un modèle de l’Etat à Médine ; L’ Iran combat le sionisme, mais par l’exemple du, prophète Muhammad (SWWA à Médine la République islamique a intégré les judaïsés et autres comme parlementaires au sein de l’Assemblée du peuple iranien.

jeudi 4 avril 2013

Les opposants acharnés à l'islam aux dernières colonies: l’égyptiannisme (pharaonisme à l’extrémisme afro-centriste et égypto-centriste.




"AFROCENTRISME ET EXTRÉMISMES NOIRISTES"
 UNE MANŒUVRE SIONISTE FACE A L'ISLAM AUX DERNIÈRES COLONIES


Dans l’histoire de l’humanité l’égyptiannisme serait une idéologie suspecte apparentée, aujourd’hui à l’extrémisme afro-centriste et égypto-centriste.
 Cette idée revancharde tire son  fondement d’une logique de guerre. Elle vise  de nos jours, par la   revanche à raviver un vieux conflit séculaire entre l’idolâtrie le  totémisme, le paganisme et les religions révélées dont le monothéisme islamique africain. Les extrémistes afro-centristes et égypto-centristes  ont des griefs et vouent une haine viscérale  à la grande majorité des  peuples et populations  africaines sur le continent,  qu’ils  reprochent  d’être depuis des siècles une majorité musulmane. Une réalité africaine de l’islam qu’ils combattent  n’acceptant pas les  pourcentages importants de populations musulmanes dans les pays africains à gouvernement musulman et aussi dans les pays  à gouvernement non musulman[1].
Pour ces motifs ces extrémistes revanchards veulent  restaurer de partout où vivent les Noirs ; l’idolâtrie, le paganisme ou le  totémisme africain. A cet effet ils  ont mis au point par le biais de l’égyptologie  issue de l’égyptiannisme de Napoléon  une stratégie de propagande et d’intoxications. Ils cherchent manifestement à déterrer la hache de guerre, à  raviver les tensions en se basant sur le cyber espace, des écrits, des supports médias, des causeries, des conférences des travaux de recherches soi-disant sur l’histoire et  l’identité des peuples négro-africains.Les représentants étrangers de l’égyptiannisme sont  des groupuscules basés essentiellement en occident ; des intellectuels africo-politains dépourvus  d’audience en Afrique, sans perspective de développer leur idéologie  et propagande sur le continent. L’Afrique étant est elle-même, elle n’est ni africaniste ni égyptologiste. Dans ces conditions, ces extrémistes étrangers et leurs comparses ciblent alors la diaspora aux Caraïbes et dans l’hexagone utilisant leur  quête  culturelle et spirituelle. Néanmoins   la ruse de leur  propagande sélective, dans leurs écrits et conférences est de présenter une petite portion de l’Afrique. Ce qu’ils veulent faire passer dans les médias (journaux, radios, télévisions) et qu’ils présentent comme l’Afrique réelle. Ils occultent délibérément toute la véritable réalité de l’Afrique aux populations  et à ceux de leurs branches antillo-guyanaises mal informées. Cette dissimulation des réalités : démographique, cultuelle, historique, politique et  religieuse réside du fondement négationniste d’une  vision extrémiste ; empreinte d’une volonté de structurer l’ignorance sur la globalité africaine. Par conséquent ils voilent la diversité et les réalités du continent  concernant la majorité des peuples et populations nègres musulmans  qu’ils n’aiment pas ; et envers lesquels ils cherchent à susciter la haine et l’acrimonie. Le  système de l’idolâtrie du  totémisme, et du  paganisme milite  sa réactualisation  sur le chauvinisme conflictuel. Les anciens africains faisaient allusion au « Dar El Harb » monde de la guerre et des hostilités caractéristiques de l’idolâtrie du  totémisme, et du  paganisme  se livrant fréquemment dans des agressions et  des guerres contre «  le Dar El Islam » symbolisé par le monde de ceux qui vivent en paix avec le ciel et avec Dieu ; mais nos ancêtres furent obligés de combattre l’agresseur, par un effort de guerre et de  riposte avec leur communauté  sous la direction de leurs prophètes, de leurs imams, leurs cheikhs et  leurs rois  . En dépit d’innombrables  guerres des idolâtres  menées et perdues contre les religions et les croyants monothéistes africains musulmans et arabes ; ceux–ci reviennent à la revanche relancer les hostilités, de temps à autre, au cours des cycles et des périodes en essayant de tirer profit de l’islamophobie du moment. Les héritiers  du  paganisme, du totémisme que sont les extrémistes afro-centristes et égypto-centristes reviennent dans leur même logique d’hostilités visant la diaspora des îles et de l’hexagone comme champs de mobilisation pour engager les antillo-guyanais dans leurs nouvelles batailles à l’instar de ceux nommés  « néo-croisés »  par le Cheikh Touré  du Sénégal. Aux Antilles sous prétextes de voyages d’études et de recherches, trompant  certains esprits sur leur véritables mobiles, ils font semblant de s’associer à notre cause, et  s’attaquent à la majorité  des peuples arabes et africains parce qu’ils sont musulmans et même au christianisme. Les livres sacrés le Coran[2] descendu sur Mohamed, la Bible des Prophètes anciens, la Thora de Moïse, les ceux qui vivent en paix avec le ciel et avec Dieu ; mais nos ancêtres furent obligés de combattre l’agresseur, par un effort de guerre et de  riposte avec leur communauté  sous la direction de leurs prophètes, de leurs imams, leurs cheikhs et  leurs rois  . En dépit d’innombrables  guerres des idolâtres  menées et perdues contre les religions et les croyants monothéistes africains musulmans et arabes ; ceux–ci reviennent à la revanche relancer les hostilités, de temps à autre, au cours des cycles et des périodes en essayant de tirer profit de l’islamophobie du moment. Les héritiers  du  paganisme, du totémisme que sont les extrémistes afro-centristes et égypto-centristes reviennent dans leur même logique d’hostilités visant la diaspora des îles et de l’hexagone comme champs de mobilisation pour engager les antillo-guyanais dans leurs nouvelles batailles à l’instar de ceux nommés  « néo-croisés »  par le Cheikh Touré  du Sénégal. Aux Antilles sous prétextes de voyages d’études et de recherches, trompant  certains esprits sur leur véritables mobiles, ils font semblant de s’associer à notre cause, et  s’attaquent à la majorité  des peuples arabes et africains parce qu’ils sont musulmans et même au christianisme. Les livres sacrés le Coran[3] descendu sur Mohamed, la Bible des Prophètes anciens, la Thora de Moïse, les évangiles de Jésus sont frappés de leurs anathèmes. Tout  le monde de l’islam est pris à partie quelqu’ils soient ;  des peuples et nations asiatiques, moyen orientaux, d’extrême orient, afro-asiatiques africains américains, afro caribéens. Les revanchards exhortent à abjurer toutes les religions chrétiennes et musulmanes, ils veulent faire adhérer les antillo-guyanais à l’idolâtrie, au paganisme et au totémisme des « ancêtres et de l’Egypte ancienne ; tout en exacerbant les passions et la haine. Les mêmes solutions sont préconisées en Afrique ; disent-ils pour éradiquer « l’islam et les croyances musulmanes de la majorité des populations africaines où selon eux, les mosquées et les églises de même que  « l’islam doivent disparaître »… Des  déclarations qu’ils osent faire publiquement  à la Martinique durant toutes ces dernières années  En l’an  2000 ceci a été repris par un autre extrémiste égyptologue, en provenance de Suisse et de Belgique.  L’incohérence du discours extrémiste de l’afro-centerisme se révèle par ailleurs de l’équivoque totale ; paradoxalement les essais et propagandes noiristes revendiquent « les origines raciales et africaines » de la quasi-totalité « des prophètes, des religions révélées » qu’ils combattent et prétendent vouloir détruire…
Info-Internet
Un fonds d’assistance anti-impérialiste crée entre   Pays sud américains et  Pays MUSULMANS!
Puisqu’il existe une stratégie multipolaire entre les Amériques, les Caraïbes et le monde musulman.  Cette stratégie  n’exprime t-elle pas les préoccupations  sud-américaines, caribéennes et  du  monde musulman. Puisqu’elle passe aujourd’hui par l’assentiment de gouvernance étatique populaire souveraine dans notre subcontinent en relation avec la Syrie, l’Iran, la Palestine et sa résistance islamique, dont le Hamas. N’est-ce pas  l’expression d’une réelle stratégie qui rend compte de manière intelligible que les intérêts des peuples et du subcontinent américain ne sont pas en contradiction avec ceux  du monde musulman et ou de l’islam (! voir Internet)



[1] Voir Bulletin N°1 statistiques officielles pp :2
[2] Certains arguments interprètent dans le sens  national linguistique le rapport de la langue coranique en arabe par rapport aux autres peuples. L’interprétation est erronée puisque le message divin ne peut être révélé dans toutes les  langues à la fois. Il y a une nécessité de maîtrise n’excluant pas la traduction. Le rituel a un caractère immuable. En dehors des exigences rituelles chacun peut parler dans sa langue pour s’adresser à la divinité.